🔮 Mieux que Buffett ? Notre Juste Valeur a repéré cette action qui a fait +42% avant l'OraclePlus de détails

Les marchés financiers tablent sur peu de baisses de taux après 2024

Publié le 02/01/2024 18:24
Mis à jour le 02/01/2024 18:25
© Reuters. Photo d'archives du bâtiment de la Réserve fédérale à Washington. /Photo prise le 26 janvier 2022 à Washington, Etats-Unis/REUTERS/Joshua Roberts
SRENH
-
ALVG
-

par Yoruk Bahceli

(Reuters) - Les emprunteurs à l'affût d'une baisse rapide et marquée des taux d'intérêt des banques centrales pourraient être déçus, les marchés financiers tablant sur des coûts d'emprunt à des niveaux élevés dans les années à venir.

Quelle que soit l'ampleur de la baisse du coût du crédit en 2024, les taux intégrés par les marchés monétaires montrent que la décennie de taux d'intérêt proches de zéro qui a suivi la grande crise financière de 2008 a peu de chances de se reproduire tant que les pressions inflationnistes et les dépenses publiques resteront élevées.

Un tel scénario pourrait accentuer les difficultés de nombreux emprunteurs publics et privés, dont les coûts d'emprunts, n'intègrent pas encore pleinement les hausses record de taux décidées par les banques centrales au cours des deux dernières années.

Les marchés monétaires prévoient que la Réserve fédérale américaine (Fed) va ramener le taux des fonds fédéraux à environ 3,75% d'ici la fin de l'année, mais celui-ci ne descendra à environ 3% qu'à la fin de 2026, avant de remonter à environ 3,5% par la suite, bien loin des taux quasiment nuls observés avant mars 2022.

Quant à la Banque centrale européenne (BCE), son taux de dépôt, actuellement à 4,0%, devrait s'établir à environ 2% seulement d'ici fin 2026, alors qu'il a été négatif entre 2014 et juillet 2022.

"Il s'agit simplement d'une normalisation de la politique (des banques centrales). Il ne s'agit pas d'un retour à une politique monétaire accommodante", explique Mike Riddell, gestionnaire de portefeuille chez Allianz (ETR:ALVG) Global Investors.

Selon des économistes, les attentes des marchés financiers reflètent le scénario d'un glissement vers les taux d'intérêt dits "neutres", c'est-à-dire qui ne stimulent ni ne ralentissent l'économie.

La situation actuelle de l'économie américaine, qui a pour le moment échappé à une récession que beaucoup prédisaient en raison du resserrement agressif de la Fed, conforte également cet argument.

La menace d'une résurgence de l'inflation sur fond de tensions géopolitiques, une politique budgétaire plus accommodante et des gains de productivité grâce à l'intelligence artificielle, sont autant de facteurs susceptibles de favoriser un ancrage vers le taux neutre, également appelé "R-star".

OÙ SE SITUE LE TAUX NEUTRE? 

Le taux neutre, impossible à déterminer en temps réel, fait l'objet de nombreux débats et tout le monde n'est pas convaincu qu'il a bougé, alors que sa fixation est essentielle pour comprendre le potentiel de croissance d'une économie et la décision d'une banque centrale quant à l'ampleur de la réduction des taux à l'avenir.

Les attentes des marchés financiers en la matière sont actuellement supérieures à l'estimation de 2,5% de la Fed, même si plusieurs responsables de la banque ont évoqué un taux à plus de 3%.

En zone euro, les responsables de la BCE parlent d'un taux neutre d'environ 1,5% à 2%.

"Je suis sceptique quant à l'évolution du R-star", a déclaré Idanna Appio, ancienne économiste de la Fed, aujourd'hui gestionnaire de portefeuille chez First Eagle Investment Management.

Idanna Appio dit ne pas comprendre la raison pour laquelle les marchés tablent sur un maintien de taux élevés, alors que de nombreuses mesures des prévisions d'inflation suggèrent un retour aux objectifs des banques centrales. Il est prématuré d'évoquer une hausse de la productivité, a-t-elle ajouté.

Même si une projection sur l'évolution des taux n'est pas un exercice aisé et que les marchés peuvent se tromper, la prudence s'impose pour les emprunteurs, habitués ces dernières années à des taux bas.

© Reuters. Photo d'archives du bâtiment de la Réserve fédérale à Washington. /Photo prise le 26 janvier 2022 à Washington, Etats-Unis/REUTERS/Joshua Roberts

"Cela signifie que les entreprises devront se refinancer à des taux raisonnablement, voire considérablement plus élevés que ceux qu'elles ont connus au cours des cinq dernières années", note Patrick Saner, responsable de la stratégie macroéconomique chez Swiss Re (SIX:SRENH).

"Dans ce contexte, l'environnement de taux plus élevés est en fait très important, en particulier en matière de planification pour les entreprises", a-t-il ajouté.

(Reportage Yoruk Bahceli; version française Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés