Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Découvrez les meilleures actions de Warren Buffett qui ont battu le S&P 500 de +174.3% 40% de réduction

L'IA menace les salaires, pas les emplois

Publié le 28/11/2023 12:00 Mis à jour le 28/11/2023 12:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Illustration d'archives qui montre des lettres d'IA (intelligence artificielle) et une carte mère d'ordinateur. /Illustration faite le 23 juin 2023/REUTERS/Dado Ruvic

FRANCFORT (Reuters) - L'adoption rapide de l'intelligence artificielle (IA) pourrait réduire les salaires, mais jusqu'à présent, elle crée des emplois plutôt que d’en détruire, en particulier pour les jeunes et les personnes hautement qualifiées, selon une étude publiée mardi par la Banque centrale européenne (BCE).

Les entreprises ont investi massivement dans l'IA, mais les économistes cherchent encore à en évaluer l’impact sur le marché du travail, tandis que la plupart des salariés s’inquiètent de leur avenir professionnel.

Les employeurs peinent pourtant à trouver actuellement des travailleurs qualifiés, malgré une récession qui devrait atténuer les tensions sur le marché du travail.

Dans un échantillon de 16 pays européens, la part de l'emploi dans les secteurs exposés à l'IA a augmenté, les emplois peu ou moyennement qualifiés n'étant généralement pas affectés, à l’inverse des postes hautement qualifiés, selon un bulletin de recherche publié par la BCE.

Toutefois, le bulletin fait également état d'"impacts neutres à légèrement négatifs" sur les salaires, des effets qui pourraient s'accroître.

"Ces résultats ne sont pas un blanc-seing", précise le document. "Les technologies basées sur l'IA continuent d'être développées et adoptées. L'essentiel de leur impact sur l'emploi et les salaires - et donc sur la croissance et l'égalité - n'a pas encore été observé".

Les résultats contrastent avec les précédentes révolutions technologiques, l'informatisation ayant ainsi diminué "la part relative de l'emploi des travailleurs moyennement qualifiés, ce qui a entraîné une polarisation" de l’emploi, explique le document.

(Reportage Balazs Koranyi, version française Corentin Chappron, édité par Blandine Hénault)

L'IA menace les salaires, pas les emplois
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
françois fonzi
françois fonzi 28/11/2023 12:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
comme toute technologie, au début on nous le montre comme ludique, créatrice d'emploi puis on finit par l'utiliser de manière détourner contre la société, puis les entreprises rentabilisent compressent, et réduire drastiquement l'emploi devenu inutile... ça a marché avec tout depuis l'ère industriel voire même des la création de la roue!!!
New Be
New Be 28/11/2023 12:38
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C'est le propre de l'automatisation, supprimer de l'emploi facilement exécutable par les machines. Les personnes qualifiées auront toujours du boulot, ce sont les moins qualifiés qui vont se voir au chômage. Moins le job est qualifié, plus il est facile à remplacer. Et tous les jobs qualifiés ne sont pas protégés (coucou médecins, traducteurs etc...)
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email