Dernière minute
0

Drogue: la promesse de Pékin à Trump n'enrayera pas les surdoses aux USA

Economie06/12/2018 08:45
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Le fentanyl est un produit synthétique mis en cause dans une épidémie de surdoses de l'Amérique du Nord à l'Australie, et dont la Chine serait l'un des plus gros producteurs mondiaux (Photo Brendan Smialowski. AFP)

Il a tué Prince et des dizaines de milliers d'Américains: le fentanyl est dans le collimateur de Donald Trump, qui a obtenu une promesse de la Chine de mieux contrôler cette substance 50 fois plus puissante que l'héroïne. Mais les experts sont dubitatifs.

Lors de leur rencontre de samedi à Buenos Aires destinée à apaiser leur différend commercial, le président américain et son homologue chinois Xi Jinping avaient à l'ordre du jour une marchandise un peu particulière: le fentanyl, un produit synthétique mis en cause dans une épidémie de surdoses de l'Amérique du Nord à l'Australie, et dont la Chine serait l'un des plus gros producteurs mondiaux.

M. Xi a promis de classer tous les types de fentanyl en tant que substances réglementées, un geste salué par le milliardaire new-yorkais.

"Si la Chine s'en prend à cette drogue horrible et applique la peine de mort aux distributeurs et aux revendeurs, les résultats seront sensationnels", s'est félicité Donald Trump.

Mais Pékin aura du mal à contrôler cette industrie "compte tenu de l'énorme demande en provenance des Etats-Unis", pronostique Mike Vigil, ancien responsable des affaires internationales auprès de l'agence anti-drogue américaine (DEA).

- "Très rentable" -

La production de fentanyl est devenue "très rentable" pour les trafiquants chinois, déclare-t-il à l'AFP.

Se procurer du fentanyl d'une rive à l'autre du Pacifique n'a rien de sorcier: les acheteurs en commandent sur internet, payent avec leur carte de crédit ou en cryptomonnaie et reçoivent leur envoi par la poste, comme l'a relevé un rapport du Congrès américain.

La substance en elle-même n'est pas forcément illégale: elle peut être utilisée comme sédatif pour des malades du cancer en grande souffrance.

Mais des laboratoires chinois, clandestins ou non, n'hésitent pas à commercialiser le produit au tout venant, par appât du gain: un kilo de fentanyl peut produire 50 kilos d'héroïne, transformant un investissement initial de 10.000 dollars en un rendement d'un demi-million, selon M. Vigil.

Si le gouvernement chinois combat la production clandestine, il le fait jusqu'à présent en s'attaquant à des formules spécifiques du produit. Il suffit aux laboratoires de modifier légèrement leur composition pour mettre sur le marché un nouveau produit avant qu'il soit interdit à son tour par les autorités.

Ce jeu du chat et de la souris se traduit par une forte augmentation des morts aux Etats-Unis, une simple erreur de dosage pouvant être fatale. Pas moins de 28.000 Américains ont été tués en 2017 par le fentanyl ou des drogues équivalentes, selon des statistiques de santé publiées la semaine dernière.

Pour les autorités chinoises, le combat s'annonce colossal, le pays comptant quelque 400.000 entreprises de production ou de distribution de produits chimiques, selon un rapport du département d'Etat américain de 2015.

"L'industrie chimique et pharmaceutique chinoise est énorme, il y a tout simplement trop d'entreprises à contrôler et pas assez de policiers", relève Bryce Pardo, spécialiste de la drogue au centre de réflexion américain Rand Corporation.

- Pas de preuves -

La Chine compte aussi un nombre inconnu de laboratoires clandestins qui produisent différents types de drogue synthétique. En 2015, Pékin a détruit 259 laboratoires et arrêté 1.570 suspects, selon Washington.

Mais les intérêts du gouvernement central et des autorités locales ne coïncident pas toujours: Pékin impose les règles mais leur application est laissée à la discrétion des responsables provinciaux "qui ont tout intérêt à exporter le plus possible", dénonce M. Pardo.

Sur la défensive avant Buenos Aires, le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré la semaine dernière que Pékin avait pris des mesures pour combattre 25 types de fentanyl, échanger des renseignements avec les autres pays et mieux contrôler les envois par courrier.

"Le gouvernement américain doit à l'évidence en faire davantage pour réduire la demande", a estimé le porte-parole du ministère, Geng Shuang, assurant que Washington n'avait jamais soumis de preuves démontrant que la Chine serait l'une des principales sources du trafic.

Et même si la Chine parvenait à enrayer la production, les consommateurs pourraient se tourner tout simplement vers d'autres pays, comme l'Inde, avertit M. Pardo.

Drogue: la promesse de Pékin à Trump n'enrayera pas les surdoses aux USA
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email