Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Les craintes concernant l'Omicron s'apaisent, le sommet Biden-Poutine, la scission d'Intel - Ce qui fait bouger les marchés ce mardi

Economie07/12/2021 12:39
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Le sentiment de risque revient sur les marchés mondiaux alors que les craintes du variant Omicron s'éloignent. Les actions américaines devraient ouvrir en forte hausse plus tard, poursuivant les gains de lundi. Les exportateurs et les importateurs chinois étaient toujours aussi dynamiques en novembre, et les données commerciales américaines sont attendues. Les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine tenteront d'évacuer la tension de la situation à la frontière ukrainienne lors d'un appel téléphonique, tandis que les données sur les stocks de pétrole américains sont attendues. Intel (NASDAQ:INTC) s'apprête à se séparer de son unité Mobileye (F:0ME) afin de lever des fonds pour l'expansion imminente de sa capacité de production de puces. Voici ce qu'il faut savoir sur les marchés financiers ce mardi 7 décembre.

1. Le risque revient alors que les craintes liées à l'Omicron s'apaisent

L'appétit pour le risque est revenu sur les marchés mondiaux, dans un contexte de confiance croissante dans le fait que le variant Omicron de Covid-19 ne fera pas reculer l'économie mondiale et pourrait même accélérer la fin de la pandémie.

Les marchés européens et asiatiques se sont repris, les investisseurs ayant digéré les commentaires optimistes d'Anthony Fauci au cours du week-end. Fauci avait déclaré que les rapports initiaux sur la douceur relative de l'infection causée par Omicron étaient "assez encourageants", mais il avait ajouté qu'il était encore trop tôt. Selon les premières indications, Omicron est plus transmissible que le variant Delta, mais moins susceptible de provoquer une maladie grave.

GlaxoSmithKline (NYSE:GSK) a déclaré précédemment que de nouveaux essais précliniques de son médicament antiviral expérimental, le sotrovimab (développé conjointement avec Vir Biotechnology (NASDAQ:VIR), ont montré qu'il reste efficace contre le variant, ce qui renforce l'espoir que d'autres traitements existants pourront également venir à bout de la souche fortement mutée de la maladie.

2. L'assouplissement chinois, les rumeurs sur l'acier apaisent les craintes liées à la dette immobilière ; les données commerciales impressionnent à nouveau

Un autre facteur important derrière le retour du risque a été l'assouplissement de la politique monétaire chinoise, sous la forme de la réduction du ratio de réserve de la Chine lundi.

Cet assouplissement s'est accompagné d'une spéculation selon laquelle le gouvernement va bientôt revenir sur les restrictions de la production d'acier, imposées cet été pour des raisons de pollution. Les contrats à terme sur le minerai de fer ont progressé de plus de 6 % à Dalian, dans la perspective d'une demande accrue du secteur de l'acier. Les données sur le commerce chinois pour le mois de novembre ont été plus fortes que prévu, tant du côté des importations que des exportations.

Une plus grande disponibilité de l'acier et des financements moins chers devraient aider le secteur immobilier dans sa crise de la dette en cours, même si les mesures arrivent trop tard pour certains. China Evergrande (HK:3333) n'a pas respecté ses obligations de paiement lundi, et a nommé un comité de gestion des risques pour gérer ce qui sera probablement une restructuration complète de sa dette de 300 milliards de dollars. Le promoteur rival Kaisa a une obligation de 400 millions de dollars arrivant à échéance mardi, mais les investisseurs ont déjà signalé qu'ils feraient preuve d'indulgence.

3. Les actions américaines devraient ouvrir en forte hausse ; Intel en ligne de mire

Les actions américaines devraient ouvrir en forte hausse plus tard, conformément à la tendance mondiale au risque.

Vers 13h20, les Dow Jones futures étaient en hausse de 364 points, soit 1,0%, tandis que les S&P 500 futures étaient en hausse de 1,3% et les Nasdaq 100 futures de 1,8%.

Parmi les valeurs susceptibles de faire l'objet d'une attention particulière, citons Intel, qui a confirmé son intention de séparer son unité Mobileye vers le milieu de l'année 2022, une mesure qui contribuera à renforcer son bilan alors qu'elle se lance dans une expansion coûteuse de sa capacité de production.

Les données commerciales américaines de novembre sont également attendues, les chiffres des importations étant particulièrement intéressants pour ceux qui suivent l'évolution de la consommation américaine.

4. Sommet Biden-Poutine

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine doivent s'entretenir par téléphone dans le but de désamorcer la tension à la frontière ukrainienne.

La Russie a massé plus de 150 000 soldats de son côté de la frontière et se plaint de plus en plus bruyamment des attaques ukrainiennes contre les deux républiques sécessionnistes de son est, soutenues par la Russie depuis sept ans.

Biden aurait convenu d'une suite de mesures dissuasives avec les alliés européens des États-Unis pour infliger un "préjudice économique grave" à la Russie en cas d'invasion. Le nouveau gouvernement allemand a indiqué qu'il approuverait une ligne plus dure à l'égard du pays à l'avenir, en accordant plus de poids aux préoccupations relatives au droit international et aux droits de l'homme et moins aux intérêts commerciaux allemands en Russie. On ne sait pas encore si cela résistera à l'épreuve de la Realpolitik.

Le rouble est resté globalement stable, tandis que l'indice boursier de référence RTS a progressé de 0,5 %. Tous deux sont plus facilement influencés par les prix du pétrole que par le bruit géopolitique.

5. Le pétrole bondit sur les espoirs d'Omicron ; données API et STEO attendues

Les prix du pétrole brut ont atteint leur plus haut niveau en deux semaines. Les craintes que la variante Omicron du Covid-19 ne paralyse la reprise naissante des voyages aériens internationaux et ne déclenche d'autres mesures de santé publique néfastes pour la demande se sont apaisées ces deux derniers jours, tandis que les pourparlers visant à relancer l'accord avec l'Iran soutenu par l'ONU - et par conséquent à lever les sanctions américaines sur ses exportations de pétrole - se sont également heurtés à des difficultés à un stade précoce.

Vers 13h30, les contrats à terme sur le brut américain étaient en hausse de 3,1% à 71,65 dollars le baril, tandis que les contrats à terme sur le brent étaient en hausse de 2,5% à 74,93 dollars le baril.

Le gouvernement américain publie ses Perspectives énergétiques à court terme à 18h00, tandis que l'American Petroleum Institute publiera ses données hebdomadaires sur les stocks de pétrole à 22h30, comme d'habitude.

Les craintes concernant l'Omicron s'apaisent, le sommet Biden-Poutine, la scission d'Intel - Ce qui fait bouger les marchés ce mardi
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email