Obtenir 40% de réduction
🚨 Marchés volatils ? Trouvez des perles cachées pour une performance explosiveTrouver des actions maintenant

La veuve de Navalny poursuit son combat pour une "Russie libre"

Publié le 20/02/2024 14:56
Mis à jour le 20/02/2024 15:01
© Reuters. La veuve d'Alexeï Navalny, Ioulia Navalnaïa, à Bruxelles, Belgique. /Photo prise le 19 février 2024/REUTERS/Yves Herman/Pool

par Guy Faulconbridge et Andrew Osborn

MOSCOU (Reuters) - La veuve d'Alexeï Navalny a exhorté l'Union européenne à ne pas reconnaître le résultat de l'élection présidentielle du mois prochain en Russie et la réélection attendue de Vladimir Poutine, qu'elle accuse d'avoir "tué son mari", le Kremlin dénonçant en retour des allégations "odieuses et infondées".

Ioulia Navalnaïa a posté lundi un message vidéo de neuf minutes dans lequel elle jure de poursuivre la lutte de son défunt mari, mort vendredi en détention selon l'administration pénitentiaire, pour une "Russie libre" face à une élite corrompue de "bandits en uniforme, de voleurs et de meurtriers".

"Ne reconnaissez pas ces élections", a déclaré l'opposante lors d'un Conseil des Affaires étrangères lundi à Bruxelles, selon la transcription fournie mardi par une porte-parole. "Un président qui a assassiné son principal opposant politique n'est pas légitime par définition."

L'élection présidentielle russe a lieu du 15 au 17 mars.

Dans sa vidéo, Ioulia Navalnaïa a déclaré que les autorités conservaient au secret la dépouille d'Alexeï Navalny pour faire disparaître du corps des traces d'un empoisonnement à l'agent neurotoxique novitchok. Elle n'a pas fourni d'élément à l'appui mais promis de fournir prochainement davantage de détails.

Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a rejeté mardi des accusations "odieuses et infondées".

Selon les autorités pénitentiaires, Alexeï Navalny est mort subitement après avoir perdu connaissance lors d'une promenade dans la colonie pénitentiaire "Polar Wolf" de Kharp, établissement situé à environ 1.900 km au nord-est de Moscou où il purgeait une peine de trente ans de prison.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

LA MÈRE DE NAVALNY EN APPELLE À POUTINE

Les examens pratiqués sur le corps de l'opposant vont s'étaler sur quatorze jours au moins, a déclaré lundi l'un de ses proches, Ivan Jdanov, citant les propos d'un enquêteur.

La mère d'Alexeï Navalny, qui n'a pu accéder à la morgue où la dépouille de son fils a été déposée, a appelé mardi Vladimir Poutine à lui rendre le corps afin qu'il puisse être inhumé.

"Cela fait cinq jours que je ne peux pas le voir. Ils ne me donnent pas le corps et ne me disent même pas où il se trouve", a dit Lioudmila Navalnaïa sur la chaîne YouTube Navalny LIVE.

L'entourage d'Alexeï Navalny et de nombreux pays occidentaux tiennent Vladimir Poutine pour responsable de la mort de l'opposant, devenu son principal adversaire politique au fil de ces dernières années.

Le Kremlin nie toute implication et rejette les accusations "inacceptables" de l'Occident.

Alexeï Navalny avait été condamné à de lourdes peines de prison pour fraude et extrémisme à l'issue de ce qu'il qualifiait de procès politiques et son mouvement a été dissous.

L'agence Tass a rapporté mardi que de nouvelles poursuites pénales avaient été lancées à l'encontre d'Oleg Navalny, frère d'Alexeï, et qu'il était recherché par la police. Oleg Navalny a été condamné en 2014 à trois ans et demi de prison, une peine infligée à des fins politiques selon ses proches.

La France, qui a convoqué lundi l'ambassadeur de Russie à Paris, demande "à ce qu’une enquête indépendante et approfondie soit conduite pour faire toute la lumière" sur la mort d'Alexeï Navalny et "appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de tous les prisonniers politiques en Russie", a indiqué mardi le Quai d'Orsay.

Publicité tierce. Il ne s'agit pas d'une offre ou recommandation d'Investing.com. Lisez l'avertissement ici ou supprimez les pubs .

(Rédaction de Reuters, Jean-Stéphane Brosse pour la version française)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés