Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

Accord Tata-Airbus Helicopters en marge de la visite de Macron

Publié le 26/01/2024 14:14
Mis à jour le 26/01/2024 14:15
© Reuters. Un hélicoptère H225M d'Airbus. /Photo prise le 21 juin 2023/REUTERS/Benoit Tessier

NEW DELHI (Reuters) - Airbus (EPA:AIR) Helicopters et le géant indien Tata Group ont signé un accord en vue de l'assemblage en commun d'hélicoptères H125 à usage civil, a déclaré vendredi le secrétaire indien aux Affaires étrangères, Vinay Kwatra.

Cette annonce intervient au deuxième et dernier jour de la visite d'Etat du président français, Emmanuel Macron, en Inde à l'invitation du Premier ministre Narendra Modi, qui avait été l'invité d'honneur du défilé militaire du 14-Juillet en France en 2023.

L'accord porte sur un partenariat industriel entre Tata Advanced Systems Limited (TASL), une filiale de Tata, et Airbus Helicopters pour la production d'hélicoptères H125, a dit Vinay Kwatra lors d'un point de presse.

Il s'agira de la première chaîne d'assemblage final d'hélicoptères "Made in India" dans le secteur privé. La production devrait commencer en 2026, selon un communiqué d'Airbus.

L'hélicoptère H125, qui peut transporter jusqu'à six personnes, est un appareil monomoteur léger, dont Airbus souligne qu'il est le seul à s'être posé sur l'Everest.

Airbus et Tata produisent déjà en commun le C295, un avion cargo tactique militaire, dans le Gujarat, Etat dont Narendra Modi est originaire.

La visite d'Emmanuel Macron, hautement protocolaire, visait notamment à renforcer les relations bilatérales dans le domaine de l'armement.

SAFRAN EN DISCUSSIONS

Le groupe français Safran (EPA:SAF), lié de longue date à l'industrie aéronautique et de défense indienne, est ainsi en discussion pour la fabrication en Inde de moteurs d'avions de chasse avec transfert de technologie "à 100%", a-t-on dit de sources autorisées indiennes.

La France est le deuxième fournisseur d'armes de l'Inde et elle est depuis des décennies l'un de ses plus anciens et plus proches partenaires en Europe. Elle a été le seul pays occidental à ne pas imposer de sanctions à l'Inde à la suite d'essais nucléaires en 1998.

Avant la visite de Modi à Paris, le gouvernement indien avait donné son feu vert de principe à l'achat de 26 Rafale à Dassault Aviation et à la production conjointe de trois sous-marins de classe Scorpène. Ces contrats doivent encore être finalisés, a-t-on dit à l'Elysée avant la visite du chef de l'Etat.

L'Inde s'appuie sur des avions de chasse français depuis l'acquisition de Mirage dans les années 1980. Ces appareils forment toujours deux flottilles au sein de l'armée de l'air indienne.

"Nous avons scellé ces dernières années une alliance en termes de défense absolument inédite", a déclaré vendredi Emmanuel Macron lors d'un discours devant la communauté française à New Delhi.

"Nous allons continuer de la consolider avec un objectif qui est d'être au rendez-vous du 'Made in India' et de le faire en échangeant de manière sereine des technologies, en faisant au fond de l'Inde un hub de production pour tous nos partenariats de la région", a ajouté le chef de l'Etat.

Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron a assisté, en invité d'honneur, au défilé militaire de la fête nationale du Jour de la République à New Delhi. La Constitution indienne est entrée en vigueur le 26 janvier 1950.

© Reuters. Un hélicoptère H225M d'Airbus. /Photo prise le 21 juin 2023/REUTERS/Benoit Tessier

L'Inde espérait initialement avoir comme invités d'honneur le président américain Joe Biden et les Premiers ministres australien Anthony Albanese et japonais Fumio Kishida. Ces quatre pays forment le groupe "Quad" dont l'Inde espérait organiser un sommet cette semaine.

Ce projet a été abandonné en raison de l'indisponibilité de Joe Biden.

(Reportage Krishn Kaushik à New Delhi et Aditi Shah; rédigé par Sakshi Dayal; version française Bertrand Boucey et Sophie Louet, édité par Nicolas Delame)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés