Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Amundi ouvert à de meilleures conditions pour son accord de distribution avec UniCredit, selon une source

Publié le 21/11/2023 16:52
© Reuters. Logo de la banque Unicredit. /Photo d'illustration prise le 12 mars 2023/REUTERS/Dado Ruvic
CRDI
-

par Mathieu Rosemain et Valentina Za

PARIS/MILAN (Reuters) - Amundi envisage d'offrir de meilleures conditions à UniCredit pour étendre leur accord de distribution au-delà de 2027, a déclaré une source proche du dossier.

La société de gestion française pourrait notamment proposer à UniCredit de recevoir une part plus importante des frais perçus sur la vente de produits, a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

Le renouvellement de l'accord protégerait la position du principal gestionnaire européen de fonds sur un marché qui représente près d'un cinquième de ses actifs sous gestion (AUM) en dehors de la France.

Les analystes se sont montrés inquiets de l'impact sur la collecte d'une éventuelle perte du contrat qu'Amundi a conclu avec son principal distributeur en Italie, où ses actifs sous gestion s'élèvent à 197 milliards d'euros, soit 10% du total.

Amundi n'a pas souhaité faire de commentaires.

Le groupe français a signé en 2017 un accord de distribution sur dix ans avec UniCredit lors du rachat de la société Pioneer Investments.

Le mois dernier, le PDG d'UniCredit Andrea Orcel a dit vouloir "rééquilibrer" l'accord passé avec Amundi, estimant que le groupe français "se taille la part du lion".

Autre complication, le principal actionnaire d'Amundi, Crédit Agricole (EPA:CAGR), est devenu l'année dernière le plus gros investisseur de Banco BPM (BIT:BAMI), une banque italienne de taille moyenne sur laquelle UniCredit envisageait de lancer une offre publique d'achat.

Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole, a déclaré aux journalistes ce mois-ci que ce n'était un secret pour personne qu'UniCredit cherchait des moyens "d'optimiser" l'accord avec Amundi.

Selon des sources, Andrea Orcel ne serait pas satisfait du montant des fonds d'Amundi qu'UniCredit doit placer auprès de ses clients en vertu de l'accord.

Les fonds d'Amundi doivent représenter 80% de l'ensemble des actifs sous gestion d'UniCredit en Italie, mais les pénalités prévues par le contrat en cas de non-respect de cette proportion ne deviennent punitives qu'en dessous d'un seuil de 65% à 70%, ont déclaré séparément deux sources proches du dossier.

Pour augmenter les revenus de commissions d'UniCredit, Andrea Orcel a mis en place une équipe interne qui reconditionne les fonds fournis par des acteurs mondiaux sous le propre label "onemarkets" de la banque.

Parallèlement, le gestionnaire d'actifs italien Azimut met en place une activité irlandaise qui produira et vendra des fonds aux clients d'UniCredit et intégrera à terme la banque.

Au 30 septembre, UniCredit avait 134 milliards d'euros d'actifs sous gestion provenant de la gestion de fonds et de portefeuille.

© Reuters. Logo de la banque Unicredit. /Photo d'illustration prise le 12 mars 2023/REUTERS/Dado Ruvic

Andrea Orcel n'a pas exclu de mettre fin au contrat avec Amundi, mais une personne au fait du dossier a déclaré à Reuters qu'il serait ravi de conserver un partenaire figurant parmi les 10 principaux gestionnaires d'actifs au niveau mondial et qui promeut le réseau de vente de la banque.

Si le contrat devait être prolongé, Andrea Orcel souhaiterait convenir d'une amélioration des conditions dans le courant de l'année 2024, a ajouté la source.

(Reportage Valentina Za à Milan et Mathieu Rosemain à Paris, avec la contribution de Silvia Aloisi à Paris; Blandine Hénault et Kate Entringer pour la version française)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés