Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

Brésil: Un juge ouvre une enquête visant Musk pour obstruction à la justice

Publié le 08/04/2024 07:25
Mis à jour le 08/04/2024 07:30
© Reuters. Photo d'archives: Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX et propriétaire de X, assiste à la conférence Viva Technology consacrée à l'innovation et aux startups au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, en France. /Photo prise le 16 juin
TWTR
-

BRASILIA (Reuters) - Le juge Alexandre de Moraes, qui siège à la Cour suprême du Brésil, a ouvert dimanche une enquête visant Elon Musk pour une possible obstruction à la justice en lien avec le réseau social X, dont l'homme d'affaires américain est propriétaire.

Elon Musk conteste une décision d'Alexandre de Moraes ordonnant à X, anciennement Twitter (NYSE:TWTR), de bloquer certains comptes accusés de désinformation. Le milliardaire a déclaré plus tôt dans la journée que la plateforme allait lever les restrictions demandées, les décrivant comme anticonstitutionnelles.

"X doit s'abstenir de désobéir à toute décision de justice, notamment en réactivant de quelconques profils ayant déjà été bloqués par cette Cour suprême", a écrit Alexandre de Moraes dans sa décision, montre un document juridique.

En cas de non-application des mesures demandées, une amende de 100.000 reais (près de 20.000 dollars) par jour sera infligée à X, a ajouté le juge.

Dans de précédents messages sur X, Elon Musk a appelé à la démission d'Alexandre de Moraes, accusant le juge d'avoir "trahi de manière répété la Constitution et la population brésiliennes".

"Ce juge applique des amendes massives, a menacé d'arrêter nos employés et de couper l'accès à X au Brésil", a écrit samedi soir l'homme d'affaires. Par conséquence, a-t-il ajouté, "nous allons probablement perdre tous nos revenus au Brésil et devoir y fermer nos bureaux. Mais les principes comptent plus que le profit".

© Reuters. Photo d'archives: Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX et propriétaire de X, assiste à la conférence Viva Technology consacrée à l'innovation et aux startups au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, en France. /Photo prise le 16 juin 2023/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Alexandre de Moraes, qui supervise une enquête sur l'implication présumée de l'ancien président brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro dans une tentative d'insurrection, est l'un des juges de la Cour suprême les plus actifs dans la lutte contre la désinformation en ligne.

Le gouvernement du président socialiste Luiz Inacio Lula da Silva a exprimé son soutien à Alexandre de Moraes pour la ligne adoptée à l'égard d'Elon Musk.

(Anthony Boadle; version française Jean Terzian)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés