Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

France/Retraites: Principaux appels à la grève jeudi, journée "noire" en vue

Publié le 18/01/2023 12:53
Mis à jour le 18/01/2023 12:55
© Reuters. Photo d'une pancarte en vue d'une grève nationale contre la réforme des retraites. /Photo prise le 17 janvier 2023 à Cannes, France/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - Dans un front uni, les organisations syndicales ont appelé à une journée de grève nationale et de manifestations jeudi 19 janvier pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, qui prévoit notamment le report de l'âge légal de départ de 62 ans à 64 ans en 2030.

Les principaux responsables syndicaux estiment que la mobilisation devrait être forte, notamment dans les transports où le gouvernement a prévenu d'un "jeudi de galère".

Dix mille policiers et gendarmes seront mobilisés au cours de la journée dans toute la France pour assurer la sécurité et éviter les débordements lors des manifestations prévues, a fait savoir le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Voici les principaux appels à la grève et les perturbations attendues pour cette journée de mobilisation nationale :

* SNCF

Chez les cheminots, la CGT, l'Unsa, Sud et la CFDT ont appelé à une "grève puissante" qui devrait débuter mercredi dans la soirée jusqu'au vendredi matin.

La SNCF s'attend à d'importantes perturbations jeudi: le trafic des TGV serait réduit à un train sur trois, voire un train sur cinq, en fonction des lignes. Le réseau TER sera quasiment à l'arrêt, avec une rame sur dix en circulation.

S'agissant des déplacements internationaux, la SNCF a ajouté ne pas anticiper de perturbations pour l'Eurostar et le Thalys mais le trafic sur les lignes Lyria, vers l’Italie, sera "fortement perturbé".

Erik Meyer, secrétaire fédéral Sud Rail, a déclaré sur BFM TV qu'après cette journée de mobilisation jeudi, le syndicat se réunirait pour décider ou non de nouveaux appels à la grève.

* RATP

Les syndicats CGT, FO, Unsa et CFE-CGC ont indiqué dans un communiqué commun qu'ils mettraient "tout en oeuvre pour s'opposer" à la réforme du gouvernement, qui prévoit notamment de mettre fin, pour les nouveaux salariés embauchés, au régime spécial de retraites en vigueur à la régie des transports parisiens.

Le mouvement sera massivement suivi jeudi. Si les lignes 1 et 14 du métro, qui sont automatisées, fonctionneront normalement mais avec un "risque de saturation", le trafic sera "très perturbé" sur la plupart des lignes du métro parisien et sur les RER A et B, a fait savoir la RATP, précisant que ces lignes fonctionneraient seulement aux heures de pointe et seraient, pour certaines, exploitées partiellement.

Aucune rame ne circulera sur les lignes 8, 10 et 11. Le réseau de bus et de trams devrait être moins affecté, avec en moyenne 3 tramways sur 4 et 2 bus sur 3, a annoncé la RATP.

* TRANSPORT AÉRIEN

Le syndicat USACcgt des contrôleurs aériens, qui bénéficient d'un régime spécial de retraites, a estimé dans un communiqué que la réforme "nous concerne tous" et appelé à la grève le 19 janvier. Le préavis couvre les nuits de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi.

Du côté du personnel navigant, le syndicat UNPNC-CFDT a appelé à participer aux manifestations prévues jeudi et le SNPNC-FO a appelé à la grève. Le syndicat UGICT-CGT chez Air France (EPA:AIRF) a aussi appelé à une interruption de travail.

La direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de supprimer environ un vol sur cinq depuis et vers l'aéroport d'Orly face au mouvement national de grève attendu jeudi, a déclaré mardi à Reuters un porte-parole.

* ENSEIGNEMENT

Les principaux syndicats de l'enseignement public - FSU, CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires - ont appelé à une journée de grève et de manifestations jeudi.

Le premier syndicat du primaire, le Snuipp-FSU, prévoit 70% de grévistes jeudi. A Paris, au moins un tiers des écoles seront complètement fermées, selon le syndicat.

* FONCTION PUBLIQUE

Dans un rare communiqué commun, les huit organisations syndicales représentatives de la fonction publique - CGT, FO, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, CFE-CGC et FA-FP – ont appelé "à s'inscrire massivement dans la première journée de grèves et de manifestations interprofessionnelles le 19 janvier".

* RAFFINERIES

La CGT Pétrole a appelé à une grève de 24 heures le 19 janvier puis à des grèves de 48 heures le 26 janvier et de 72 heures le 6 février, date à laquelle le mouvement pourra ensuite être reconductible.

"Les informations qu'on a de nos remontées de terrain indiquent que la mobilisation risque d'être très forte", a indiqué à Reuters Eric Sellini, coordinateur CGT chez TotalEnergies.

La CGT Pétrole n'a pas exclu des conséquences sur l'ensemble du raffinage, avec potentiellement un arrêt des installations dans les semaines à venir si le conflit était amené à durer.

* ÉNERGIE

La Fédération CGT des mines et de l’énergie (FNME-CGT) a appelé à une grève reconductible à partir du 19 janvier, alors que la réforme des retraites prévoit la fin du régime spécial pour les nouveaux embauchés chez EDF (EPA:EDF).

Son secrétaire général Sébastien Menesplier a prévenu que des coupures ciblées de courant contre les élus qui soutiendront la réforme des retraites pourraient être envisagées, une menace jugée "proprement inacceptable" par le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

* FINANCE

La section fédérale FO Banques et Sociétés Financières a appelé tous ses syndicats, représentants, adhérents, sympathisants, mais aussi tous les salariés du secteur à se mobiliser le jeudi 19 janvier.

* SANTÉ

Le syndicat FO a appelé à une grève "illimitée" à partir du 10 janvier pour les agences des services publics de santé.

De son côté, la CGT a lancé un préavis du 13 au 19 janvier et l'Unsa-sante pour la période du 10 janvier au 1er février.

* LOGISTIQUE

Le syndicat FO des chauffeurs routiers et autres salariés de la logistique a appelé à une grève "illimitée" à partir du 19 janvier pour combattre la réforme des retraites.

© Reuters. Photo d'une pancarte en vue d'une grève nationale contre la réforme des retraites. /Photo prise le 17 janvier 2023 à Cannes, France/REUTERS/Eric Gaillard

VOIR AUSSI:

ENCADRE-France-Les principales mesures de la réforme des retraites

(Rédaction de Paris)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés