Dernière minute
0

La Bourse de Paris se replie sur fond d'inquiétude liée à la remontée des taux américains

Actions11/10/2018 11:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
La Bourse de Paris finit dans le rouge (Photo ERIC PIERMONT. AFP)

La Bourse de Paris se repliait nettement jeudi matin, perdant 1,09%, dans la foulée des chutes de Wall Street et des marchés asiatiques, dans un contexte dominé par l'inquiétude vis-à-vis de la remontée des taux d'intérêt américains.

À 09H40, l'indice CAC 40 perdait 56,94 points à 5.149,28 points. La veille, il avait déjà fini en fort recul de 2,11%.

Cette ouverture dans le rouge s'inscrit "dans le sillage du carnage boursier sur les marchés américains" de la veille, ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

"La nervosité devrait se poursuivre en tout cas jusqu'aux chiffres de l'inflation américaine de septembre (attendus dans l'après-midi, ndlr) qui pourraient alimenter (ou non) le rendement" des obligations, ont-ils ajouté.

Cette fuite des investisseurs s'inscrit dans un contexte de fin de la politique très accommodante de la banque centrale américaine (Fed), engagée dans un processus de hausse des taux d'intérêt.

Les rendements obligataires américains sont soudainement remontés la semaine dernière, après des propos du président de la Fed Jérôme Powell, qui a laissé entendre que l'institution pourrait encore durcir sa politique monétaire en raison de la conjoncture économique favorable.

"La perspective de taux d'intérêt plus élevés inquiète les investisseurs étant donné qu'elle signifie des coûts d'emprunt plus élevés pour les entreprises et les particuliers", a précisé David Madden, un analyste de CMC Markets.

Les investisseurs sont également "inquiets des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et de leur impact sur la croissance chinoise", ont estimé les analystes du courtier Aurel BGC.

Ils "jugent que le secteur technologique serait le principal touché par un ralentissement plus marqué de l'activité chinoise", ont-ils complété.

Côté européen, les finances italiennes continuaient de susciter des craintes chez les opérateurs.

"L'Italie continue de s'opposer à l'Union européenne", a rappelé M. Madden.

Le gouvernement populiste italien a réaffirmé mercredi qu'il ne modifierait pas ses prévisions budgétaires --comprenant notamment un déficit public à 2,4% du PIB l'an prochain-- malgré les avertissements des marchés et des partenaires européens, désormais rejoints par plusieurs institutions italiennes.

L'Italie, en tant que membre de la zone euro, doit "respecter les règles du club" en termes de discipline budgétaire, a par ailleurs insisté jeudi la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

- Le luxe à nouveau mal orienté -

Du côté des indicateurs, en France l'inflation a légèrement ralenti en septembre, à +2,2% contre +2,3% en août, selon les données définitives de l'Insee.

Le ministère allemand de l'Economie doit donner ses projections de croissance pour 2018, 2019 et 2020.

Le reste de l'agenda était essentiellement américain, avec les prix à la consommation pour septembre, les demandes hebdomadaires d'allocation chômage et le rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole.

En matière de valeurs, le secteur du luxe restait mal orienté, au lendemain d'un plongeon sur fond de craintes d'un ralentissement des ventes en Chine. Kering (PA:PRTP) perdait 1,57% à 375,30 euros, Hermès (PA:HRMS) 1,11% à 499,80 euros et LVMH (PA:LVMH) 0,66% à 263,55 euros.

Le secteur technologique évoluait en ordre dispersé, au lendemain d'une forte chute des valeurs technologiques à Wall Street. STMicroelectronics (PA:STM) résistait (+0,35% à 14,19 euros) tandis que Soitec lâchait 1,07% à 55,25 euros.

Capgemini (PA:CAPP) était pénalisé (-1,05% à 103,45 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "acheter" précédemment par Oddo BHF.

Le secteur bancaire évoluait dans le rouge, sur fond de craintes liées aux finances italiennes. Crédit Agricole (PA:CAGR) cédait 1,97% à 12,26 euros, Société Générale (PA:SOGN) 1,62% à 36,06 euros et BNP Paribas (PA:BNPP) 1,17% à 50,87 euros.

Parmi les rares valeurs dans le vert, Ingenico (PA:INGC) s'envolait de 14,52% à 72,06 euros, dynamisé par l'intérêt manifesté par Natixis (PA:CNAT), qui perdait 3,09% à 5,46 euros. La filiale cotée d'investissement, de financement et d'assurances du groupe bancaire mutualiste BPCE a indiqué envisager un "rapprochement industriel" de ses activités de paiement avec celles du groupe spécialisé.

Faurecia (PA:EPED) glissait de 0,87% à 45,67 euros, après avoir confirmé ses objectifs annuels en publiant une hausse de 5,9% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 4,01 milliards d'euros.

La Bourse de Paris se replie sur fond d'inquiétude liée à la remontée des taux américains
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email