Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

La France souhaite un accord d'ici janvier pour sauver le secteur du nickel en Nouvelle-Calédonie

Publié le 27/11/2023 14:36
Mis à jour le 27/11/2023 14:40
© Reuters. Un camion de 50 tonnes décharge le minerai de la mine de nickel de Ouaco, en Nouvelle-Calédonie. /Photo prise le 2 juillet 2001/REUTERS/DG/PB

PARIS (Reuters) - La France cherche à conclure un accord d'ici la fin du mois de janvier pour sauver l'industrie du nickel en Nouvelle-Calédonie, malmenée par des tensions politiques et des coûts énergétiques élevés, a déclaré lundi le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire.

La Nouvelle-Calédonie possède certaines des plus grandes réserves de nickel au monde, mais ses producteurs ont subi des années de pertes, et se sont vu éclipsés par la hausse de l'exploitation du métal en Indonésie.

Eramet (EPA:ERMT) et Glencore, respectivement actionnaires de SLN et de KNS en Nouvelle-Calédonie, ont tous deux déclaré qu'ils ne fourniraient pas de financement supplémentaire aux entreprises, ce qui les expose à un risque de faillite financière au début de l'année prochaine.

Le gouvernement français a mené des discussions sur le secteur du nickel parallèlement à des négociations politiques plus larges sur l'avenir de ce territoire troublé, dont l'indépendance vis-à-vis de la France a été rejetée lors de trois référendums.

Lors d'une visite en Nouvelle-Calédonie, Bruno Le Maire a présenté des propositions visant à relancer l'industrie du nickel. Il a déclaré qu'il souhaitait qu'un accord préliminaire soit conclu début janvier et qu'un accord final soit signé avant la fin du mois de janvier.

"La situation financière des trois sites industriels de nickel en Nouvelle-Calédonie est critique", a déclaré Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse.

Les trois principaux producteurs du territoire - SLN, KNS et Prony Resources - auraient besoin de 1,5 milliard d'euros de financement à court terme.

Il est donc nécessaire de trouver des solutions concrètes et immédiates pour éviter toute faillite et ouvrir des perspectives sur le long terme, a déclaré le ministre.

Un accord viserait notamment à libérer davantage de ressources minières inutilisées pour l'exportation de minerai de nickel afin d'aider les entreprises à devenir rentables.

Le gouvernement français contribuerait à des projets d'investissement, y compris une refonte du système énergétique de la Nouvelle-Calédonie qui a rendu la transformation locale coûteuse, mais ne renflouerait pas l'industrie, a-t-il dit.

La Banque européenne d'investissement pourrait également jouer un rôle.

© Reuters. Un camion de 50 tonnes décharge le minerai de la mine de nickel de Ouaco, en Nouvelle-Calédonie. /Photo prise le 2 juillet 2001/REUTERS/DG/PB

Le gouvernement soutiendra également les efforts visant à réorienter les exportations de nickel de la Nouvelle-Calédonie, actuellement axées sur l'approvisionnement de l'industrie sidérurgique en Asie, vers le secteur émergent des batteries de véhicules électriques en Europe.

Toutefois, Prony Resources est le seul des trois producteurs de Nouvelle-Calédonie à proposer du nickel adapté à la production de batteries.

(Reportage Gus Trompiz ; version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

La french industrie : embourbée par les contraintes fixées par la France qui met sous perfusion
Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés