Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

L'Allemagne dénonce des cyberattaques russes, convoque le chargé d'affaires

Publié le 03/05/2024 14:07
Mis à jour le 04/05/2024 11:05
© Reuters. Illustration de figurines avec des ordinateurs et smartphones devant le drapeau russe. / Illustration partagée le 15 février 2022/REUTERS/Dado Ruvic
MSFT
-

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne a annoncé vendredi avoir convoqué le chargé d'affaires de l'ambassade de Russie à Berlin après avoir dénoncé une série de cyberattaques remontant à 2022 qu'elle impute aux services de renseignement militaire russes.

"Nos partenaires et nous-mêmes ne tolérerons pas ces cyberattaques et nous utiliserons tout l'éventail des mesures disponibles pour prévenir, dissuader et répondre au comportement agressif de la Russie dans le cyberespace", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

L'ambassade de Russie à Berlin a rejeté ces accusations, dénonçant "une nouvelle initiative inamicale visant à susciter un sentiment anti-russe en Allemagne".

Les cyberattaques menées en 2022 visaient notamment le Parti social-démocrate (SPD) au pouvoir, ainsi que des entreprises du secteur de la Défense, de l'aérospatiale, de la logistique et des technologies de l'information, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Selon le ministère, le groupe de pirates informatiques APT28, également connu sous le nom de Fancy Bear et lié aux services de renseignement militaire russe (GRU), a exploité une vulnérabilité alors inconnue de Microsoft (NASDAQ:MSFT) Outlook afin de compromettre des comptes de messagerie.

Un porte-parole allemand de Microsoft a renvoyé Reuters vers un article de blog détaillant comment un acteur basé en Russie utilisait un outil appelé GooseEgg depuis avril 2019 pour voler des informations d'identification.

"Les cyberattaques russes constituent une menace pour notre démocratie, que nous combattons résolument", a déclaré la ministre de l'Intérieur, Nancy Faeser, dans un communiqué, ajoutant que l'Allemagne agissait aux côtés de l'UE et de l'Otan.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a déclaré vendredi que des institutions tchèques avaient aussi été la cible de ces cyberattaques russes depuis l'année dernière.

© Reuters. Illustration de figurines avec des ordinateurs et smartphones devant le drapeau russe. / Illustration partagée le 15 février 2022/REUTERS/Dado Ruvic

La France, via le Quai d'Orsay, a apporté "son plein soutien" à l'Allemagne et à la République tchèque et, face à cette menace "connue" de la Russie, a dit mettre "tout en oeuvre pour renforcer sa capacité à s’adapter aux cybermenaces et permettre la continuité de ses activités, en particulier à l’approche des élections européennes et des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, en lien avec ses partenaires".

"Elle utilisera tous les leviers disponibles pour contrer cette menace, dans le respect du droit international", a déclaré le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères au cours d'un point presse.

(Reportage d'Alasdair Pal et Andreas Rinke, rédigé par Friederike Heine ; version française Tangi Salaün, édité par Sophie Louet)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés