Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

L'Italie instaure une taxe exceptionnelle sur les profits des banques

Publié le 08/08/2023 11:16
Mis à jour le 08/08/2023 11:20
© Reuters. Le Premier ministre italien Giorgia Meloni et Matteo Salvini, vice-Premier ministre, à Rome, en Italie. /Photo prise le 22 novembre 2022/REUTERS/Remo Casilli

par Angelo Amante, Federico Maccioni et Giuseppe Fonte

ROME (Reuters) - L'Italie a approuvé l'instauration d'une taxe exceptionnelle sur les bénéfices des banques, qui profitent actuellement des taux d'intérêt élevés, une annonce qui fait chuter le secteur bancaire européen en Bourse.

Pour 2023, Rome prévoit de taxer à hauteur de 40% la marge d'intérêt nette des banques, qui mesure la différence entre le taux d'intérêt auquel les établissements prêtent et celui auquel elles se refinancent.

Des sources proches du dossier ont déclaré à Reuters que le Rome ambitionne de récolter moins de trois milliards d'euros grâce à cette mesure.

Le gouvernement italien a dénoncé à plusieurs reprises l'attitude du secteur bancaire italien qui n'a, selon lui, pas suffisamment répercuté la hausse des taux sur la rémunération des dépôts des épargnants. Or, toutes les banques italiennes ont fait état au deuxième trimestre de résultats dopés par la hausse des taux d'intérêts.

"Il suffit de regarder les bénéfices des banques au premier semestre (...) pour se rendre compte qu'il ne s'agit pas de quelques millions, mais (...) de milliards", a déclaré le vice-président du Conseil lors d'une conférence de presse à Rome lundi en fin de journée.

Des pays comme l'Espagne et la Hongrie ont déjà imposé un impôt exceptionnel sur le secteur bancaire.

© Reuters. Le Premier ministre italien Giorgia Meloni et Matteo Salvini, vice-Premier ministre, à Rome, en Italie. /Photo prise le 22 novembre 2022/REUTERS/Remo Casilli

En Bourse, l'indice des banques italiennes plongeait de 6% dans la matinée et celui du compartiment en Europe lâchait 1,88%.

Les banques italiennes, à l'instar de BPER Banca, Intesa Sanpaolo (BIT:ISP), Banco BPM (BIT:BAMI) et Unicredit (BIT:CRDI), perdaient entre 5,5% et 7,5%.

(Avec la contribution et rédigé par Valentina Za; Blandine Hénault pour la version française, édité par Nicolas Delame)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés