Dernière minute
0

Perte monstre pour Telecom Italia, Vivendi fustige la gestion d'Elliott

Actions09/11/2018 11:15
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
La perte nette de l'opérateur italien de télécommunications a atteint quelque 1,4 milliard d'euros (Photo MIGUEL MEDINA. AFP)

Telecom Italia (MI:TLIT) (Tim) a subi au troisième trimestre une perte monstre en raison de dévaluations d'actifs et n'a pas pu confirmer son objectif pour 2018, la faute à la gouvernance dominée par le fonds Elliott, accuse son principal actionnaire Vivendi (PA:VIV).

À la Bourse de Milan, les investisseurs ont sanctionné ces annonces et le titre a terminé sur une baisse de 4,83% à 0,516 euro.

Au troisième trimestre, la perte nette de l'opérateur italien de télécommunications s'élève à quelque 1,4 milliard d'euros, contre un bénéfice de 437 millions un an plus tôt. Sur les neuf premiers mois de 2018, elle atteint 868 millions d'euros, contre un bénéfice de 1,03 milliard en 2017.

Les dévaluations réalisées, d'un montant de 2 milliards d'euros, sont dues "à la détérioration du cadre compétitif et de la régulation, et à des taux d'intérêts plus élevés", a expliqué Tim, en précisant qu'elles ne modifiaient "pas les priorités stratégiques du plan triennal".

Il n'a néanmoins pas confirmé son objectif pour 2018 d'un ratio dette nette financière rectifiée et Ebitda à environ 2,7.

"Le troisième trimestre a été turbulent pour Telecom Italia, en raison surtout de deux facteurs: la décision du régulateur de passer à une facturation à 30 jours au lieu de 28 et l'entrée (de l'opérateur mobile français) Iliad (PA:ILD) sur le marché italien qui a contrarié les tendances positives précédentes", a expliqué le directeur général, Amos Genish, lors d'une conférence avec les analystes.

Ses comptes seront aussi plombés dans les prochains mois par les 2,4 milliards d'euros qu'il devra débourser pour les fréquences 5G, bien plus que prévu initialement.

- Gestion "défaillante" -

Parmi les autres données, le chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 4,9%, à 4,66 milliards d'euros.

Sa dette nette s'élève à 25,2 milliards d'euros, en baisse de plus d'un milliard d'euros sur un an, s'est félicité M. Genish.

"Malgré un cadre macroéconomique et de marché difficile, les neuf premiers mois de l'exercice montrent une solide évolution de la gestion opérationnelle", a assuré l'opérateur.

Les analystes en général, de Mediobanca (MI:MDBI) à Morgan Stanley (NYSE:MS), ont exprimé des avis plutôt positifs, soulignant la bonne résistance des activités italiennes et fixant un objectif du titre en Bourse beaucoup plus élevé que l'actuel.

Mais Vivendi, principal actionnaire de Tim avec 24% de son capital, s'est dit "extrêmement préoccupé par la dégradation des résultats et par la chute du cours de Bourse", qui atteint près de 40% depuis la prise de contrôle du conseil d'administration (CA) par le fonds activiste américain Elliott, le 4 mai.

"Les résultats reflètent la défaillance de la nouvelle gouvernance" et une "politique +court-termiste+", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Vivendi.

"Nous sommes très surpris par la décision du conseil d'administration de passer 2 milliards d'euros de provisions pour des dépréciations. C'est une décision soudaine, inhabituelle en cours d'exercice et très déstabilisante", a-t-il ajouté, en précisant que les représentants de Vivendi avaient voté contre.

"On peut s'interroger sur la volonté d'Elliott de faire chuter le cours de Bourse", alors qu'il est protégé par une clause ("collar") avec JP Morgan en cas de baisse, a encore dit le porte-parole.

Vivendi s'est aussi dit "surpris et choqué par la décision du CA de ne pas convoquer une assemblée générale pour renouveler les commissaires aux comptes", ce qui laissera Tim sans commissaires à partir du 1er janvier.

Début septembre, le groupe de Vincent Bolloré avait déjà fustigé "la gestion désastreuse" de Tim par Elliott.

Elliott s'était étonné de ces remarques, soulignant que Vivendi n'avait jamais cru bon de devoir changer le management, alors que M. Genish a été désigné par le précédent CA dans lequel il était majoritaire.

Dans ce climat plutôt délétère, M. Genish a indiqué que le management était "concentré afin de garantir les meilleurs résultats possibles, en évitant les rumeurs qui (l') entourent".

"Nous espérons que tous les membres du CA et tous les actionnaires sont prêts à soutenir Tim pour garantir une amélioration de la gouvernance afin qu"elle atteigne les meilleurs standards", a-t-il ajouté.

En mai, Vivendi avait indiqué qu'il pourrait demander la convocation d'une assemblée générale pour remanier de nouveau le CA de Tim. Une hypothèse qu'il n'a pas exclue vendredi et qui pourrait donc être de nouveau d'actualité.

Perte monstre pour Telecom Italia, Vivendi fustige la gestion d'Elliott
 

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email