Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Uber et Lyft vont payer 328 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites à New York

Publié le 02/11/2023 13:51
Mis à jour le 02/11/2023 13:55
© Reuters. Photo d'archives: Un panneau indique un lieu de rendez-vous pour les utilisateurs de Lyft et Uber à l'Université d'État de San Diego à San Diego, en Californie, aux États-Unis. /Photo prise le 13 mai 2020/REUTERS/Mike Blake/File Photo
UBER
-
LYFT
-

NEW YORK (Reuters) - Uber (NYSE:UBER) et Lyft (NASDAQ:LYFT) vont payer au total 328 millions de dollars (308,50 millions d'euros) pour mettre fin aux poursuite de la procureure générale de New York qui les accuse de manquements en matière de rémunération et d'avantages sociaux.

La procureure générale Letitia James a déclaré qu'Uber paierait 290 millions de dollars et Lyft 38 millions de dollars pour mettre fin à l'enquête de son bureau.

Les chauffeurs se verront également garantir un salaire horaire minimum et des congés de maladie rémunérés, et recevront une assistance par chat via l'application pour répondre à leurs questions sur les salaires et les autres conditions de travail.

Selon l'accord, les chauffeurs en dehors de la ville de New York recevront un minimum de 26 dollars de l'heure pour les trajets et les congés de maladie, ajustés annuellement pour tenir compte de l'inflation.

Dans l'Etat de New York, plus de 100.000 chauffeurs, anciens et encore en exercice, sont susceptibles de recevoir des indemnités liées à l'accord.

"Ce règlement leur permettra de recevoir enfin ce qu'ils ont légitimement gagné et ce qui leur est dû en vertu de la loi", a déclaré Letitia James dans un communiqué.

Uber et Lyft sont régulièrement pointés du doigt pour leur refus d'accorder aux chauffeurs le statut d'employé au profit de celui d'auto-entrepreneur et de refuser les congés maladie.

L'enquête de la procureure fait suite aux préoccupations du syndicat des chauffeurs new-yorkais New York Taxi Workers Alliance, qui dit représenter environ 21.000 chauffeurs de taxis jaunes, de taxis verts, de taxis basés sur des applications, de voitures de location et de voitures de société.

© Reuters. Photo d'archives: Un panneau indique un lieu de rendez-vous pour les utilisateurs de Lyft et Uber à l'Université d'État de San Diego à San Diego, en Californie, aux États-Unis. /Photo prise le 13 mai 2020/REUTERS/Mike Blake/File Photo

Le parquet accusait également Uber et Lyft de déduire indûment les taxes sur les ventes et les frais d'un fonds d'indemnisation pour travailleurs et des paiements des chauffeurs.

Ces accusation portent sur des faits qui se seraient produits chez Uber de 2014 à 2017, et chez Lyft de 2015 à 2017.

(Reportage Jonathan Stempel à New York ; version française Mariana Abreu, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés