Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Évitez les actions minières aurifères, achetez plutôt des redevances et des titres de streaming

Publié le 06/05/2024 13:59
Mis à jour le 06/05/2024 14:30
Évitez les actions minières aurifères, achetez plutôt des redevances et des titres de streaming
XEM/USD
-

Le prix de l’or a connu une forte tendance haussière cette année et les analystes estiment qu’il lui reste encore de la marge. Il a d’abord atteint un niveau record de 2 431 $ en avril, puis est revenu à 2 320 $.

L’or dispose de fondamentaux solides pour poursuivre sa hausse. L’inflation aux États-Unis est restée forte au cours des derniers mois, l’indice des prix à la consommation (IPC) global se situant à 3,5 % et le chiffre du PCE à 2,5 %.

Dans le même temps, la dette publique américaine a continué de croître et approche désormais le niveau de 34 700 milliards de dollars. La dette augmente de plus de 1 000 milliards de dollars tous les 115 jours et le CBO a prévenu qu’elle atteindrait 50 000 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

Les banques centrales achètent également de l’or au niveau le plus rapide depuis des années. Cela inclut les banques centrales de pays comme la Chine, le Kazakhstan, la Turquie et la Russie.

Les valeurs minières aurifères sont à la traîne

Pourtant, malgré ces événements, les valeurs minières aurifères ne se portent pas bien. Le titre de Barrick Gold a chuté de 13 % par rapport à son point le plus haut de cette année. L’ETF VanEck Gold Miners ETF (GDX) a augmenté de moins de 6 % cette année.

Cette performance est probablement due au fait que l’exploitation de l’or devient difficile et coûteuse. Par exemple, les revenus de Barrick Gold ont légèrement augmenté pour atteindre plus de 11 milliards de dollars en 2023, tandis que son bénéfice net s’est élevé à 1,47 milliard de dollars. En 2019, son chiffre d’affaires s’élevait à 9,7 milliards de dollars tandis que son bénéfice s’élevait à 3,9 milliards de dollars.

Les sociétés minières aurifères doivent faire face à des coûts de main-d’œuvre plus élevés, à des réserves d’or plus importantes et à des coûts énergétiques plus élevés. Cette tendance s’accélère à mesure que le nombre de nouvelles mines continue de diminuer.

Comme d’autres sociétés minières, elles sont également confrontées à des délais d’approbation réglementaire plus longs, ce qui a un impact sur les approvisionnements. Une étude de S&P Global a montré que la période entre la découverte et la production s’étend en moyenne sur 15 ans.

Les actions de streaming d’or sont meilleures

Par conséquent, dans le même esprit, je pense que les investisseurs devraient éviter les actions minières aurifères, même lorsque le prix de l’or augmente.

Au lieu de cela, ils devraient se concentrer sur les sociétés de streaming et de droits d’or. Ce sont des entreprises qui profitent lorsque le prix de l’or évolue sans extraire du tout le métal.

Au lieu de cela, ils fournissent un capital initial aux sociétés minières aurifères, puis génèrent des revenus tout au long de la durée de vie de la mine.

En conséquence, ces entreprises ont tendance à générer des bénéfices plus élevés et à verser des dividendes plus élevés que les sociétés minières aurifères. Ils emploient également moins de travailleurs que les mineurs et ont un modèle allégé en actifs.

Par exemple, Wheaton Precious Metals a une marge bénéficiaire brute de 77,54 % et une marge bénéficiaire nette de 52 %. En revanche, Barrick Gold a une marge brute de 31 % et une marge bénéficiaire nette de 12,5 %.

D’autres sociétés de streaming d’or génèrent de meilleurs résultats. Sandstorm (SAND) a des marges brutes de 84 % et une marge EBITDA de 78 %. Royal Gold a une marge bénéficiaire nette de plus de 40 %.

GDX contre WPM contre FNV contre SAND contre OR contre NEM

Comme indiqué ci-dessus, Wheaton, Royal Gold, Franco Nevada et Sandstorm ont surperformé de loin les sociétés minières comme Barrick Gold et Newmont au cours des cinq dernières années. La même tendance s’est produite dans la plupart des périodes précédentes.

Cet article est apparu en premier sur Invezz.com France

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés