Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Liban: Vers un échec des alliés du Hezbollah aux législatives

Actualités Monde 16/05/2022 16:15
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Le Hezbollah s'oriente vers un revers lors des élections législatives de dimanche au Liban, selon les résultats préliminaires, avec des pertes pour certains alliés du mouvement chiite aligné sur l'Iran tandis que le parti Forces Libanaises, soutenu

BEYROUTH (Reuters) - Le Hezbollah s'oriente vers un revers lors des élections législatives de dimanche au Liban, selon les résultats préliminaires, avec des pertes pour certains alliés du mouvement chiite aligné sur l'Iran tandis que le parti Forces Libanaises (FL), soutenu par l'Arabie saoudite, a revendiqué des gains.

Alors que les résultats de l'élection de dimanche doivent encore être finalisés, des sources haut placées ont déclaré qu'il était improbable que le Hezbollah et ses alliés obtiennent plus de 64 des 128 sièges du Parlement, citant les résultats préliminaires.

Les sources se sont exprimées sous couvert d'anonymat car elles n'étaient pas autorisées à parler au nom du Hezbollah et de ses alliés.

Un porte-parole des FL a déclaré que le Hezbollah et ses alliés avaient perdu leur majorité parlementaire, mais qu'aucun groupement ne semblait désormais avoir la majorité.

Il s'agit du premier scrutin organisé depuis que le pays a plongé, à la suite de l'explosion dans le port de la capitale Beyrouth en août 2020, dans une profonde crise économique que la Banque mondiale a imputée à l'élite politique.

Lors des précédentes élections législatives, en 2018, le Hezbollah et ses alliés avaient remporté 71 sièges sur les 128 que compte le Parlement.

Fervent rival du mouvement chiite, le parti Forces libanaises pourrait devenir la principale formation chrétienne du Parlement, alors qu'il revendique le gain d'au moins 20 sièges, contre 15 en 2018, selon une annonce de sa porte-parole.

D'après les premiers résultats, se sont également imposés au moins cinq candidats indépendants qui ont fait campagne en promettant des réformes et de juger les politiciens considérés responsables de la pire crise du Liban depuis la guerre civile de 1975-1990.

Le résultat laisse le parlement fracturé en plusieurs camps et plus fortement polarisé entre les alliés et les opposants du Hezbollah, qui ne sont pas actuellement unis en un seul bloc.

Selon les analystes, cette situation pourrait conduire à une impasse politique et à des conflits, les factions profondément divisées s'efforçant de trouver des accords de partage du pouvoir pour les postes les plus importants de l'État, ce qui risquerait de retarder davantage les réformes nécessaires pour résoudre la crise économique et débloquer l'aide des donateurs.

(Reportage Timour Azhari, Laila Bassam, Maya Gebeily et Lina Najem; version française Jean Terzian et Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

Liban: Vers un échec des alliés du Hezbollah aux législatives
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
New Be
New Be 16/05/2022 10:44
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ca ressemble moins à de la politique qu'à des batailles de religion. Si tant est que politique et religions soient in fine vraiment différents...
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email