Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Détente des taux, tensions sanitaires et sociales

fr.investing.com/analysis/detente-des-taux-tensions-sanitaires-et-sociales-200438830
Détente des taux, tensions sanitaires et sociales
Par Philippe Béchade   |  19/07/2021 13:58
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr

La semaine boursière ne s’est pas achevée de la manière escomptée. Et pendant ce temps, les Français font face à un durcissement de la situation sanitaire et sociale. Décryptage avec Philippe Béchade.

La détente des taux n’a pas sauvé la semaine boursière qui s’est achevée vendredi par la séance des 3 Sorcières. Et ça, ni en Europe – c’était plié depuis jeudi –, ni à Wall Street qui entame une cession prometteuse.

Pourtant, la décrue des rendements obligataires accroît encore un peu la « prime de risque » dont bénéficient les actions.

Le problème, c’est que la rentabilité des valeurs composant le S&P 500 n’a jamais été aussi loin de compenser le niveau réel de l’inflation (il s’en faut de 350 points de base). De fait, certains investisseurs ne perdent pas de vue que les 62 à 65% de hausse des résultats attendus résultent d’un « effet de base » encore plus extrême que la période T4 2008/T4 2009 et que la référence la plus pertinente – en termes de profits trimestriels –, c’est le quatrième trimestre 2019.

Et à niveau de dividende égal, le Nasdaq-100 a pris 5 000 points depuis son précédent record de janvier 2020.

Mais il existe encore un biais. Et il est de taille : si la masse des dividendes retrouvait ses niveaux de fin 2019 (et nous le saurons d’ici un mois), leur répartition s’est considérablement modifiée, dans la mesure où elle s’est hyper-concentrée sur une dizaine de valeurs dont la crise sanitaire a littéralement boosté leur business model.

Après les GAFAM, voilà les NNTMP !
Vous les connaissez par cœur : les 5 GAFAM + les NNTMP (Nvidia (NASDAQ:NVDA), Netflix (NASDAQ:NFLX), Tesla (NASDAQ:TSLA), Moderna, Paypal).

Ces 10-là écrasent tout, marginalisent 95% des autres valeurs cotées… comme jamais Wall Street ne l’avait observé depuis le démantèlement de la Standard Oil de John Rockefeller le 5 mai 1911.

Mais au lieu de monopoliser la distribution du pétrole, ils monopolisent la collecte des data – ou données personnelles. Y compris Tesla (conduite autonome) et Moderna (son vaccin expérimental à ARN est l’un des plus largement distribués au monde : le nom de chaque personne ayant reçu une ou deux doses est connu, chaque patient est traçable au travers d’applications telles que « tous Anti-Covid », ou équivalents dans l’Union Européenne ou aux Etats-Unis).

Mais l’un des secteurs vedettes du second trimestre 2021 : ce fut celui des valeurs pétrolières et les services associés (maintenance/exploitation/distribution), grâce à l’envolée de +30% du WTI (entre 59 et 77$) à New York.

Les pétrolières peuvent-elles poursuivre sur leur lancée sans jamais rien recéder comme des Amazon (NASDAQ:AMZN), des Google (Alphabet (NASDAQ:GOOGL)), des Nvidia ?

Rien n’est moins sûr, car les Emirats et l’Arabie Saoudite ont enfin trouvé un terrain d’entente ce dimanche 18 juillet pour continuer d’accroître très progressivement – et modestement puisqu’il s’agit de 400 000 barils/jour chacun des prochains mois – leur production à partir de début août.

L’étau se resserre sur la population
Les questionnements portent maintenant sur les risques qu’un nouvel épisode pandémique – malgré les spectaculaires progrès en terme de quantité de doses injectées – feraient peser sur la reprise économique mondiale cet automne. Si la réponse est de nouveau confinement, couvre-feu, répression et restrictions des libertés, cela pourrait instaurer un climat très défavorable à la consommation et aux affaires, avec la montée en puissance du sentiment « qu’on n’en sortira jamais », bloquant les dépenses de long terme à crédit.

C’est pour échapper à ce genre de basculement que certains pays qui ont misé sur le « tout vaccinal », et se retrouvent pris au dépourvu par un regain très inattendu de contaminations – et d’hospitalisations de personnes 100% « protégées » –, sont en train de préparer l’opinion publique à un « vivre avec ».

La France, de son côté, opte également pour le « tout vaccinal », lequel se transforme désormais en « tout répressif », et où l’instauration d’un « pass sanitaire » pour « retrouver sa liberté » se traduit en fait par un contrôle et un traçage de pratiquement tous les actes du quotidien en Ile de France (boire un café, traverser un centre commercial en sortant des transports en commun à l’image des Halles ou de la Défense, aller voir l’un des films primés à Cannes, etc.).

Et ce, au risque d’une amende surréaliste de 10 000 € associée à une peine de 6 mois de prison infligée à des citoyens dont le seul délit serait d’appartenir aux 99,98% de personnes en bonne santé, ou « positifs » à un test (considéré comme dysfonctionnel au-delà de 35 cycles), totalement asymptomatiques et non contaminant.

Une telle sévérité répressive n’est même pas mise en œuvre dans des pays ayant eu à circonscrire des épidémies d’Ebola (transmission par contact physique) entraînant un taux de mortalité de 50% et non de 0,0005% comme actuellement en France : il n’existe d’ailleurs pas de vaccin contre Ebola, alors les « cas contact » s’auto-disciplinent sans avoir besoin de les menacer d’une amende dissuasive, d’autant que la plupart du temps, ils sont insolvables

La bonne nouvelle, c’est qu’en France, les urgences restent vides même si le nombre de cas progresse de façon inattendue : des centaines de milliers de personnes déjà sur leur lieu de vacances – et prises de court par l’obligation d’un pass pour prendre le TGV et ou l’avion au retour – se font tester dans l’urgence.

Si elles sont « convalescentes », c’est-à-dire dotées d’anticorps naturels après exposition au virus, la nécessité d’une vaccination disparaît pour les 6 ou 9 prochains mois.

Mais tout le monde n’a pas cette chance, d’où une soudaine envolée des cas dans les régions les plus touristiques.

Les annulations de séjours, de billets de train, de réservations pour des anniversaires dans les restaurants se multiplient déjà depuis une semaine, sur fond de sentiment de confiance très dégradé : ce genre de précurseurs annoncent le plus souvent une lourde rechute de la consommation (et des grosses dépenses) et donc, de la croissance.

En France, nous en sommes déjà là.

Dans d’autres pays qui s’interdisent le « tout répressif », il n’est pas exclu de voir remis en œuvre des mesures de freinage de la circulation du virus (l’activité économique en pâtira nécessairement). La seule chance d’échapper au scénario d’un reconfinement serait que le Covid-19 version Delta – certes plus contagieux de 50 ou 60%, comme tout variant – s’avère cette fois beaucoup moins létal pour les personnes obèses, diabétique, insuffisantes cardiaques, etc.

Et en ce qui concerne les personnes de 85 ans et plus, les labos n’ont jamais promis que leurs thérapies ARN transformeraient tout le monde en centenaires : vacciné ou non, passé un certain âge, la mort reste une éventualité au quotidien.

Ce qui est en revanche inquiétant pour notre économie, c’est que les séquelles psychologiques longues (à vie ?) chez les jeunes futurs actifs (confinés, isolés, désocialisés, stigmatisés pour leur « inconscience », déprimés, succombant au addictions) ont explosé en 18 mois, et dans des proportions jamais observées depuis 60 ans.

Et là, il s’agit d’effectifs bien plus impressionnants que les Covid longs qui heureusement se résolvent le plus souvent sous trois mois.

Nous n’allons pas attendre trois mois pour découvrir si la France accompagne la reprise mondiale ou bascule dans un scénario où le chaos social s’ajoute au chaos sanitaire.

Ce serait alors le chaos économique.

Détente des taux, tensions sanitaires et sociales
 

Lire Aussi

Détente des taux, tensions sanitaires et sociales

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (7)
Ligo Stef
Ligo Stef 21/07/2021 14:13
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Je partage pleinement votre vision de la folie sanitaire et de l'abandon pur et simple de notre jeunesse aux profits des vieux ( électeurs ?) c'est bien connue l'avenir de notre pays ce sont les retraités lol
loulou pascal
loulou pascal 19/07/2021 23:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
on ne peut pas signaler les articles puants sur Investing? comme celui là ...
Ligo Stef
Ligo Stef 19/07/2021 23:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Oui c'est pas validé par la pravda lrem ?
Adrien Doxy
Adrien Doxy 19/07/2021 23:11
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Je partage l'avis de ce journaliste meme si je reconnais sa partialité. Le terme de "dictature sanitaire" ne plait pas à beaucoup car les restrictions seraient , pour une partie de la population "justifiées" afin de retrouver notre "liberté". La vérité est bien plus complexe. 1/ Le virus ne disparaitra pas avec une population vaccinée 2/ les 85/90% de vaccinés ne sera jamais atteint ( même avec tous les dispositifs restrictifs prévus) 3/ L'egouement économique ( les marchés) n'est qu'un gros FAKE . Les faillites arrivent. 4/ La situation sociale va exploser avec des clivages de tous les cotés ( clivage sociale , intergenerationel , raciales , interreligieux , et maintenant vacciné/non vacciné) 5/ les jeunes ( qui n'avaient pas à subir cette situation)  - font beaucoup moins d'enfants + pays vieillissant  - marché immobilier hors de porté  - précarité des emplois  - vision négative de l'avenir ( réchauffement climatique , insécurité , ...
Ligo Stef
Ligo Stef 19/07/2021 23:11
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Très juste !
Pieter Jan PEETERS
JimFellowes 19/07/2021 18:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C’est comme la ceinture de sécurité, lorsqu’elle a été mise en place nombreuses sur les personnes qui ont hurlé a l’atteinte aux libertés ! Cest pareille sauf que cette fois ci le vaccin protege en plus, les autres, leconomie …
Olivier Boudes
Olivier Boudes 19/07/2021 18:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Quand l’analyse vire au subjectif, elle ne vaut plus rien
Romain Giraud
Romain Giraud 19/07/2021 16:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C'est de la fake news ou de la mauvaise foi, voire du populisme. Ébola est mortel à 50 % si on est contaminé, alors pourquoi comparer à un taux de mortalité du covid toute population, y compris les non contaminés. Franchement, faut pas écrire sur des sujets qu'on ne connaît pas.
Romain Giraud
Romain Giraud 19/07/2021 16:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
je parle pas du reste qui est du pur subjectif sans intérêt.
Christophe Trion
Christophe Trion 19/07/2021 14:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C'est du grand n'importe quoi. On a retrouvé aujourd'hui toutes nos libertés. Plus de confinement. Plus de couvre-feu. Plus aucune attestation. On peut enfin retrouver nos libertés et nous sommes tous protégés gratuitement contre le virus juste en le demandant mais Philippe Béchade parle de tout répressif. Qu'il s'exprime aussi librement en Chine ou en Malaisie et il pourra parler en connaissance de cause de toit répressif.
Pablo Bé
easypask 19/07/2021 14:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Vous avez une drôle de manière d'entrevoir la liberté. Vous vous sentez libre parce que vacciné? Oui c'est du tout répressif pour ceux qui font le choix inverse. Et ne venez pas me taxer d'antivax, svp.Je suis juste prochoix.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email