Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

La Corée du Nord devient l'épicentre du Piratage Crypto

Par Andy HechtCrypto-monnaies26/04/2022 06:23
fr.investing.com/analysis/la-coree-du-nord-devient-lepicentre-du-piratage-crypto-200441929
La Corée du Nord devient l'épicentre du Piratage Crypto
Par Andy Hecht   |  26/04/2022 06:23
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Cet article a été rédigé en exclusivité pour Investing.com

  • Le piratage est un risque considérable pour les crypto-monnaies ; rappelez-vous le Mont Gox ?
  • Sécurité et garde vont de pair
  • La Corée du Nord, la Russie, la Chine et l'Iran sont alliés et mènent le monde en matière de piratage.
  • La crypto criminalité est un business rentable
  • La guerre économique devrait accroître les risques dans les mois et années à venir.

Le piratage, qui consiste à obtenir un accès non autorisé aux données d'un système informatique ou d'une unité individuelle, est utilisé pour exploiter les faiblesses des systèmes ou des réseaux informatiques, soit pour nuire à des organisations ou des gouvernements, soit pour voler des actifs en ligne.

En 2021, un piratage a touché le réseau de Colonial Pipeline à Houston, au Texas. Ce système transporte de l'essence et du kérosène principalement vers le sud-est des États-Unis. Les cyberattaques par ransomware ont provoqué l'arrêt des équipements informatiques qui gèrent le pipeline. Colonial a dû payer aux pirates, affiliés à un groupe cybercriminel lié à la Russie, DarkSide, une rançon de 4,4 millions de dollars.

Cette année-là, une autre cyberattaque a touché JBS SA (OTC:JBSAY), une entreprise brésilienne de transformation de la viande, en mettant hors service ses abattoirs de bœuf et de porc. L'attaque a touché les installations américaines, canadiennes et australiennes, obligeant JBS à payer une rançon de 11 millions de dollars.

Bien qu'aucun des deux crimes susmentionnés n'ait eu d'impact sur la classe d'actifs des cryptomonnaies, la sécurité et la conservation restent des problèmes importants pour les cryptomonnaies, qui, parce qu'elles sont créées et existent en ligne, sont susceptibles d'être victimes de cyberattaques menées par des pirates cherchant à voler des jetons de valeur.

Le piratage constitue un risque considérable pour les crypto-monnaies ; souvenez-vous du Mont Gox

En 2010, Bitcoin s'échangeait à cinq cents par jeton ; à la fin de cette année-là, le prix était passé à 29 cents. Un an plus tard, le 31 décembre 2011, la première et principale cryptomonnaie est passée à 4,19 dollars et n'a cessé d'accélérer. Fin 2012, elle se négociait à 13,44 dollars par jeton et augmentait rapidement, à tel point qu'à la fin de 2013, le cours avait clôturé à 764,27 dollars.

À la même période, Mount Gox, une bourse de cryptomonnaies basée à Tokyo, a traité plus de 70 % des transactions de bitcoins à leur apogée. Au cours de ces premiers jours, pour les cryptomonnaies, la proéminence de Mt. Gox en a fait une cible de choix pour les pirates informatiques, causant plus que quelques problèmes de sécurité pour la bourse.

En 2011, des pirates ont utilisé des identifiants volés pour transférer des bitcoins, ce qui a entraîné le vol de plusieurs milliers de jetons. Cependant, à 4,19 dollars par jeton en 2011, les pertes étaient tolérables et inférieures à 100 000 dollars.

Mais en février 2014, Mt. Gox a subi une attaque fatale lorsque des pirates ont volé 650 000 à 850 000 bitcoins, provoquant l'insolvabilité de la bourse et la faillite de l'entreprise.

À mesure que les cryptomonnaies se répandent dans le grand public, la sécurité et la garde des actifs restent les éléments essentiels d'un succès continu. Et Mt. Gox continue d'être un exemple édifiant de la nécessité, pour réussir, de sécuriser les plateformes détenant les positions en cryptomonnaies des clients et les portefeuilles individuels, en fournissant aux participants au marché un système qui les protège contre le nombre croissant de pirates cherchant à faire les poches dans le cyberespace.

La Corée du Nord, la Russie, la Chine et l'Iran sont alliés et leaders en matière de piratage

En 2019, les dix premiers pays en tête du piratage informatique dans le monde étaient :

Graphical user interfaceDescription automatically generated with medium confidence
Graphical user interfaceDescription automatically generated with medium confidence


Source : cyberkite.com.au

La Chine, la Russie et l'Iran figuraient dans le top 5, mais, à l'époque, la Corée du Nord était un pays pirate en herbe qui cherchait à faire irruption dans le classement des dix premiers.

Le 19 avril 2022, un article paru sur Cryptoslate.com soulignait l'importance croissante de la Corée du Nord en tant que lieu où opèrent les cybercriminels ciblant l'espace des cryptomonnaies.

Selon l'article, Arthur Cheong, fondateur de DeFiance Capital, un fonds de capital-risque axé sur les crypto-monnaies, pense que les pirates nord-coréens parrainés par l'État cherchent activement à compromettre les principales organisations de crypto-monnaies. Cheong a tweeté à ce sujet à la mi-avril :

Il a spécifiquement mentionné BlueNorOff comme l'un de ces groupes de pirates nord-coréens qui ont récemment mené des attaques par ingénierie sociale en cartographiant le graphe relationnel de l'ensemble de l'espace cryptographique.

L'ingénierie sociale permet au groupe d'envoyer des courriels de phishing avec une forte probabilité de passer à travers les murs de sécurité de la plupart des organisations cryptographiques.

La crypto-criminalité est une activité rentable

La Corée du Nord semble avoir de plus en plus de succès avec son parrainage de piratage. Les États-Unis ont récemment établi un lien entre des pirates parrainés par l'État asiatique et un vol massif de cryptomonnaies de 615 millions de dollars auprès de joueurs du célèbre jeu en ligne Axie Infinity en mars.

Un panel des Nations unies chargé de surveiller les sanctions contre la Corée du Nord a accusé Pyongyang d'utiliser des fonds volés et le piratage de crypto-monnaies pour soutenir ses programmes nucléaire et balistique, en évitant les sanctions internationales. En 2020, un rapport de l'armée américaine a expliqué comment les activités de piratage nord-coréennes remontaient au milieu des années 1990 et avaient atteint 6 000 pirates opérant depuis le Belarus, la Chine, l'Inde, la Malaisie et la Russie.

Chainalysis, une société américaine de cybersécurité et d'analyse de blockchains, a déclaré que les pirates nord-coréens ont volé environ 400 millions de dollars d'actifs numériques en 2021 lors de sept attaques.

La guerre économique devrait augmenter les risques dans les mois et années à venir

Le 4 février 2022, le président chinois Xi et le président russe Poutine se sont serré la main sur un accord "sans limites" entre leurs deux pays. Compte tenu de ce qui s'est passé immédiatement après, cela a probablement changé le monde. Le 24 février, les soldats russes ont envahi l'Ukraine, et la Chine a fait preuve de transparence quant à ses projets de réunification forcée avec Taïwan.

L'accord Chine-Russie bifurque le paysage géopolitique avec les États-Unis, l'Europe et ses alliés occidentaux. La Corée du Nord et l'Iran sont des alliés critiques de la Chine et de la Russie. Cette bifurcation a tué toute perspective de mondialisme et de coopération économique, en particulier à la suite des sanctions sévères et de plus en plus sévères imposées à la Russie en raison de son attaque en Ukraine. Cependant, elle a incité certains États voyous à trouver des moyens de contourner les sanctions qui leur sont déjà imposées et a poussé de nombreux gouvernements à trouver de nouveaux moyens de se protéger et de protéger leurs citoyens.

Le piratage informatique parrainé par l'État est donc susceptible d'augmenter. Alors que la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran soutiennent discrètement les pirates informatiques, l'évolution du paysage géopolitique devrait accroître le soutien cybernétique en tant qu'outil de guerre économique.

À ce stade, la Corée du Nord est devenue le centre du piratage informatique. Ses hackers ont collecté plus d'un milliard de dollars de gains illégaux en 2021 et 2022.

Les plateformes de cryptomonnaies et autres plateformes financières ainsi que les détenteurs de cyberportefeuilles remplis de cryptomonnaies de valeur doivent renforcer leur sécurité pour éviter de perdre leurs actifs aux mains d'un nombre croissant de hackers.

Les pirates ont gardé une longueur d'avance sur les innovations en matière de sécurité, ce qui crée des risques considérables dans la classe d'actifs des cryptomonnaies. Les informaticiens chevronnés sont devenus les pickpockets, les piétons et les navetteurs dont on s'inquiétait autrefois. Maintenant, c'est devenu la préoccupation de tous.

La Corée du Nord devient l'épicentre du Piratage Crypto
 

Lire Aussi

La Corée du Nord devient l'épicentre du Piratage Crypto

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (2)
Laurent Pipou
Laurent Pipou 28/04/2022 0:47
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
LES CRYPTS SONT un business rentable...........piratage etttcc  et les monnaies????    aaaaaahh
Dominique Labis
Dominique Labis 27/04/2022 12:30
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Souvent, dictateur, voleur et assassin, ça va ensemble…
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email