Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Le krach boursier Chinois est loin d’être terminé

Par Jalal AsfajMarchés boursiers23/08/2021 15:37
fr.investing.com/analysis/le-krach-boursier-chinois-est-loin-detre-termine-200439200
Le krach boursier Chinois est loin d’être terminé
Par Jalal Asfaj   |  23/08/2021 15:37
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Introduction

Au cours des dernières années, les investisseurs du monde entier (individuels et institutions) ont injecté des masses de leur argent dans les actions de grands noms chinois tels qu'Alibaba (NYSE:BABA), Tencent et Didi. Récemment, une forte baisse a affecté ces entreprises, et cela n'a rien à voir avec leurs performances.

La Chine joue un rôle très important dans l'économie mondiale et a un impact majeur sur les affaires internationales, la politique et la finance. Nous avons vu les bourses américaines et françaises atteindre de nouveaux sommets, mais c'est une autre histoire pour la Chine.

 

Que se passe-t-il actuellement sur les marchés chinois ? Que représente ce krach boursier pour le monde ?

Quelques actions de géants Chinois en baisse fulgurante
Quelques actions de géants Chinois en baisse fulgurante


Il est très difficile de comprendre ce que la Chine essaie de faire. Cependant, cela refroidit clairement les investisseurs. De nombreux spéculateurs ont ralenti leurs tentatives agressives d'investir dans les actions chinoises. Plusieurs secteurs sont touchés. Prenons l’exemple du secteur de l’éducation :


• TAL Education Group a perdu 95% de sa valeur depuis février 2021.
• New Oriental Education a perdu 40 % dans le Hong Kong exchange en une journée.
• Koolearn Technology (géante entreprise d'apprentissage en ligne) a perdu 35 %.

La raison de ce krach est liée aux régulateurs chinois qui ont décidé d'interdire aux entreprises éducatives de faire des profits, de lever des capitaux et même de s'introduire en bourse, affirmant qu'elles devraient s'enregistrer en tant qu'associations à but non lucratif.
Aujourd’hui, la situation ne s'améliore pas, les investisseurs particuliers ont vendu leurs positions reliées aux entreprises technologiques, après une nouvelle vague de réglementations, ce qui signifie que le récent krach est loin d'être terminé.

Certains articles et médias affirment qu'une plus grande rigueur doit être appliquée à davantage d'industries, les sociétés pharmaceutiques par exemple.

Les grandes « big-tech » entreprises n’ont pas échappé au krach. Le célèbre Alibaba Group Holding (BABA) a connu une baisse de 14% la semaine dernière. Meituan a suivi en terminant la semaine avec une baisse de 17%. Par ailleurs, l'indice CSI 300 (indice boursier composé de 300 des principales capitalisations boursières dans le marché de Shanghai et Shenzhen) a enregistré une baisse de 3,6%.

Comme indiqué ci-dessus, les performances commerciales des sociétés citées n'ont rien à voir avec le krach. En effet, les entreprises chinoises sont affectées par une série de réglementations qui inquiètent les investisseurs pour l'avenir.

Prenons par exemple Didi, également appelé l'Uber (NYSE:UBER) de Chine. Cette société était sur le point d'entrer à la Bourse de New York, mais les autorités chinoises avaient suggéré de retarder cette exorde. Didi a insisté, ce qui a amené les autorités à suspendre l'application et déclarer que l'entreprise ne s'était pas conformée aux règles de protection des données Chinoises. Depuis lors, les cours des actions ont commencé à plonger.

Le même scénario est arrivée à Tencent, le géant des jeux vidéo, après que la Chine a dénoncé et critiqué les jeux en ligne. Le titre a connu de fortes ventes de la part des investisseurs, induisant l’action à baisser fortement.

Le président Xi Jinping a récemment évoqué l'importance de l'égalité sociale, aussi appelée la « prospérité commune ». Les dernières nouvelles ont dérouté les investisseurs sur l'étendue de la « prospérité commune ». Par conséquent, les grandes entreprises technologiques et riches peuvent être sous pression pour contribuer davantage à des causes sociales, ce qui peut ralentir leur essor rapide.

Le krach boursier Chinois est loin d’être terminé
 

Lire Aussi

Eric Lewin
Alstom : une année à oublier Par Eric Lewin - 22/10/2021

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr Alstom (PA:ALSO) est la pire capitalisation du CAC40. L’exercice 2021-2022 sera-t-il a effacé des...

Gilles Leclerc
Veolia, prêt pour un rebond ? Par Gilles Leclerc - 13/10/2021 1

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr Nul ne peut savoir quel sera l’avenir ou si Veolia confirmera son signal, mais c’est un plan de trade...

Le krach boursier Chinois est loin d’être terminé

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
Gab Pvn
Gab Pvn 27/08/2021 12:41
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Article très pertinent, cependant un peu centré sur le passé.Il arrive donc un peu tard, puis qu'aujourd'hui tout le monde connaît deja les raisons du krach chinois, la dernière partie aurait pu être plus développée à mon sens
Adrien Rensonnet
Adrien Rensonnet 27/08/2021 12:41
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
puisque aujourd'hui
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email