Dernière minute
0

Facebook engagé dans une vaste refonte des contenus

Economie13/01/2018 04:46
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Les utilisateurs de Facebook vont disposer d'une nouvelle version du fil d'actualité sur lequel la priorité sera donné aux publications partagées par la famille et les amis (Photo Daniel LEAL-OLIVAS. AFP)

Facebook (NASDAQ:FB) a engagé la plus importante refonte des contenus sur son réseau de ces dernières années: les utilisateurs disposeront désormais d'une nouvelle version du fil d'actualité, sur lequel la priorité sera donnée aux publications partagées par la famille et les amis.

L'annonce a été faite dans la nuit de jeudi à vendredi par le réseau social, après une phase de test de plusieurs mois dans une demi-douzaine de pays dans le monde, avec pour volonté affichée de mettre l'accent sur le bien-être des internautes.

Concrètement, les photos, liens ou commentaires postés par vos amis ou connaissances resteront bien visibles sur le fil, à la différence des contenus en provenance des pages "aimées" par les utilisateurs, qui seront de leur côté moins présents.

"Les pages pourraient voient leur audience, le temps de visionnage de vidéos et leur trafic diminuer. Cela variera d'une page à l'autre en fonction de divers facteurs, tels que le type de contenus produits et la manière dont les utilisateurs interagissent avec", a expliqué sur un article de blog le responsable du fil d'actualité chez Facebook, Adam Mosseri.

Cette nouvelle organisation doit permettre de favoriser les interactions et les relations personnelles entre les utilisateurs, explique à l'AFP John Hegeman, responsable des fils d'actualité au sein du groupe.

"C'est un grand changement", souligne-t-il. "Les gens vont en fait passer moins de temps sur Facebook mais cela nous convient parce que cela rendra le temps qu'ils y passent plus précieux et, au bout du compte, cela sera bon pour notre activité."

Facebook estime par exemple qu'une photo de famille a plus de valeur pour un utilisateur que le clip d'une star ou la publicité d'une marque de vêtements.

"Nous pensons que l'interaction entre les personnes est plus importante que la consommation passive de contenus", insiste M. Hegeman, ajoutant qu'il s'agit d'"une des plus importantes mises à jour" que Facebook ait réalisée.

- Les médias inquiets -

Mais la nouvelle fonctionnalité inquiète notamment les médias, qui voient les contenus postés sur leurs pages relégués au second plan et craignent d'importantes conséquences sur leur capacité à atteindre leurs lecteurs, à moins de sponsoriser des contenus sur le fil d'actualité.

Dans les pays où la fonctionnalité a été testée depuis le mois d'octobre, comme la Slovaquie, le Guatemala ou la Bolivie, les médias ont observé une chute importante de visites de leurs sites web en provenance de Facebook.

Les publications réalisées par les médias, au même titre que les contenus postés par des marques, étaient alors relégués sur un fil séparé ("explore"), qui n'a finalement pas été retenu dans la version finale de la mise à jour.

Dans un article publié mi-octobre sur le site Medium, le journaliste slovaque Filip Struharik, chargé des partages de contenus sur les réseaux sociaux pour le journal Dennik N, estimait ainsi que les 60 principales pages de médias slovaques avaient vu leurs interactions - "likes", partages ou commentaires - baisser de moitié.

Pour autant, précisait le journaliste, "le trafic sur les sites des principaux médias slovaques n'a pas évolué significativement car ils disposent de nombreux lecteurs réguliers, d'une page d'accueil forte, de notifications, de newsletters... Mais nous voyons déjà une chute du trafic sur les sites de médias moins importants".

Signe de la fébrilité autour de cette annonce, le titre du réseau social chutait de 4,48% peu après l'ouverture de Wall Street, à 179,36 dollars, vers 14H50 GMT.

"C'est plutôt sain", estime cependant un analyste parisien, "Facebook ne veut pas prendre trop de responsabilité dans la diffusion des fausses informations. Et il est temps que les médias reprennent le contrôle et ne soient plus dépendants des GAFA (Google (NASDAQ:GOOGL), Apple (NASDAQ:AAPL), Facebook, Amazon (NASDAQ:AMZN)).

Le cofondateur et PDG du groupe, Mark Zuckerberg, a défini comme priorité de rassembler les personnes utilisant son réseau dans la vraie vie. Le responsable a notamment cité plusieurs études ayant montré que les interactions avec des proches favorisent le bien-être, bien plus par exemple que le fait de lire des articles de presse.

D'autant que le réseau social, tout comme Twitter (NYSE:TWTR), a été critiqué récemment pour avoir laissé fleurir sur son site de fausses informations, à l'instar des contenus publiés par les Russes durant la campagne présidentielle américaine de 2016.

Une critique qui pourrait cependant persister, car le nouveau fonctionnement du fil d'actualité de Facebook ne relègue pas au second plan les articles ou vidéos partagés par des amis, qui restent la première cause de viralité de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Facebook engagé dans une vaste refonte des contenus
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email