📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

Bitcoin pourrait un jour se dissocier des actions, mais cela ne s’est pas encore produit

Publié le 21/09/2023 13:07
Bitcoin pourrait un jour se dissocier des actions, mais cela ne s’est pas encore produit
KO
-
GOOGL
-
PSON
-
IXIC
-
GOOG
-
BTC/USD
-

« Le Bitcoin peut-il un jour devenir un actif de couverture non corrélé, comme une sorte de version numérique de l’or ?

Il ne fait peut-être aucun doute que je vois plus souvent de la part des clients et des investisseurs. Et personnellement, je dirais que c’est l’un des plus fascinants de toute la cryptographie.

C’est une énigme sur laquelle j’ai beaucoup travaillé. J’ai construit des dizaines de modèles, construit toutes sortes de simulations et, franchement, j’ai passé beaucoup trop de temps à travailler sur une question à laquelle on ne peut tout simplement pas encore répondre avec certitude (les confinements étaient une belle excuse, mais il devient maintenant de plus en plus difficile de répondre avec certitude). justifier de rester à l’intérieur sur un ordinateur portable 22 heures par jour).

Nous pouvons théoriser autant que nous voulons – et j’ai mon opinion – mais Bitcoin est un actif qui n’existe que depuis 14 ans et la taille de nos données est donc minuscule. En réalité, nous poignardons dans le noir.

En fait, Bitcoin a été lancé en janvier 2009, deux mois seulement avant le creux du marché boursier en mars de la même année (après une sorte de krach, vous en avez peut-être entendu parler dans les manuels ou peut-être que Google (NASDAQ:GOOGL) a également des informations à ce sujet). Au cours de la décennie qui a suivi, nous avons assisté à l’un des marchés haussiers les plus longs et les plus explosifs de tous les temps, une aubaine uniquement haussière alimentée par des taux d’intérêt historiquement bas et une imprimante à argent brûlant.

Et pourtant, les gens étaient prêts à déclarer Bitcoin comme un actif décorrélé, un moyen de diversifier un portefeuille actions/obligations classique. Mais jusqu’à l’année dernière, l’économie au sens large n’avait jamais connu de marché baissier ! Même le concept d’un taux d’intérêt positif était assez étranger au Bitcoin jusqu’en 2022. Le déclarer jusqu’à présent comme un actif de diversification équivaudrait à quelqu’un qui n’a jamais goûté d’alcool se demandant si la Guinness ou le Coca-Cola (NYSE:KO) ont meilleur goût. Comment êtes-vous censé savoir comment vous réagirez dans cette situation ?

Rien de tout cela n’est particulièrement instructif. En fait, c’est d’une évidence aveuglante, tout comme la réponse à la précédente question Guinness vs Coca-Cola. Et comme je l’ai dit, la question de savoir si Bitcoin se dissociera des actifs à risque à l’avenir reste la grande question, une énigme fascinante qui est la clé de toute la thèse d’investissement.

Mais une chose est sûre, et cela peut être prouvé objectivement : Bitcoin se négocie actuellement comme un actif à haut risque. Et ce n’est pas de la haine, c’est juste vrai !

Et pourtant, chaque fois que nous constatons la moindre baisse (et à très court terme) de la corrélation entre les actions et le Bitcoin, des titres circulent tels que « Le Bitcoin s’est enfin découplé », « La divergence Bitcoin est là » ou « Le Bitcoin est essentiel pour couvrir votre portefeuille ».

Je ne sais pas s’il s’agit d’un parti pris inhérent aux parties prenantes du secteur, d’une agriculture d’engagement ou autre, mais il est presque impossible de présenter un argument solide en faveur de cela. Souvent, des coefficients de corrélation sont cités dans de telles déclarations, un peu comme une mesure de Pearson (LON:PSON) très volatile sur une période de 30 jours, avec une baisse (temporaire) de 0,9 à 0,5. Mais qu’est-ce que cela montre ?

Ou parfois, des variables cachées essentielles sont manquées. Un bon exemple en est la crise bancaire régionale de mars, lorsque l’effondrement de la Silicon Valley Bank a entraîné une hausse de 20 % du prix du Bitcoin. C’était là la preuve ultime de la résidence de Bitcoin en dehors du domaine des actifs à risque, ses qualités de couverture (fiat) sans égal étant pleinement exposées, n’est-ce pas ?

Eh bien pas vraiment. Parce que dans un système bancaire grinçant, les attentes concernant la capacité de la Réserve fédérale à relever les taux d’intérêt à l’avenir ont diminué – comme nous avons pu le constater en analysant les probabilités sur le marché à terme de la Fed avant et après les nouvelles du SVB. Et quoi de plus optimiste pour les actifs à risque qu’un virage accommodant dans les attentes en matière de taux d’intérêt ?

En vérité, pour savoir si le Bitcoin se négocie comme un actif à risque, il est superflu d’examiner les coefficients fantaisistes de Pearson ; il n’est pas nécessaire de construire des modèles complexes ; il est loin d’être indispensable de passer ses journées coincé à l’intérieur sur un ordinateur portable à jouer avec n’importe quel type de chiffres.

Il vous suffit de comparer le prix du Bitcoin par rapport au Nasdaq, très technologique, pour voir cela. Parfois, la solution simple est la plus élégante. Depuis que l’inflation s’est accélérée et que l’économie est passée à ce nouveau paradigme de politique monétaire restrictive (disons au premier trimestre 2022), Bitcoin s’est négocié comme un pari à effet de levier sur le Nasdaq.

Écoutez, j’adore Bitcoin. Je pense qu’évaluer sa place au sein d’un portefeuille d’investissement et spéculer sur l’évolution future de l’actif – et comment il s’intègre dans la sphère macroéconomique – est absolument fascinant. J’ai écrit un livre complet sur la façon de modéliser ses rendements à l’avenir et de répondre à cette même question de savoir où exactement il devrait se situer dans un portefeuille. J’adore vraiment ça !

Mais pour le moment, Bitcoin se négocie comme un actif à risque. Il se peut que cela se dissocie un jour (et c’est une question pour une autre fois), mais ce jour n’est pas encore venu. Il est difficile d’affirmer le contraire, malgré ce que nous entendons souvent de la part des acteurs de l’espace.

The post Bitcoin pourrait un jour se dissocier des actions, mais cela ne s’est pas encore produit appeared first on Invezz.

Cet article est apparu en premier sur Invezz.com France

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés