Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

Boeing et Bombardier en lice pour le contrat d'avions multimissions du Canada

EditeurNikhilesh Pawar
Publié le 27/11/2023 19:54
Mis à jour le 27/11/2023 19:54
© Reuters.

Alors que le Canada cherche à remplacer sa flotte vieillissante de CP-140 Aurora, l'industrie aérospatiale est en proie à des spéculations pour savoir qui de Boeing (NYSE:BA) ou de Bombardier (TSX:BBDb) obtiendra le contrat lucratif. Le débat porte sur les mérites du P-8A Poseidon de Boeing, qui, de l'aveu même d'Ottawa, répond à toutes les exigences de l'initiative canadienne d'avions multimissions, et de l'avion à la pointe de la technologie proposé par Bombardier, développé en partenariat avec General Dynamics.

Le PDG de Heroux-Devtek, une entreprise de la chaîne d'approvisionnement canadienne de Boeing, qui comprend 81 fournisseurs, a fait l'éloge du Poseidon pour son état de préparation opérationnelle. De son côté, Bombardier fait activement pression en faveur de l'ouverture à la concurrence, en mettant en avant les avantages économiques de ses avions, comme le souligne un rapport de PwC qu'elle a commandé. Selon ce rapport, le contrat de Bombardier pourrait accroître le PIB du Canada de 2,8 milliards de dollars et créer plus de 22 650 emplois.

Boeing réplique par une étude prévoyant une activité économique de près de 10 milliards de dollars dans le cadre de son contrat. Malgré les récents problèmes de production de Boeing, les experts de l'industrie et des entreprises comme KF Aerospace soutiennent le Poseidon pour ses performances éprouvées dans les opérations alliées. StandardAero est optimiste quant à la maintenance potentielle des moteurs Poseidon, ce qui témoigne d'un vote de confiance dans la capacité de Boeing à surmonter les problèmes passés.

Des dirigeants politiques, dont Doug Ford (NYSE:F) (Ontario) et François Legault (Québec), ont demandé que la procédure d'appel d'offres soit équitable. Une analyse de l'Université McGill souligne l'urgence de la situation, en mettant l'accent sur l'imminence de l'échéance de 2030 pour le retrait du CP-140 et sur les problèmes de maintenance anticipés.

Alors que la concurrence s'intensifie, les deux géants de l'aérospatiale mettent en avant leurs atouts pour séduire les décideurs canadiens. L'issue de cette guerre d'enchères ne façonnera pas seulement les capacités militaires du Canada, mais aura également des conséquences économiques importantes pour l'industrie aérospatiale du pays.

Cet article a été généré et traduit avec l'aide de l'IA et revu par un rédacteur. Pour plus d'informations, consultez nos T&C.

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés