📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

Pékin restreint les exportations de métaux rares en réponse aux USA

Publié le 04/07/2023 10:42
Mis à jour le 04/07/2023 10:45
© Reuters. Photo d'archives des dreapeaux chinois et américain sur une carte de circuit imprimé avec des puces semi-conductrices. /Photo prise le 17 février 2023/REUTERS/Florence Lo

PEKIN/SHANGHAI (Reuters) - La Chine a décidé de limiter les exportations de métaux rares servant notamment à la fabrication de puces et de véhicules électriques, mesure perçue comme une riposte aux restrictions imposées Washington dans le domaine technologique qui pourrait perturber les chaînes d'approvisionnement.

Le ministère chinois du Commerce a annoncé lundi que les exportations de huit produits contenant du gallium, un dérivé d'aluminium et de zinc, et six produits contenant du germanium, extrait de métaux rares, seraient limitées à partir du 1er août pour des raisons de sécurité nationale.

Bien que Pékin ne l'ait pas explicitement mentionné, cette initiative a été perçue par les experts comme une riposte aux restrictions imposées par Washington et certains de ses alliés aux exportations de semi-conducteurs vers la Chine.

L'annonce du ministère du Commerce a aussitôt fait flamber les prix du gallium et du germanium et provoqué l'inquiétude des entreprises qui y ont recours. "La Chine a tapé là où ça fait mal", a commenté Peter Arkell, président de la Global Mining Association of China.

Certains industriels craignent désormais une extension de ces restrictions aux terres rares, dont la Chine est le premier producteur mondial, et qui sont indispensables à la fabrication de voitures électriques ou encore à l'industrie de la défense.

"Il est totalement illusoire de penser qu'un autre pays peut remplacer la Chine (sur le marché des métaux rares) à court et même à moyen terme", estime Peter Arkell.

YELLEN ATTENDUE À PÉKIN

La Chine a lancé sa contre-attaque technologique alors que la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, est attendue cette semaine à Pékin, ce qui constitue un message explicite à l'intention de Washington.

Pour autant, les Etats-Unis ne sont pas les plus gros importateurs de gallium et de germanium produits en Chine. Selon les données du site spécialisé Caixin, il s'agit pour le gallium du Japon, de l'Allemagne et des Pays-Bas ; et pour le germanium, du Japon, de la France, de l'Allemagne et des Etats-Unis.

Pour continuer à en importer, les entreprises étrangères vont devoir demander des permis d'exportation dont la délivrance pourrait prendre jusqu'à deux mois

Si les industriels s'attendaient à ce que des restrictions soient un jour imposées, le calendrier les a pris par surprise et la flambée des prix qu'il a provoqué va faire exploser les coûts de production et potentiellement générer des pertes de revenus pour les entreprises tout au long de la chaîne, selon un responsable d'un producteur de germanium basé en Chine, qui a tenu à rester anonyme.

© Reuters. Photo d'archives des dreapeaux chinois et américain sur une carte de circuit imprimé avec des puces semi-conductrices. /Photo prise le 17 février 2023/REUTERS/Florence Lo

Des responsables gouvernementaux à Taïwan et en Corée du Sud se sont montrés moins alarmistes, jugeant que l'impact de cette mesure ne devrait se faire ressentir qu'à court terme.

Le ministère sud-coréen de l'Industrie a précisé dans un communiqué que le pays disposait de réserves suffisantes de gallium, et de sources d'approvisionnement alternatives pour le germanium.

(Reportage d'Amy Lv à Pékin et Brenda Goh à Shanghaï, avec Joyce Lee à Séoul, version française Tangi Salaün, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés