Débloquez les données Premium : Jusqu'à 50 % de réduction InvestingProPROFITER DES SOLDES

Rencontre entre le ministre chinois du Commerce et Luca de Meo ce dimanche en France

Publié le 07/04/2024 11:39
Mis à jour le 07/04/2024 11:40
© Reuters. Luca de Meo, directeur général du Groupe Renault, pose lors d'une visite à l'usine automobile Renault de Sandouville, près du Havre. /Photo prise le 29 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier/
RENA
-

PARIS (Reuters) - Le ministre chinois du Commerce rencontrera le président en exercice de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea) et directeur général de Renault (EPA:RENA) Luca de Meo ce dimanche en France, a dit à Reuters une source proche du dossier.

Cette rencontre survient au premier jour de la tournée européenne de Wang Wentao, dans un contexte tendu au sujet des véhicules électriques.

Reuters a fait état fin mars de la volonté du ministre de défendre les constructeurs de véhicules électriques chinois après l'ouverture d'une enquête antisubventions de la Commission européenne.

Attendu en France ce 7 avril, il doit être accompagné par des représentants des constructeurs chinois BYD, Geely et SAIC.

Selon une autre source proche du dossier, c'est le directeur général de BYD pour l'Europe, Michael Shu, qui doit l'accompagner.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de l'Acea, ni de BYD, ni du ministère chinois du Commerce.

Sur fond d'inquiétudes quant à une offensive chinoise ultra-compétitive dans les véhicules à batterie, l'exécutif européen a ouvert une enquête pour déterminer s'il convient d'imposer des droits de douane sur les importations chinoises afin de protéger les constructeurs automobiles européens.

Les conclusions devraient être rendues d'ici au mois de novembre.

Pékin conteste le fait que l'essor de ses constructeurs de véhicules électriques soit lié à des subventions qui les rendent beaucoup plus compétitifs face à leurs concurrents et accuse l'Union européenne de "protectionnisme".

En réponse à la France, qui soutient l'enquête européenne, la Chine a ouvert à son tour une enquête antisubventions visant les importations de cognac.

Dans ce contexte, le Bureau international interprofessionnel du cognac a confirmé sa participation à une rencontre avec Wang Wentao lundi, sous l'égide du ministère français de l'Economie, aux côtés de chefs d'entreprises.

"Le secteur des spiritueux est bien sûr représenté car c'est l'un des premiers attaqués par le dialogue qui se tend entre la France, la Chine et l'UE", a dit à Reuters une source du secteur.

© Reuters. Luca de Meo, directeur général du Groupe Renault, pose lors d'une visite à l'usine automobile Renault de Sandouville, près du Havre. /Photo prise le 29 mars 2024/REUTERS/Sarah Meyssonnier/

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a également prévu un entretien avec Wang Wentao lundi après-midi.

La visite du ministre chinois, qui se rendra aussi en Italie pour y rencontrer le ministre italien des Affaires étrangères, précède celle du président chinois Xi Jinping prévue en mai à Paris, appelée à être largement consacrée aux tensions commerciales entre Bruxelles et Pékin.

(Gilles Guillaume et Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés