😎 Soldes d'été exclusives - Jusqu'à 50 % de réduction sur les choix d'actions par IA d'InvestingProPROFITER DES SOLDES

UE: L'Italie n'exclut pas un veto sur les nouvelles règles budgétaires, dit Meloni

Publié le 13/12/2023 14:32
© Reuters. La présidente du Conseil italien Giorgia Meloni assiste à une cérémonie au cours de laquelle le constructeur automobile Lamborghini fait don d'une voiture Lamborghini "Urus" à la police d'État italienne à Rome, Italie. /Photo prise le 12 décembre

ROME (Reuters) - L'Italie pourrait utiliser son droit de veto pour empêcher l'adoption des nouvelles règles budgétaires de l'Union européenne (UE) si le résultat des négociations entre les pays du bloc ne répond pas à ses exigences, a déclaré mercredi la présidente du Conseil italien, Giorgia Meloni.

Le pacte de stabilité et de croissance de l'UE est suspendu depuis 2020 en raison de la crise sanitaire liée au COVID-19, mais il devrait être rétabli en janvier 2024 dans une version actualisée. L'Italie fait pression pour que les nouvelles règles soient plus indulgentes face aux demandes de rigueur budgétaire d'autres membres du bloc.

"Je n'exclus aucune option, je pense que nous devons évaluer ce qui est le mieux pour l'Italie", a déclaré mercredi Giorgia Meloni au Sénat, la chambre haute du Parlement italien, lors d'un discours en amont d'un sommet des dirigeants de l'UE prévu jeudi et vendredi à Bruxelles.

Reuters a rapporté la semaine dernière que Rome était prête à opposer son veto à toute règle pénalisant son économie et qu'elle ne ratifierait pas une réforme du Mécanisme européen de stabilité (MES), une organisation intergouvernementale qui fournit une assistance aux pays de la zone euro affectés ou menacés par des difficultés financières, sans un accord satisfaisant sur le pacte de stabilité.

"Si aucune solution n'est trouvée, si aucun accord n'est conclu, nous reviendrons aux paramètres précédents", a dit Giorgia Meloni, ajoutant qu'elle ferait de son mieux pour promouvoir un bon accord lors des prochaines discussions avec ses homologues européens.

Actuellement, les règles du pacte de stabilité et de croissance limitent le déficit budgétaire des Etats membres à 3% du PIB et la dette publique à 60%, et prévoient des mesures disciplinaires pour ceux qui ne réduisent pas leurs excédents assez rapidement, mais de nombreux gouvernements européens dépassent largement ces limites.

La réforme en cours de discussion vise à assouplir les exigences actuelles en matière d'assainissement budgétaire en proposant à chaque pays des trajectoires de réduction de la dette sur mesure, étalées sur quatre à sept ans, ainsi que des mesures d'incitation à l'investissement.

© Reuters. La présidente du Conseil italien Giorgia Meloni assiste à une cérémonie au cours de laquelle le constructeur automobile Lamborghini fait don d'une voiture Lamborghini

L'Allemagne, première économie de l'UE, a toutefois demandé aux pays très endettés, comme l'Italie, de réduire leur dette d'au moins 1% du PIB chaque année.

Rome a relevé en septembre son objectif de déficit pour 2024 à 4,3% du PIB, contre 3,7% précédemment, et a déclaré qu'elle ne reviendrait pas au plafond de 3% avant 2026, sans pratiquement réduire sa dette au cours de la même période.

(Reportage Angelo Amante et Giuseppe Fonte, rédigé par Giselda Vagnoni, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés