Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

Wall Street en ordre dispersé, entre optimisme sur l'économie et questions sur les taux

Publié le 29/11/2023 23:09
© Reuters. Un panneau Wall Street devant la Bourse de New York. /Photo prise le 8 mai 2013/REUTERS/Lucas Jackson
DJI
-
GM
-
MSFT
-
AAPL
-
IXIC
-

par Stephen Culp

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi alors qu'une révision à la hausse de la croissance américaine au troisième trimestre a apaisé les craintes d'une récession, tandis que des commentaires de responsables de la Réserve fédérale (Fed) ont entretenu l'incertitude sur la durée de son resserrement monétaire.

L'indice Dow Jones a gagné 0,04%, ou 13,44 points, à 35.430,42 points.

Le S&P-500, plus large, a perdu 4,31 points, soit 0,09%, à 4.550,58 points.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 23,27 points (0,16%) à 14.258,49 points.

Alors qu'ils avaient enregistré des gains en début de séance, le S&P-500 et le Nasdaq ont finalement basculé dans le rouge, seul le Dow Jones se maintenant légèrement dans le vert, après que le président de la Fed de Richmond, Thomas Barkin, a exprimé son scepticisme sur le fait que la banque centrale américaine avait terminé son cycle de resserrement monétaire.

Il a aussi laissé sur la table l'hypothèse d'une nouvelle hausse des taux si l'inflation venait à rebondir encore.

Les investisseurs ont privilégié la prudence à la veille de la très attendue publication du rapport sur les dépenses de consommation personnelle aux Etats-Unis.

Si les mouvements des principaux indices de Wall Street ont été mitigés depuis le début de la semaine, novembre est un mois très réussi, le S&P-500 étant en passe d'enregistrer son plus fort pourcentage de hausse mensuelle depuis juillet 2022.

"Le marché avait effectué d'importants gains, donc il y a eu des prises de bénéfice et des repositionnements. Il y a une forme de consolidation qui se passe", a commenté Tim Ghriskey, stratégiste chez Ingalls & Snyder, à New York.

"Il y a eu des résultats solides, il y a beaucoup d'optimisme. Et pour cette raison, un repositionnement des gains", a-t-il souligné.

Marquant un contraste avec les commentaires de Thomas Barkin, l'un des gouverneurs de la Fed, Christopher Waller, considéré comme un conservateur, a exprimé mardi sa confiance sur le fait que l'institution avait probablement atteint la fin de sa campagne de hausse des taux.

Christopher Waller a aussi laissé envisager la possibilité d'une baisse des taux, à court terme, pour permettre un "atterrissage doux" de l'économie américaine et éviter une récession.

"La Fed est en pause pour le moment, mais le mantra (pour les taux) est toujours 'plus élevés plus longtemps'", a déclaré Tim Ghriskey. "L'économie continue d'être relativement solide, donc il n'y a aucune raison pour la Fed de baisser ses taux et de risquer un rebond de l'inflation", a-t-il ajouté.

Le département américain du Commerce a fait état d'une révision à la hausse de son estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au troisième trimestre, attendu en hausse de 5,2% sur un an contre +4,9% en première estimation.

Dans son "livre beige", publié dans l'après-midi, la Fed rapporte un ralentissement modeste de l'activité économique dans ses districts ces dernières semaines, du fait de sa politique monétaire stricte.

© Reuters. Un panneau Wall Street devant la Bourse de New York. /Photo prise le 8 mai 2013/REUTERS/Lucas Jackson

Parmi les secteurs majeurs du S&P-500, les finances et l'immobilier ont été les plus performants, tandis que les services de communication ont fini la séance en repli de 1,1%.

Les valeurs à forte croissance, sensibles aux taux d'intérêt, comme Microsoft (NASDAQ:MSFT) et Apple (NASDAQ:AAPL), ont particulièrement pesé sur le S&P-500. Humana et Cigna Group ont reculé, respectivement de 5,5% et 8,1%, après que le Wall Street Journal a rapporté des discussions en vue d'une fusion. General Motors (NYSE:GM) a bondi de 9,4% à la suite de l'annonce d'un programme de rachats d'action de 10 milliards de dollars.

(version française Jean Terzian)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés