Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Les sanctions US sur les obligations russes sont limitées, mais la tension monte

Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)Obligations20/04/2021 12:04
fr.investing.com/analysis/les-sanctions-us-sur-les-obligations-russes-sont-limitees-mais-la-tension-monte-200437849
Les sanctions US sur les obligations russes sont limitées, mais la tension monte
Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)   |  20/04/2021 12:04
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Les sanctions imposées par les États-Unis à l'encontre de la Russie la semaine dernière comprenaient l'interdiction pour les institutions financières américaines d'acheter aux enchères des titres de créance libellés en roubles, ce qui a fait bondir les rendements des obligations souveraines russes d'un point de pourcentage environ.

Il ne s'agissait toutefois pas d'une sanction sévère. Elle permettait encore aux banques et aux investisseurs institutionnels américains de négocier les obligations nationales sur le marché secondaire. Elle faisait suite à l'interdiction d'acheter des obligations souveraines en devises autres que le rouble sur le marché primaire imposée en 2019.

Un privilège exorbitant ?

Mais la nouvelle sanction a injecté une note d'incertitude dans l'avenir des obligations russes, y compris le souverain de Taux à 10 ans Russie.

Taux à 10 ans Russie
Taux à 10 ans Russie

Certains acteurs du marché avaient craint une interdiction des transactions secondaires, ce qui aurait porté un préjudice bien plus important aux fonds des marchés émergents. Une telle mesure est peut-être encore sur la table et ce seul fait incitera les gestionnaires de fonds américains à la prudence.

La Russie a massé des troupes à la frontière ukrainienne et a limité l'accès à certaines parties de la mer Noire et de la mer d'Azov, affectant une grande partie de la côte ukrainienne. Le président Joseph Biden a qualifié le président russe Vladimir Poutine de "tueur", même s'il a ensuite décidé de ne pas envoyer de navires de guerre américains en mer Noire. Le Royaume-Uni s'est ensuite exécuté en y envoyant un porte-avions et une frégate, tout en mettant en alerte les armes de soutien en Méditerranée.

Plus visiblement, la Russie a défié l'opinion publique mondiale en emprisonnant son principal critique du régime, Alexei Navalny, en lui refusant jusqu'à hier les soins médicaux qu'il recherche et en le laissant poursuivre une grève de la faim jusqu'à ce qu'il soit proche de la mort. Tout cela après l'avoir empoisonné l'année dernière.

Les nouvelles limites imposées aux achats d'obligations russes ont démontré une fois de plus l'énorme pouvoir que les États-Unis exercent sur les marchés financiers mondiaux. Il ne s'agit pas d'un exemple du "privilège exorbitant" dont jouissent les États-Unis en tant qu'émetteur de la principale monnaie de réserve et d'échange, mais d'une démonstration du statut de ce pays, qui possède les marchés financiers les plus profonds et les plus liquides, ainsi que les réserves de capitaux les plus sophistiquées.

Les obligations russes libellées en dollars ont également été brièvement touchées, avant de rebondir lorsque la portée limitée des sanctions est devenue évidente.

La Chine a été occupée à distribuer de l'argent pour que des économistes, des universitaires et des journalistes se fassent passer pour elle, affirmant que le renminbi est sur le point de remplacer le dollar en tant que monnaie internationale de choix, tout comme les États-Unis, en déclin, perdent du terrain face à une Chine ascendante. C'est un vœu pieux de la part de la nation asiatique, au mieux.

La Russie n'a pas cette prétention. Au contraire, elle utilise son pétrole, son gaz et son armée pour faire plier l'Europe. C'est une stratégie qui fonctionne, car l'Union européenne prend de plus en plus de retard en matière d'intégration politique et militaire, sans parler des aspects financiers. L'euro, comme le renminbi, est encore loin de rivaliser avec le dollar, et encore moins de le remplacer.

Dans l'intervalle, cette tension mondiale semble avoir peu d'impact sur les obligations du Trésor américain. Il est très peu probable que la Chine vende une partie de ses plus de 1 000 milliards de dollars de dette américaine ou même qu'elle cesse d'acheter des bons du Trésor à mesure que ses réserves augmentent. Ils n'ont pas beaucoup d'options (c'est un privilège exorbitant).

D'une part, la vente de Treasuries ne ferait que réduire la valeur des réserves restantes de la Chine. C'est un exemple extravagant de la boutade attribuée à John Maynard Keynes : si vous devez mille livres à votre banquier, vous êtes à sa merci ; si vous lui devez un million de livres, il est à votre merci.

Les rendements du Trésor ont augmenté lundi, le rendement de l'emprunt de référence à 10 ans repassant au-dessus de 1,6 % après être descendu sous 1,53 % la semaine dernière. Les investisseurs se concentrent sur l'adjudication mercredi de 24 milliards de dollars d'obligations à 20 ans pour évaluer la demande de titres à plus long terme, les tentatives de la Réserve fédérale d'apaiser les craintes d'inflation suscitant des réactions mitigées.

Les sanctions US sur les obligations russes sont limitées, mais la tension monte
 

Lire Aussi

Goldwasser Exchange
Un potentiel de plus de 50% pour l'action UCB ? Par Goldwasser Exchange - 03/09/2021

Il y a deux mois nous titrions sur Oblis: UCB, de retour vers ses sommets? Entre-temps, l’action du laboratoire a bondi de 15%, avec comme principal catalyseur le bimekizumab, son...

Les sanctions US sur les obligations russes sont limitées, mais la tension monte

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Ulrich Portnoy
Ulrich Portnoy 20/04/2021 16:36
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pauvre idiot la Russie ne fait rien en ukraine. Informez vous donc et vous apprendrez quence sont les néo-nazis ukrainiens qui veulent entrainer le monde entier derriere eux pour faire une guerre contre la Russie. Ils tuent des innocents tous les jours dans le Donbass.
Ulrich Portnoy
Ulrich Portnoy 20/04/2021 16:34
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pauvre idiot la Russie ne fait rien en ukraine. Informez vous donc et vous apprendrez quf censont les néo-nazis ukrainien qui veulent entrainer le monde entier derriere eux pour faire une guerre contrenla Russie. Ils tuent des innocents tous les jours dans le Donbass
jean-michel Messiaen
jean-michel Messiaen 20/04/2021 15:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Article caricaturale ment russophobe sans valeur économique
Ulrich Portnoy
Ulrich Portnoy 20/04/2021 15:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
C’est un pro Biden completement ignorant du sujet comme tous les americains d’ailleurs : accusez votre chien d’avoir la rage si vous voulez l’abattre
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email