Dernière minute
0

Nissan rappelle 150.000 voitures après la découverte de nouveaux problèmes d'inspection

Indicateurs économiques07/12/2018 13:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
Seiji Honda (à droite) et Teiji Hirata, tous deux vice-présidents de Nissan, lors d'une conférence de presse à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, le 7 décembre 2018. (Photo JIJI PRESS. JIJI PRESS)

Nissan (T:7201), touché au cours des derniers mois par un scandale lié à l'inspection de ses véhicules au Japon, a annoncé vendredi avoir découvert de nouveaux problèmes et va rappeler les voitures affectées, au nombre d'environ 150.000.

Ce chiffre vient s'ajouter au 1,15 million d'automobiles convoquées au garage depuis la révélation à l'automne 2017 de mauvaises pratiques dans les contrôles menés au sein des usines de l'archipel.

Le rappel, qui sera officiellement notifié le 13 décembre, est "limité au Japon", a précisé le constructeur japonais dans un communiqué.

Une dizaine de modèles fabriqués entre novembre 2017 et octobre 2018 sont concernés par ce rappel, dont des monospaces Note, des voitures électriques Leaf ainsi que des citadines March et Cube.

Suite au rappel de l'an dernier, Nissan avait présenté dès novembre 2017 des "contre-mesures" pour mettre fin à cette situation. Mais cela n'a pas suffi et à l'été 2018, il avait admis la falsification de valeurs lors de tests destinés à mesurer l'économie de carburant et les émissions de gaz d'échappement.

Nissan a assuré que cette fois, "l'ensemble des problèmes avaient été éliminés", selon les déclarations de Seiji Honda, vice-président du groupe, lors d'une conférence de presse au siège de Yokohama (banlieue de Tokyo).

Le constructeur, partenaire de Renault (PA:RENA) et de Mitsubishi Motors, a redit accorder "une grande importance dans la mise en place des 77 mesures" détaillées en septembre dernier, dans le cadre d'un investissement plus large de 170 à 180 milliards de yens sur les six prochaines années" (plus d'1,3 milliard d'euros), pour moderniser les sites notamment.

Le directeur de la compétitivité du constructeur Yasuhiro Yamauchi avait alors déploré "une très faible conscience de la gravité de la violation des règles d'inspection", mettant en cause "une focalisation sur la réduction des coûts" aux dépens de "la sécurité, la qualité, l'environnement".

Interrogé vendredi sur la responsabilité éventuelle de son ancien patron Carlos Ghosn, surnommé "cost killer" (chasseur de coûts) dans ce scandale, M. Honda a répondu: "d'une certaine manière, peut-être". Mais il a ajouté qu'"aucun lien direct n'avait pu être établi".

Pressé de questions sur la gouvernance de Nissan, sur la sellette après l'affaire Ghosn, il a affirmé que le groupe "était en train de passer en revue l'ensemble de ses processus", au-delà des sites de fabrication.

Nissan traverse une phase difficile avec l'arrestation le 19 novembre de Carlos Ghosn, révoqué dans la foulée de la présidence du conseil d'administration sur des soupçons de malversations financières.

Dans le cadre de cette affaire, le bureau des procureurs de Tokyo a décidé d'inculper, probablement lundi, M. Ghosn ainsi que le groupe Nissan en tant qu'entité morale, selon des informations du quotidien économique Nikkei.

Nissan rappelle 150.000 voitures après la découverte de nouveaux problèmes d'inspection
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email