Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce mardi

Economie 24/03/2020 11:56
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- Le plan de relance américain de la "phase 3" reste dans l'impasse en raison de différends concernant l'accès des entreprises aux fonds de sauvetage du gouvernement. Les marchés boursiers mondiaux rebondissent toutefois vigoureusement, les investisseurs se concentrant sur les nouvelles mesures de soutien annoncées par la Réserve fédérale lundi. L'épidémie en Italie montre des signes de ralentissement, tandis que le Royaume-Uni est totalement bloqué et que la Thaïlande déclare l'état d'urgence. Le pétrole a rebondi dans l'espoir que les États-Unis concluent un accord avec l'Arabie Saoudite pour stabiliser le marché. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le mardi 24 mars.

1. Le plan de mesures du Sénat à nouveau bloqué

Le plan de mesures de soutien économique du Sénat - dont la valeur est passée à 2 000 milliards de dollars - est resté bloqué, le Parti Démocrate s'étant opposé à la portée et à la facilité de l'aide fédérale aux grandes entreprises.

La présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, a annoncé lundi un plan d'une valeur de 2 500 milliards de dollars qui se concentre sur les aides aux familles et aux petites entreprises.

Le nombre de cas de coronavirus confirmés aux États-Unis continue de s'accélérer, passant à 46 000 selon les données de Johns Hopkins, tandis que plus de 500 personnes sont décédées, dont 125 dans la seule ville de New York.

La Thaïlande a déclaré l'état d'urgence tandis que l'Indonésie a enregistré une forte augmentation de nouveaux cas.

2. De la lumière au bout du tunnel en Italie ?

L'Italie, l'épicentre mondial de la pandémie à l'heure actuelle, a enregistré le deuxième jour consécutif de baisse des nouveaux cas confirmés et des décès, ce qui laisse espérer qu'elle pourrait se trouver près d'un point d'inflexion.

Les marchés obligataires et boursiers italiens ont fortement rebondi après la publication d'un rapport indiquant que l'Allemagne était prête à approuver un prêt du mécanisme européen de stabilité pour lutter contre le virus, avec peu ou pas de conditionnalité en ce qui concerne sa politique budgétaire.

Cependant, le ministre allemand de l'économie a versé de l'eau froide sur l'idée d'une émission conjointe de dette par la zone euro. L'Eurogroupe se réunit plus tard et devrait discuter des demandes à de telles mesures de la part de pays comme l'Italie, l'Espagne et le Portugal.

Le Royaume-Uni, qui jusqu'à jeudi avait adopté une approche nettement plus détendue pour réprimer la propagation du virus, a quant à lui interdit les réunions publiques de plus de deux personnes, s'alignant ainsi sur une grande partie du reste de l'Europe.

3. Les marchés rebondissent

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir en forte hausse après que les marchés asiatiques et européens ont examiné les impacts à court terme du virus pour se concentrer sur les mesures de soutien presque illimitées annoncées lundi par la Réserve fédérale.

Des bruits positifs en provenance de Washington - le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le leader de la minorité au Sénat Chuck Schumer ont tous deux déclaré qu'un accord sur le plan de relance de la phase 3 était "très proche" - ont également aidé.

A 12h10, la négociation des principaux contrats à terme sur les indices américains avait été suspendue après qu'ils aient affiché des gains de plus de 5%.

L'indice de référence européen Stoxx 600 a augmenté de 5,0%, tandis que l'indice japonais Nikkei a clôturé en hausse de 7,0%. Le CSI 300 de la Chine a augmenté de 2,4%.

4. Les pires PMI de tous les temps

Les marchés doivent également se pencher sur un ensemble d'enquêtes auprès des entreprises extrêmement négatives qui montrent l'ampleur des perturbations de l'économie mondiale dues à la pandémie de Covid-19.

L'indice composite des directeurs d'achat de la zone euro publié par IHS Markit est tombé à 31,4 en mars, contre 51,6 en février, soit un niveau inférieur aux prévisions. Le chiffre analogue pour le Royaume-Uni est tombé à 37,1, bien en dessous des 45,1 prévus.

Dans toute la région, les PMI du secteur des services ont tous chuté bien plus que le secteur manufacturier, ce qui reflète la paralysie des secteurs du commerce de détail, des voyages et du divertissement sur le continent.

L'indice PMI américain de Markit est prévu pour 14h45, tandis que l'enquête régionale de la Fed de Richmond devrait également suivre le triste exemple de l'indice de la Fed de Philadelphie de la semaine dernière.

5. Le Pétrole rebondit face à l'espoir d'un accord entre les États-Unis et l'Arabie Saoudite

Le prix du pétrole a fortement augmenté après que le secrétaire américain à l'énergie, Dan Brouillette, ait laissé entendre qu'un accord avec l'Arabie Saoudite permettrait de stabiliser le marché.

"A un moment donné, nous nous engagerons dans un effort diplomatique. Mais aucune décision n'a été prise sur quoi que ce soit de cette nature", a déclaré Brouillette.

À 12h10, les futures sur le brut américain étaient en hausse de 5,6% à 24,68$, tandis que le Brent était en hausse de 4,4% à 28,23$ le baril.

Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce mardi
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email