Dernière minute
Investing Pro 0
🚨 Nos données Pro révèlent le véritable gagnant de la saison des résultats Accéder aux données

Une agence de notation met en garde l'Italie : L'objectif de 3% de Maastrict doit être respecté

Economie 18/10/2022 10:43
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters
 
IT10Y...
+0,35%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DE10I...
-0,25%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Par Alessandro Albano

Investing.com - La hausse des coûts d'emprunt et de la dette limitera la marge de manœuvre du prochain gouvernement, qui devra améliorer de 2 % du PIB le solde primaire pour rester dans la limite des 3 % de déficit définie par les règles de Maastricht .

La ligne économique de l'Italie pour les cinq prochaines années est tracée par une analyse de Scope Ratings, dans laquelle le ratio dette/PIB devrait tomber à environ 146% en 2022, contre 150% en 2021, grâce à une croissance économique réelle d'environ +3,2% malgré les effets de la crise énergétique.

À partir de l'année prochaine, cependant, le scénario pourrait changer car les taux d'emprunt " ont fortement augmenté au cours des 12 derniers mois ", le rendement des obligations d'État sur 10 ans passant de 0,6 % à l'été 2021 à plus de 4,5 %, des niveaux qui n'avaient pas été vus depuis 2013.

Il est vrai que les obligations augmentent dans toutes les économies de la zone euro, mais l'impact le plus fort se fera sentir sur les pays très endettés comme l'Italie : le spread avec les bunds allemands, rappelle Scope, a augmenté d'environ 100 points de base depuis janvier pour atteindre 250 pb, les dépenses d'intérêt de l'Italie passant à environ 4 % du PIB cette année, contre 3,6 % en 2021, soit plus de 10 milliards d'euros, à environ 75 milliards d'euros.

Si les coûts de financement se stabilisent aux niveaux actuels, les paiements annuels d'intérêts seront de 20 à 25 milliards d'euros plus élevés en 2026-27 qu'en 2021. Cela se produira même si l'impact sera atténué par la structure favorable de la dette italienne, compte tenu de sa longue échéance moyenne de plus de sept ans.

Par conséquent, expliquent Alvise Lennkh-Yunus, directeur exécutif, et Giulia Branz, analyste principale, "un retour rapide à un excédent primaire élevé d'au moins 1 % du PIB sera nécessaire pour que l'Italie maintienne le déficit nominal dans la limite du seuil de Maastricht de 3 % du PIB".

En raison de Covid, les règles budgétaires sont actuellement suspendues et en cours de révision, mais Scope s'attend à ce qu'"une version modifiée des règles redevienne contraignante à partir de 2024", soulignant que "le respect de la limite de déficit est important pour l'évaluation future de la viabilité de la dette".

En outre, les achats d'obligations de la Banque centrale européenne sont liés aux règles budgétaires, puisque dans l'IPT anti-spread, l'une des conditions de l'intervention éventuelle de la banque est le respect des limites fixées par le traité européen.

Spesa per interessi

Mais il y a aussi des avantages. Contrairement à la France et à l'Espagne, l'Italie a une "politique budgétaire prudente, avec des excédents primaires élevés représentant en moyenne 1,4 % du PIB au cours des cinq années qui ont précédé la pandémie", et une fois que l'impact des mesures anti-Covid-19 et énergétiques se sera estompé, en l'absence d'une aide budgétaire supplémentaire, le budget "devrait favoriser un retour aux excédents primaires".

Pour Scope, le déficit budgétaire devrait tomber à près de 5 % du PIB cette année, en dessous de l'objectif de 5,6 %, et à 7,2 % en 2021, malgré la hausse des coûts d'intérêt. Le déficit primaire devrait tomber à un peu plus de 1 % du PIB grâce à l'augmentation des recettes fiscales - favorisée par le taux de croissance élevé du PIB nominal et la reprise de l'inflation -, à la vigueur du marché du travail et à la diminution des dépenses liées à la pandémie.

Toutefois, les 2 % supplémentaires d'assainissement budgétaire dont l'Italie a besoin dans les années à venir pour maintenir le déficit nominal en dessous de 3 % du PIB, et donc une réduction progressive du ratio dette/PIB, sont encore plus importants en raison du "ralentissement de la croissance économique dû à la crise énergétique européenne et de l'augmentation des dépenses publiques liées au vieillissement de la population italienne".

En termes de PIB, Scope estime une croissance d'environ 0,5 % l'année prochaine, un rebond de 1,5 % en 2024 et seulement environ 1 % par la suite.

Pour l'agence allemande, les projections soulignent "la nécessité pour le nouveau gouvernement de s'en tenir aux réformes favorables à la croissance de l'administration de Mario Draghi et de maintenir une trajectoire progressive d'assainissement budgétaire pour garantir la viabilité de la dette publique italienne".

Rapporto debito/PIL

Une agence de notation met en garde l'Italie : L'objectif de 3% de Maastrict doit être respecté
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (13)
JP INTILIA
JP INTILIA 18/10/2022 18:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pour punir les italiens ne n’avoir pas bien voté? Ben voyons!
FREDERIC BORTOLI
FREDERIC BORTOLI 18/10/2022 16:57
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Et la France elle respecte les 3% de déficit Maastricht?
JeanChristophe Duplat
Croc 18/10/2022 15:35
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
tiens..16 pays sur 27 ont un déficit supérieur à 3% et l'establishment européen s'attaque à la seule Italie et sa présidente -fraîchement élue, elle- Meloni.
Djamel Hamel
Djamel Hamel 18/10/2022 15:35
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
peut-être parce que c'est le cas le plus dangereux ? ça t'arrive de réfléchir ?
Testguy Tong
Testguy Tong 18/10/2022 15:28
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
quand on sait comment cet objectif a été fixé... et quand on voit comment la Grèce a été mise en coupe réglée, sans parler des subprimes aux Us, on s'interroge sur le sérieux de ces agences
Jean Yves Mesnil
Jean Yves Mesnil 18/10/2022 15:00
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
il est quasi impossible de tenir ce genre d'objectif avec des pis qui vont s'effondrer du fait de l'explosion du cout des énergies payables en dollar avec un euro qui s'effondre chaque jour....
Jean Yves Mesnil
Jean Yves Mesnil 18/10/2022 15:00
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
des PIBs
stephane paga
stephane paga 18/10/2022 14:20
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
"Scope Ratings " bras armée de l'elite allemande qui pensent pouvoir diriger l'europe a coup de note, NEIN !!
bernard paparone
bernard paparone 18/10/2022 14:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Mylène Dekpemako
Mylène Dekpemako 18/10/2022 14:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
comment xa ce passe expliquer moi un peu
Mamam Halalou
Mamam Halalou 18/10/2022 13:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Mamam halalou 1
La Vize
La Vize 18/10/2022 13:58
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Une agence de notation allemande totalement inconnue qui se permet de prendre à partir un gouvernement démocratiquement élu... La subtilité germanique dans toute sa splendeur.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email