Dernière minute
Investing Pro 0
🚨 Nos données Pro révèlent le véritable gagnant de la saison des résultats Accéder aux données

"Inevitable Crash" financier, la mère de toutes les crises arrive, selon N. Roubini

Actions 07/12/2022 11:20
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Par Alessandro Albano

Investing.com - Nouriel Roubini, économiste de renom et actuellement professeur émérite d'économie à la Stern School of Business de l'université de New York, est célèbre pour ses prédictions pessimistes sur l'état de l'économie mondiale et des marchés financiers. Mais celui-ci est allé encore plus loin en publiant un article d'opinion dans Project Syndacate intitulé "The Unavoidable Crash", c'est-à-dire l'effondrement inévitable auquel le monde globalisé sera confronté dans quelques mois et que même les banques centrales ne pourront pas contrer.

"Après des années de politiques budgétaires, monétaires et de crédit ultra-libres et l'apparition de chocs d'offre négatifs majeurs, les pressions de la stagflation pèsent désormais sur une énorme montagne de dettes publiques et privées", écrit l'économiste, avertissant que "la mère de toutes les crises économiques est imminente et que les responsables politiques ne peuvent pas faire grand-chose pour l'empêcher."

Pour défendre son point de vue, Roubini met en avant les chiffres de la dette, qu'il qualifie de "stupéfiants, pour ne pas dire plus". Au niveau mondial, écrit-il, "la dette totale des secteurs public et privé, exprimée en pourcentage du PIB, est passée de 200 % en 1999 à 350 % en 2021. Ce ratio est désormais de 420 % dans les économies avancées et de 330 % en Chine. Aux États-Unis, il est de 420 %, ce qui est plus élevé que pendant la Grande Dépression et après la Seconde Guerre mondiale.

Ce sur-emprunt existe depuis longtemps et, explique l'article, grâce aux taux bas, il a permis de maintenir à flot "des zombies insolvables tels que des ménages, des entreprises, des banques, des banques parallèles, des gouvernements et même des pays entiers" pendant la crise de 2008 et la période de deux ans de la Covid.

Mais aujourd'hui, l'inflation, alimentée par les mêmes politiques budgétaires, monétaires et de crédit ultra laxistes, a mis fin à "l'aube des morts-vivants financiers", écrit sans ambages Roubini, et avec les banques centrales contraintes de relever les taux d'intérêt, "les zombies connaissent une forte augmentation des coûts du service de la dette".

Un changement radical qui représente "un triple coup", car l'inflation érode également le revenu réel des ménages et réduit la valeur de leurs actifs, tels que les biens immobiliers et les actifs financiers. "Il en va de même pour les entreprises, les institutions financières et les gouvernements fragiles et surendettés : ils sont simultanément confrontés à une forte hausse des coûts de financement, à une baisse des revenus et des recettes, et à une diminution de la valeur des actifs."

Contrairement aux crises mentionnées ci-dessus, les politiques ultra-libres ne peuvent plus être mises en œuvre car elles jetteraient de l'huile sur le feu de l'inflation, ce qui, souligne l'économiste, signifie une récession profonde et prolongée, ainsi qu'une grave crise financière".

"À mesure que les bulles d'actifs éclatent, que les ratios du service de la dette montent en flèche et que les revenus corrigés de l'inflation des ménages, des entreprises et des gouvernements chutent, la crise économique et l'effondrement financier vont s'alimenter mutuellement", souligne l'article.

"Certes, écrit Roubini, les économies avancées qui empruntent dans leur propre monnaie peuvent exploiter une inflation inattendue pour réduire la valeur réelle de certaines dettes nominales à long terme à taux fixe. La monétisation des déficits par les banques centrales sera à nouveau considérée comme un moindre mal. Mais vous ne pouvez pas tromper tous les citoyens tout le temps".

"La mère de toutes les crises stagflationnistes de la dette peut être reportée, mais pas évitée", conclut Roubini dans Project Syndacate.

"Inevitable Crash" financier, la mère de toutes les crises arrive, selon N. Roubini
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (25)
PELTIER Eric
PELTIER Eric 30/12/2022 12:52
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Déjà 4 fois en 10 ans qu'il annonce son mega krach et surtout, il crie au loup alors qu'il est déjà sorti de sa tanière depuis 1 an 1/2
Georges Widmer
Georges Widmer 08/12/2022 5:46
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
pas besoin de boule de cristal, il ne fait que analyser la situation actuelle. Il n'est pas le seul à venir à cette même conclusion, de loin
Patrick Balogh
Patrick Balogh 07/12/2022 23:40
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
L Armageddon financier arrive et il va tout dévasté beaucoup de pays vont ce retrouver en défaut de paiement effet domino ce cycle est bientôt terminé bienvenue dans le nouveau monde qui sera virtuel
Philippe THEVENEAU
Philippe THEVENEAU 07/12/2022 23:40
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Non le Metavers n’est absurdité, c’est le domaine du jeu vidéo et de l’experience simulée !!!On y construira rien de réel
David David
David David 07/12/2022 22:33
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
il a une boule de cristal le Monsieur ?
Ernesto Pailos
Soliap 07/12/2022 17:13
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Tsar bomba económica destruction fausse monnaies €$£
Ibrahim Keita
Ibrahim Keita 07/12/2022 16:28
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
quel est la position de l or
Wisnord Durogene
Wisnord Durogene 07/12/2022 16:23
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Max sens
Maxsens 07/12/2022 16:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Ca fait 30 ans qu'il economise ses 50 balles qu'il n'a jamais voulu investir le pauvre type, oui il est economiste
rayan badnik
rayan badnik 07/12/2022 16:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
mais t'es qui toi ?
PELTIER Eric
PELTIER Eric 07/12/2022 16:05
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Maxsens, tu y vas un peu fort mais c'est bien résumé
Regis Gouget
Regis Gouget 07/12/2022 15:28
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il faut attendre le déclic , et une dévaluation de l euros de 15 pour cent . Que Préconisez-vous comme placement??
Coolos Fhcoolos
Coolos Fhcoolos 07/12/2022 15:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
En bourse les pessimistes parraissent intelligent et les optimistes gagnent de l'argent...
Jeanf a
Jeanf a 07/12/2022 15:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Bien vrai !! il faut que le timing s y prête aussi un peu...
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email