Dernière minute
0

Wall Street finit en baisse, la crise turque pèse

Actions10/08/2018 22:52
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
2/2 © Reuters. LA BOURSE DE NEW YORK A FINI EN BAISSE VENDREDI 2/2

par Caroline Valetkevitch et James Thorne

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, pénalisée par les tensions diplomatiques et commerciales entre Washington et Ankara qui ont fait chuté la livre turque, plombé les valeurs bancaires et poussé les investisseurs vers des actifs refuges.

L'indice Dow Jones a perdu 196,02 points, soit 0,77%, à 25.313,21.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 20,31 points, soit 0,71% à 2.833,27 et le Nasdaq Composite a cédé 52,67 points, soit 0,67%, à 7.839,11.

Sur la semaine, le Dow a perdu 0,6% et le S&P-500 0,3%, affichant tous les deux leur première baisse hebdomadaire après cinq semaines d'affilée de hausse. Le Nasdaq a lui progressé de 0,3%.

La livre turque a chuté à un plus bas record face au dollar, accusant un repli de 18%, avec l'escalade des tensions diplomatiques et commerciales entre la Turquie et les Etats-Unis.

Les frictions entre les Etats-Unis et la Turquie se sont accentuées depuis le placement en résidence surveillée d'un pasteur évangéliste américain, Andrew Brunson, soupçonné de terrorisme par les autorités turques.

Ce différend diplomatique a nourri l'inquiétude des investisseurs étrangers, déjà alimentée par l'autoritarisme croissant du président Recep Tayyip Erdogan.

Vendredi, le président américain Donald Trump a accentué la pression en annonçant le doublement des droits de douane sur l'acier et l'aluminium turcs.

"La crise monétaire est en réalité une crise bancaire, la Turquie doit tellement d'argent à tant de banques différentes, qu'il existe un risque de contagion potentiel", estime David McKnight, conseiller chez David McKnight & Co.

Citigroup (NYSE:C) a abandonné 2,40% et Bank of America (NYSE:BAC) 1,30%. JPMorgan (NYSE:JPM) a reculé de 1% et Wells Fargo (NYSE:WFC) de 0,67%.

Le compartiment des financières a fini en repli de 1,2%, parmi les plus fortes baisses sectorielles du S&P-500.

Les valeurs sensibles aux tensions commerciales ont également accusé le coup, pesant sur le Dow. Caterpillar (NYSE:CAT), 3M et Boeing (NYSE:BA) ont perdu plus de 1%

Avec un recul de 0,8%, les valeurs technologiques ont aussi pesé sur la cote, Intel (NASDAQ:INTC), plus forte baisse du Dow, s'inscrivant en repli de 2,60%. Goldman Sachs (NYSE:GS) a abaissé sa recommandation sur le fabricant de semi-conducteurs à "vendre" contre "neutre".

Microchip a lâché 10,9%, parmi les plus mauvaises performances du S&P-500, après l'annonce d'une prévision de chiffre d'affaires inférieur au consensus.

Quelque 6,7 milliards d'actions ont changé de mains sur les marchés américains, à comparer avec 6,4 milliards de dollars au cours des 20 dernière séances.

AVERSION AU RISQUE

Les investisseurs se sont orientés vers les valeurs refuges, comme le dollar et les emprunts d'Etat.

"C'est un mouvement d'aversion au risque classique", estime Quincy Krosby, responsable de la stratégie chez Prudential Financial (LON:PRU). "On s'inquiète des dommages collatéraux. On s'inquiète des effets sur l'Europe. Les banques cèdent du terrain parce le rendement des Treasuries à dix ans a baissé."

Le dollar a atteint un plus haut depuis juillet 2017 face à un panier de devises de référence, dépassant la barre des 96.

Parallèlement l'euro a enfoncé le support technique de 1,15 dollar à 1,1339 dollar, au plus bas depuis juillet 2017. Selon le Financial Times, la Banque centrale européenne (BCE), qui a refusé de commenter, est préoccupée par l'exposition au marché turc de certaines banques, et en particulier BBVA (MC:BBVA), UniCredit et BNP Paribas (PA:BNPP).

Le yen a également joué son rôle de valeur refuge, touchant un pic d'un mois face au billet vert à 113,38.

Sur le marché obligataire, le rendement des emprunts du Trésor à 10 ans a baissé à un plus bas de trois semaines, à 2,855%.

Ce contexte de fortes tensions diplomatiques et commerciales a relégué au second plan la hausse des prix de détail aux Etats-Unis en juillet, alimentant une tendance de fond au renforcement des pressions inflationnistes.

(Avec Amy Caren Daniel; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

Wall Street finit en baisse, la crise turque pèse
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via mail