Rejoignez plus de 750.000 investisseurs qui copient les actions des portefeuilles des milliardairesInscription Gratuite

L'Europe finit en baisse en l'absence de Wall Street

Publié le 19/06/2023 18:29
© Reuters. Photo du parquet de la Bourse de Francfort. /Photo prise le 16 mars 2016 à Francfort, Allemagne/REUTERS/Kai Pfaffenbach
FCHI
-
DE40
-
STOXX50
-
GS
-
BASFN
-
AIRP
-
AIR
-
SAF
-
LCO
-
CL
-
STOXX
-
FTEU3
-

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi une séance prudente marquée par l'absence des investisseurs à Wall Street et dans l'attente de l'audition mercredi de Jerome Powell, le président de la Fed, devant le Congrès américain.

À Paris, le CAC 40 a fini en repli de 1,01% à 7.314,05 points. Le Footsie britannique a perdu 0,71%. Le Dax allemand, qui a touché vendredi un niveau record à 16.427,42 points, a fléchi de 0,96%.

L'indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,74%, le FTSEurofirst 300 de 1,04% et le Stoxx 600 de 1,02%.

La Bourse de New York est restée fermée pour un week-end prolongé en raison du "Juneteenth", commémorant l'abolition de l'esclavage.

En Europe, les investisseurs sont restés concentrés sur les taux d'intérêt alors que la Banque d'Angleterre se réunit jeudi et qu'outre-Atlantique, Jerome Powell doit s'exprimer mercredi et jeudi devant les élus américains une semaine après la décision de la banque centrale d'observer une pause sur ses taux ce mois-ci mais de les relever dès le mois juillet. Plusieurs membres de la Fed doivent également intervenir cette semaine.

En zone euro, Peter Kazimir et Philip Lane, deux responsables de la Banque centrale européenne (BCE), ont plaidé lundi pour la poursuite du durcissement monétaire après le relèvement des taux de 25 points de base décidé la semaine dernière par l'institution de Francfort.

La séance a également été animée par l'espoir d'un réchauffement des relations entre les Etats-Unis et la Chine, le président chinois Xi Jinping ayant salué lundi des "progrès" à l'occasion d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, en visite à Pékin. L'économie chinoise continue cependant d'inquiéter, Goldman Sachs (NYSE:GS) ayant abaissé dimanche sa prévision de croissance du PIB du pays pour cette année à 5,4% contre 6,0% auparavant alors que le marché attend toujours de nouvelles mesures de soutien des autorités chinoises.

VALEURS

Hormis les banques (+0,03%), tous les grands secteurs de la cote européenne ont fini dans le rouge, la chimie accusant la plus forte baisse (-2,8%) avec notamment Air Liquide (EPA:AIRP) (-3,83%) et BASF (ETR:BASFN) (-3,58%), victimes de prises de bénéfices après la nette hausse de vendredi.

Le secteur du luxe (-1,43%) et celui des ressources de base (-2,2%), exposés à la Chine, ont également cédé du terrain.

Dans l'actualité des entreprises, Airbus (EPA:AIR) a fini dans le vert après une commande record de 500 avions de la part de la compagnie indienne IndiGo. Safran (EPA:SAF), en hausse de 1,73%, a lui aussi profité des annonces de commandes au salon du Bourget.

Sartorius Stedim Biotech a chuté de 12,8% en raison d'un "profit warning, tandis qu'Orange a fini en repli de 0,64%, une source ayant rapporté que le régulateur européen devrait émettre des réserves sur le projet de rapprochement avec Masmovil.

TAUX

Reflet des craintes d'une poursuite du durcissement monétaire, les rendements obligataires en zone euro ont terminé en hausse alors que le marché table désormais sur un pic de taux dépôt de la BCE de 4%.

Les rendements du Bund allemand à dix ans et deux ans ont pris respectivement 5,4 points et 4,2 points de base, à 2,51% et 3,21%.

Le rendement des emprunts britanniques à deux ans a lui franchi pour la première fois depuis 2008 le seuil des 5%, les marchés anticipant désormais avec une probabilité de plus de 50% un taux terminal de la BoE à 6% d'ici février 2024.

CHANGES

Le dollar, tombé vendredi à un creux d'un mois, prend 0,21% face à un panier de devises internationales.

L'euro s'affiche à 1,0921 dollar, près d'un pic d'un mois.

La livre sterling se négocie à 1,27945 dollar, proche d'un sommet de 14 mois face au billet vert alors qu'une hausse de taux de 25 points de base de la BoE jeudi semble pratiquement acquise.

PÉTROLE

Le pétrole est affecté par les craintes sur la Chine qui prennent le pas sur la baisse à venir de la production de l'Opep.

© Reuters. Photo du parquet de la Bourse de Francfort. /Photo prise le 16 mars 2016 à Francfort, Allemagne/REUTERS/Kai Pfaffenbach

"L'économie (chinoise) navigue à travers de puissants vents contraires", a déclaré Tamas Varga, analyste spécialisé dans le pétrole chez PVM. "Le marché immobilier ne s'est pas remis du marasme de l'an dernier, et en mai, les ventes au détail et la production industrielle ont été inférieures aux attentes", a-t-il ajouté.

Le Brent recule de 0,63% à 76,13 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 0,89% à 71,14 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés