⌛ Avez-vous raté le gain de 13% des ProPicks en mai? Profitez de nos choix d'actions pour juin.Voir actions

Renault établit plusieurs records en 2023, dividende plus généreux que prévu

Publié le 14/02/2024 19:45
© Reuters. Renault expose sa voiture électrique Twingo à Paris, en France. /Photo prise le 15 novembre 2023/REUTERS/Gonzalo Fuentes
RENA
-
7201
-

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault (EPA:RENA) a annoncé mercredi un bénéfice net en forte hausse en 2023, mais légèrement inférieur aux attentes, ainsi qu'une série de records, fruit de son plan stratégique axé sur les réductions de coûts et les modèles les plus rentables qui lui permet d'offrir un dividende plus généreux que prévu à ses actionnaires.

Le groupe au losange, dont l'ambition est toujours de rejoindre à la fin de la décennie le club des constructeurs aux marges à deux chiffres, comme Stellantis, a affiché l'an dernier une marge opérationnelle record de 7,9%, contre 5,5% en 2022 et 2,8% en 2021.

"(Nos résultats) reflètent le succès de notre stratégie Renaulution", a déclaré le directeur général Luca de Meo, cité dans un communiqué. "Nos fondamentaux n'ont jamais été aussi solides et il n'est pas question de s'arrêter là."

Le bénéfice net, part du groupe, plombé en 2022 par la sortie de Renault du marché russe, est ressorti en forte hausse à 2,2 milliards d'euros mais inférieur néanmoins aux attentes puisque le consensus LSEG, sur la base des réponses de 14 analystes, donnait environ 2,5 milliards d'euros après l'impact de la moins-value de cession des actions Nissan (TYO:7201) (0,9 milliard d'euros sur le résultat d'exploitation).

Le chiffre d'affaires, à 52,4 milliards, se situe également en dessous du consensus qui donnait 52,9 milliards, mais connaît une croissance de 13,1%.

Dans une note, Daniel Roeska de Bernstein souligne que la marge dépasse légèrement les attentes du marché tandis que la prévision pour 2024, le dividende et le free cash flow solides, "sont encourageants".

Au cours d'une téléconférence de presse, le directeur financier Thierry Piéton a souligné qu'avec le free cash flow record de 3 milliards d'euros de 2023, le groupe avait généré sur les trois années passées quatre fois plus de free cash flow que sur les trois années précédant le Covid, reflet de "la transformation" de Renault.

Fort de ses résultats 2023, le constructeur automobile français a proposé de verser un dividende "significativement plus élevé" à 1,85 euros, après le retour d'un paiement symbolique l'année précédente et trois ans sans dividende.

Le consensus LSEG donnait un versement de 1,44 euro. Le montant proposé est le plus élevé depuis celui de 2019 - plus de 3 euros.

"(Cela) donne une indication du niveau de confiance que nous avons dans notre capacité à continuer à accroître la performance du groupe", a ajouté Thierry Piéton.

DIX NOUVEAUX LANCEMENTS EN 2024

Renault, qui avait accusé une perte historique de 8 milliards d'euros en 2020, a engagé sous la houlette de Luca de Meo une restructuration drastique et une transformation ambitieuse, avec la création d'une entité dédiée aux moteurs thermiques et hybrides, Horse, et une autre consacrée à l'électrique et aux logiciels, Ampère, dont le projet d'introduction en Bourse a été annulé le mois dernier.

Le groupe a également renoué en 2023 avec une croissance de ses volumes de ventes, après quatre années consécutives de baisse. Si les marchés s'annoncent incertains en 2024, Renault mise sur le renouvellement de sa gamme avec le Scenic et la R5 électriques, ou encore le SUV coupé hybride Rafale, soit en tout pas moins de dix lancements de nouveaux véhicules cette année.

La séparation de l'activité thermique a contribué à l'amélioration de la marge opérationnelle, qui sans cet effet serait passée de 5,4% à 6,9%.

Le directeur financier a souligné que cette hausse constituait toujours "une très très forte augmentation, quelle que soit la façon de regarder les résultats", tout comme l'objectif d'une marge opérationnelle supérieure ou égale à 7,5% en 2024, comparé aux 6,9%.

La finalisation de la JV entre Renault Horse et le Chinois Geely, dont des sources ont dit à Reuters qu'elle pourrait intervenir vers la fin février, reste conditionnée à l'obtention des autorisations réglementaires.

© Reuters. Renault expose sa voiture électrique Twingo à Paris, en France. /Photo prise le 15 novembre 2023/REUTERS/Gonzalo Fuentes

"Nous sommes en ce moment dans une phase d'attente des approbations réglementaires, notamment (...) en Chine, qui sont un peu en dehors de notre contrôle", a indiqué Thierry Piéton.

Fort d'une position nette financière de l'automobile à des niveaux historiques (3,7 milliards d'euros), Renault espère par ailleurs toujours un retour dans la catégorie investissement aux yeux des agences de notation de crédit, pour lequel Thierry Piéton a dit enregistrer des "signaux plutôt favorables".

(Reportage Gilles Guillaume, avec Nick Carey à Londres, édité par Bertrand Boucey et Jean Terzian)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés