Dernière minute
0

Alors que le Brexit approche, les autorités financières se préparent

Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)Aperçu des marchés13/03/2019 08:20
fr.investing.com/analysis/alors-que-le-brexit-approche-les-autorites-financieres-se-preparent-200222996
Alors que le Brexit approche, les autorités financières se préparent
Par Investing.com (Darrell Delamaide/Investing.com)   |  13/03/2019 08:20
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Personne ne s’attendait à ce que l’accord négocié par le gouvernement de Theresa May sur le Brexit obtienne l’approbation du Parlement hier, et très peu de députés s’attendent à ce que les députés votent aujourd’hui, mercredi pour se retirer de l’Union européenne sans un accord. Ce qui laisse en suspens le vote de jeudi sur la question de savoir s’il faut demander une prolongation à la date limite du 29 mars, bien qu’il semble y avoir peu d’alternative à ce choix.

Par contre, il est difficile de dire ce que le Parlement espère obtenir avec un report de la date du Brexit. Les négociateurs de l’UE ont clairement fait savoir qu’il n’y aurait plus de concessions, qu’il s’agisse de la frontière irlandaise ou de tout autre élément que le Parlement jugerait inacceptable dans l’accord de May. Il ne fait aucun doute que beaucoup espèrent que la Grande-Bretagne abandonnera l’idée même de quitter l’UE, ou du moins la soumette de nouveau à un référendum.

May a même ouvert elle-même la porte à cette spéculation avec ses commentaires après le vote négatif, dans la perspective du choix d'une prolongation jeudi. "L'UE voudra savoir pourquoi nous voulons cette prolongation", a-t-elle déclaré. "Le Parlement devra répondre à cette question: veut-il suspendre l’article 50, veut-il un deuxième référendum ou veut-il un autre accord, mais pas cet accord? "

GBPUSD 60 Minute Chart
GBPUSD 60 Minute Chart

La livre sterling a gardé la tête hors de l'eau malgré la défaite parlementaire, restant au-dessus du seuil clé de 1,30 $. Les investisseurs s'attendent manifestement à disposer de plus de temps, ne serait-ce que pour se préparer à un Brexit sans accord.

Les autorités financières ont pris des dispositions temporaires pour assurer la poursuite des transactions, même en cas de sortie sans accord ce mois-ci. La Banque d'Angleterre a demandé aux banques de disposer de beaucoup de liquidités supplémentaires et a activé les accords de swap avec la banque centrale afin de garantir des devises en quantités suffisantes si nécessaire.

De telles précautions sont prudentes, ce qui explique probablement pourquoi certains membres du comité de politique monétaire de la banque centrale se sont déclarés favorables à une réduction des taux d’intérêt dans le cas d’un Brexit difficile, afin de donner à l’économie autant de marge de manœuvre que possible pour faire face aux perturbations. La position officielle de la Banque est que les taux sont aussi susceptibles d’augmenter que de baisser de façon désordonnée.

Cela semble contredire ses autres efforts pour rassurer les marchés sur le fait que la politique sera suffisamment souple. Silvana Tenreyro et Gertjan Vlieghe, deux des quatre membres externes du conseil, ont indiqué être en faveur d'une réduction des taux dans le cas d'une sortie sans accord.

Le gouverneur Mark Carney, le sous-gouverneur Dave Ramsden et les deux autres membres externes, Michael Saunders et Jonathan Haskel, ont déclaré que les taux pourraient aller dans les deux sens, bien que Carney ait estimé dans son témoignage au Parlement qu'une réduction serait plus probable. Il a toutefois averti qu'un Brexit sans accord serait inflationniste en raison du risque de baisse substantielle de la livre sterling.

Les sous-gouverneurs Jon Cunliffe et Ben Broadbent, ainsi que l'économiste en chef Andy Haldane, n'ont pas révélé leurs positions.

La banque centrale avait annoncé l'année dernière son intention de durcir sa politique monétaire, mais elle a maintenant pris du retard, dans l'attente du Brexit. Au fur et à mesure que la perspective d'un accord se rétrécissait, l'accent a été mis sur les perturbations éventuelles des marchés et la banque s'est occupée d'autres plans d'urgence. Carney, qui était véhément au sujet des risques posés par le Brexit, a assoupli son ton à l'approche de la date limite.

Alors que le Brexit approche, les autorités financières se préparent
 
Alors que le Brexit approche, les autorités financières se préparent

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email