Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Cacao : Le marché baissier s'accentue malgré la hausse de la demande au T2

Par Investing.com (Barani Krishnan/Investing.com)Matières premières21/07/2021 13:22
fr.investing.com/analysis/cacao--le-marche-baissier-saccentue-malgre-la-hausse-de-la-demande-au-t2-200438848
Cacao : Le marché baissier s'accentue malgré la hausse de la demande au T2
Par Investing.com (Barani Krishnan/Investing.com)   |  21/07/2021 13:22
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Les broyeurs de Cacao, des États-Unis à l'Europe, ont augmenté leur traitement du produit de base au deuxième trimestre, les confiseurs recherchant davantage de cette matière première pour fabriquer des chocolats, des produits de boulangerie, des glaces et d'autres délicieuses friandises.

Cocoa journalier
Cocoa journalier


Mais une telle demande n'est pas susceptible d'aider le marché baissier du cacao, pas avec le COVID qui fait son retour via la variante Delta.

Les contrats à terme de cacao négociés sur l'ICE se sont établis à 2 254 dollars la tonne mardi. Bien qu'il s'agisse d'une hausse de 0,7 % par rapport à la session précédente, le prix était en fait inférieur au règlement de 2 373 $ du 14 juillet, soit un jour avant la publication des données sur les broyages de cacao en Amérique du Nord, qui font généralement bouger le marché.

La National Confectioners Association, qui rassemble les données sur les broyages pour les États-Unis, le Canada et le Mexique, a indiqué le 15 juillet que 123 719 tonnes métriques de cacao avaient été transformées au deuxième trimestre, soit une hausse de 12 % par rapport aux 110 776 tonnes de la période comparative de janvier à mars 2020.

Les données de l'Association européenne du cacao ont montré que les confiseurs de l'UE ont traité 356 854 tonnes, soit 14 % de plus que les 314 108 tonnes broyées au cours du trimestre de l'année précédente.

Le broyage permet de produire le beurre de cacao qui donne aux chocolats et aux glaces leur goût lisse et velouté. On en tire également la poudre nécessaire à la fabrication de gâteaux, de biscuits et de boissons chocolatées.

Pas d'échappatoire à ce marché baissier

Malgré la demande haussière de l'industrie, les prix du cacao n'ont pas réussi à s'échapper du marché baissier dans lequel ils sont piégés. Depuis qu'il a atteint un sommet de 2 998 dollars en février sur l'ICE, il n'a cessé de baisser, perdant près de 25 %.

Sur la bourse LIFFE, le cacao à trois mois négocié à Londres a également chuté, passant d'un pic de 1 979 dollars en février à 1 559 dollars à la clôture de mardi, perdant ainsi 21 %.

La terminologie du marché stipule que tout titre qui perd 20 % ou plus de sa valeur par rapport à un sommet récent se trouve techniquement dans un marché baissier.

La raison du malaise du cacao est évidente : la pandémie mondiale fait son retour via la variante Delta, hautement transmissible.

Jack Scoville, analyste en chef des cultures au Price Futures Group de Chicago, ajoute :

"Les graphiques quotidiens montrent des tendances mixtes à court terme à New York et à Londres et les fondamentaux restent baissiers malgré l'augmentation de la demande."

"Le retour du COVID dans le monde entier a nui aux idées de demande, car les économies mondiales pourraient à nouveau souffrir."

Le chocolat est un produit de luxe qui, hormis la Saint-Valentin, connaît des pics de vente lors d'Halloween et des festivités de fin d'année. De plus, les confiseurs réalisent l'essentiel de leurs ventes dans les magasins plutôt qu'en ligne.

Ces deux particularités rendent le cacao vulnérable. Les cas de COVID ont bondi ces dernières semaines, incitant certains pays, dont l'Australie et la Corée du Sud, à réintroduire des mesures restrictives. Le Royaume-Uni a signalé samedi le plus grand nombre de cas quotidiens de COVID-19 depuis janvier 2021.

La menace du confinement plane à nouveau

Si les lockdowns et autres bridages devenaient réguliers au second semestre, ce ne serait pas très bon pour un produit de luxe ou festif.

L'offre de fèves de cacao brutes en provenance d'Afrique de l'Ouest, principale région de production de ce produit, était également abondante, a déclaré M. Scoville.

"Les ports d'Afrique de l'Ouest sont remplis de cacao en ce moment", a-t-il ajouté. "La météo a eu des pluies supérieures à la moyenne en Afrique de l'Ouest et l'état des cultures est jugé bon."

D'un point de vue technique également, les prix du cacao pourraient chuter davantage.

Les perspectives techniques quotidiennes d'Investing.com pour les contrats à terme ICE sur le cacao prévoient que le marché se négocie entre 2 192 et 2 148 dollars la tonne, au niveau le plus bas du support à court terme. Cela représente une nouvelle baisse de 3 à 5 %.

Avertissement : Barani Krishnan utilise un éventail de points de vue différents des siens pour apporter de la diversité à son analyse de tout marché. Par souci de neutralité, il présente parfois des opinions contraires et des variables de marché. Il ne détient pas de position dans les matières premières et les titres sur lesquels il écrit.

Cacao : Le marché baissier s'accentue malgré la hausse de la demande au T2
 

Lire Aussi

Cacao : Le marché baissier s'accentue malgré la hausse de la demande au T2

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email