Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Consultez NVDA les ProTips complets pour évaluer les risques Réclamer -40%

Les grandes baleines du marché obligataire pourraient se préparer à une frénésie d'achat

fr.investing.com/analysis/les-grandes-baleines-du-marche-obligataire-pourraient-se-preparer-a-une-frenesie-dachat-200447298
Les grandes baleines du marché obligataire pourraient se préparer à une frénésie d'achat
Par Alfonso Peccatiello   |  04/12/2023 19:47
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Qui sont les plus grandes baleines du marché obligataire ?

Si vous posez cette question, la plupart des gens vous diront qu'il s'agit soit de la Fed, soit des banques centrales étrangères comme la Banque du Japon ou la Banque populaire de Chine.

C'est faux.

Et les vraies baleines du marché obligataire pourraient développer un nouvel appétit pour les obligations en 2024.

Décomposition des achats nets d'obligations du Trésor
Décomposition des achats nets d'obligations du Trésor

Le graphique ci-dessus est plus parlant que 1 000 mots : l'histoire montre (cases rouges) que plus de 70 % des flux d'achat nets sur les marchés du Trésor sont attribuables aux fonds de pension, aux gestionnaires d'actifs, aux compagnies d'assurance et aux investisseurs étrangers.

Ces investisseurs étrangers comprennent à la fois des acteurs institutionnels (ces mêmes fonds de pension, gestionnaires d'actifs, etc.) et des banques centrales étrangères.

J'estime que les banques centrales étrangères représentent environ 1/3 des flux dans la pile vert foncé.

Il reste donc environ 60 % des flux d'achat attribuables aux vraies baleines : les fonds de pension, les gestionnaires d'actifs, les banques et les compagnies d'assurance.

Pas la Fed.

La Fed n'a joué un rôle prépondérant qu'en 2020-2021, mais il s'agit d'une exception attribuable aux énormes programmes d'assouplissement quantitatif liés à la pandémie.

Récemment, la plupart des flux d'achat sont venus des ménages : Pour la première fois depuis des décennies, les taux sans risque de 4 à 5 % sont devenus une alternative d'investissement acceptable.

Une mise en garde s'impose ici aussi : cette définition des "ménages" inclut également les fonds spéculatifs, il faut donc la prendre avec une pincée de sel.

Ce que je veux dire, c'est que les plus grosses baleines du marché obligataire sont les banques, les fonds de pension, les gestionnaires d'actifs et les compagnies d'assurance.

La grande question est la suivante : pourquoi achètent-ils des obligations ?

1. Leurs rendements (réels) garantis sont suffisamment élevés pour les aider à atteindre leurs objectifs de rendement tout en couvrant le risque de taux d'intérêt.

Rendement des obligations d'entreprises américaines BBB à 30 ans
Rendement des obligations d'entreprises américaines BBB à 30 ans

Les compagnies d'assurance et les fonds de pension ont des engagements à long terme, comme des assurances-vie ou des cotisations de retraite à payer dans les 30 à 40 ans.

Une bonne pratique consiste à immuniser le risque de taux d'intérêt de ces engagements à long terme avec des actifs à long terme : Des obligations à 30 ans, par exemple.

En outre, ces secteurs doivent atteindre des objectifs de rendement à long terme d'au moins 6 à 7 % pour rester viables à long terme.

Aujourd'hui, elles peuvent pratiquement atteindre ces deux objectifs en achetant des obligations d'entreprise BBB à 30 ans : c'est une proposition très solide pour ces baleines.

2. Les obligations (peuvent) servir de stabilisateur de portefeuille lorsque les actifs à risque sont malmenés.

Corrélation actions-obligations
Corrélation actions-obligations

Ce graphique de l'excellent Dan Rasmussen de Verdad Capital est essentiel.

Si l'on remonte à près de 200 ans, il est évident que la corrélation actions/obligations n'est pas toujours négative : elle est souvent positive (!), surtout si l'inflation de base est supérieure à 3 % et particulièrement volatile (2022 quelqu'un ?).

C'est logique : si l'inflation de base est élevée et imprévisible, les banques centrales feront tout leur possible pour resserrer la politique monétaire de manière agressive et reprendre le contrôle de la situation.

La règle n°1 des banques centrales est de préserver leur crédibilité et donc de pouvoir garder le contrôle du jeu.

Avec un resserrement agressif, les marchés obligataires se vendront et les valorisations des actions seront simultanément touchées : corrélation positive et faibles rendements actions/obligations.

Au contraire, les obligations ne conservent leur étonnante corrélation négative avec les actions que si l'inflation de base tombe de manière prévisible en dessous de 3 % (zone verte).

Et c'est logique : une fois que l'inflation de base se situe dans la zone de confort de la banque centrale, la forte baisse des actions ou des marchés du crédit sera considérée comme déstabilisante pour l'économie, et les banques centrales attacheront plus de valeur au volet croissance/marché du travail de leur mandat et viendront à la rescousse.

Si la situation se dégrade, les marchés obligataires se redresseront dans l'attente d'un assouplissement de la part des banques centrales : c'est la corrélation négative entre les actions et les obligations que les investisseurs institutionnels aiment tant.

Conclusion

Aujourd'hui, l'inflation de base se situe à 4 %, la tendance sous-jacente sur six mois atteignant déjà 3 %.

L'histoire montre qu'en dessous de 3 %, la corrélation négative recherchée entre les actions et les obligations pourrait se manifester à nouveau.

Si cela se produit, les obligations deviendront un actif très attrayant pour les acheteurs de baleines affamés.

La combinaison d'un actif de longue durée qui immunise contre le risque de taux d'intérêt, offre un rendement élevé et protège les portefeuilles en cas de baisse des actions est une proposition irrésistible pour les grandes baleines du marché obligataire.

Ces baleines sont en sommeil, mais leur empreinte peut être énorme et bien plus importante que celle de la Fed.

Méfiez-vous de la corrélation entre les marchés des actions et des obligations et des baleines du marché obligataire.

Clause de non-responsabilité : cet article a été publié à l'origine sur The Macro Compass. Rejoignez cette communauté dynamique d'investisseurs macro, d'allocateurs d'actifs et de fonds spéculatifs - vérifiez quel niveau d'abonnement vous convient le mieux en utilisant ce lien.

Les grandes baleines du marché obligataire pourraient se préparer à une frénésie d'achat
 

Lire Aussi

Philippe Lhermie
Trading : La semaine des PMIs Par Philippe Lhermie - 19/02/2024

Presidents DayC’est « Presidents Day » aujourd’hui, donc je vous rappelle que cela signifie que Wall Street et les US Treasuries sont fermés. La 2ème place financière du Forex...

Les grandes baleines du marché obligataire pourraient se préparer à une frénésie d'achat

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email