Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Une hausse des marchés complètement inventée

fr.investing.com/analysis/une-hausse-des-marches-completement-inventee-200433861
Une hausse des marchés complètement inventée
Par Philippe Béchade   |  08/06/2020 15:02
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

Cet article a d'abord été publié sur La Bourse Au Quotidien

D’après les livres d’histoire économique et boursière, ce qui s’est produit vendredi avait zéro probabilité de se produire : battre un record absolu sur les 2 Nasdaq (le “composite et le Nasdaq100) après -35% effacés en 10 semaines et avec 40 millions de chômeurs, cela n’a jamais existé.

Pour mémoire, le “Composite” a culminé en séance à 9.845, le Nasdaq100 à 9.847 pour un record en clôture à 9.824.

L’indice Dow Jones a bondi de +3,15% à 27.110 mais a égalé les sommets estivaux de 2019 en culminant vers 27.340.

Autre grande première, un enchaînement de 8 “gaps” à la hausse en 10 séances à Paris, cela n’a jamais existé non plus (même pas 4 “gaps” sur 15 jours)… et +15% en 10 séances, une performance qui compte parmi les 10 des plus fortes accélérations à la hausse du 21ème siècle, mais cela n’avait jamais été observé à 15% des sommets historiques.

Mais le plus inouï, c’est que le taux de chômage américain (en marge du rapport mensuel sur l’emploi) qui apparaissait un peu “miraculeux” lors de sa publication vendredi est en effet entaché d’une grosse “erreur” de calcul… dévoilée après coup.

Selon la synthèse mensuelle du Département du Travail sur l’emploi américain, l’économie américaine aurait généré +2,509 millions d’emplois non agricoles le mois dernier, au lieu d’une destruction de -8 millions supplémentaires, soit un écart de +10 millions par rapport aux attentes.

Mais le taux de chômage annoncé à 14H30 en net repli -de 14,7 vers 13,3%- est en réalité très inexact: pas moins de 4,7 millions de personnes ayant “pointé” au chômage (comme allocataires temporaires) auraient en fait été classées “par erreur” comme ayant repris une activité.

Une fois le total des chômeurs rectifié, le taux de chômage ressort à 16,3%: il ne recule donc pas.

Les optimistes souligneront que 16,3%, c’est moins pire que les 19,8% anticipés.

Et cela ne remet pas en cause les créations d’emplois dans les secteurs de la restauration, hôtellerie, loisirs, distribution… et plus marginalement, de la construction.

Peu de consolidation malgré un chômage revu à la hausse

Mais ce n’est pas cela qui nous laisse bouche bée, c’est le procédé consistant à publier un chiffre “fracassant” qui provoque un effet de sidération et de panique à la hausse… puis après que le Président ait pris le micro pour célébrer cette formidable baisse du chômage découlant d’une reprise rugissante, on publie un rectificatif qui démontre que la fameuse reprise n’existe pas !

Plus intéressant encore : malgré ce “correctif” de +4,7 millions de chômeurs “mal indexés”, les indices n’ont que peu consolidé.

Et l’explication la plus plausible, c’est que ce taux de chômage fortement révisé à la hausse 3 heures après sa publication, n’est qu’un prétexte ou une “couverture”, pour donner un “vernis de naturel” à des opérations de manipulation des cours d’une ampleur historique.

Tout le monde a bien compris qu’il s’agissait de tirer artificiellement les cours à la hausse parce que cela fait plaisir aux détenteurs d’un portefeuille d’actions ou d’un plan d’épargne retraite “401-K”… mais pourquoi vouloir aller aussi vite, aussi violemment ?

S’il s’agissait de restaurer la confiance, une hausse 2 fois moins rapide aurait aussi bien fait l’affaire, et même mieux : il n’y a rien de pire pour la solidité et la pérennité d’un mouvement haussier qu’une succession sans précédent de “gaps” et d’achats-panique sur des dossiers en quasi faillite que personne ne voulait détenir quelques jours auparavant (Chesapeake (NYSE:CHK), l’ex N°2 américain du Gaz de schiste a bondi de +747% vendredi, et de +90% sur la semaine, Occidental Petroleum a bondi de +33% et de +50% sur la semaine, Apache (NYSE:APA) de +25% et +35% hebdo, comme Airbus (PA:AIR), Unibail ou Klépierre (PA:LOIM)).

Le Nasdaq atteint des niveaux de valorisation que personne ne sait justifier, et sur ces niveaux les seuls acheteurs sont des acheteurs “contraints” (renforcer la poche actions pour respecter les proportions définies par le mandat).

Donc la question reste ouverte : quel est l’intérêt de démontrer qu’il n’existe plus aucune circonstance capable de faire baisser les actions plus de 3 mois et que même une récession historique s’avère propice aux records boursiers… à part entériner la destruction du “pacte social” et dissuader quiconque de miser 1$ de façon très hasardeuse dans l’économie réelle quand on peut doubler presque à coup sûr sa mise en 2 mois, et parfois même en moins de 2 semaines dans le casino virtuel qu’est devenu le “marché”.

En fait le “marché” n’est plus représenté que par un seul acteur: le banquier central qui administre la valeur des actifs, non plus avec de discrètes ficelles translucides mais avec des câbles calibrés pour soutenir la télécabine de l’aiguille du midi.

Une hausse des marchés complètement inventée
 

Lire Aussi

Gilles Leclerc
Virbac, fin d’alerte Par Gilles Leclerc - 03/02/2022

Publié à l'origine sur la Bourse au quotidien.fr Après le signal de baisse anticipé en décembre dernier, Virbac (PA:VIRB) semble avoir...

Une hausse des marchés complètement inventée

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (27)
Romano Guigui
Romano Guigui 10/06/2020 22:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Hahaha du grand Béchade cette tirade de la fin :)
Papus JATA
Papus JATA 09/06/2020 12:27
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Les marchés boursiers sont allées à l'encontre de toutes sortes de principes du capitalisme libéral ces 3 derniers mois. À un certain moment, ce ne sera plus possible, d'autant que la cause de la crise est loin d'être solutionnée malgré les hourra. Et là ça pourrait être vraiment violent.
Gregory Brandon
Gregory Brandon 09/06/2020 8:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
L’economie s’est comme un train a charbon.. on l’alimente de charbon (argent) et le feu doit le consummer pour que la locomative avance. Or, on a ajouter et rajouter du charbon avec une quantitee jamais vue a ce jour. La question qui persiste est la suivante « Est-ce que le feu va consummer ce charbon ou va juste s’etouffer ? » Pour ma part, j’investie sur des occasions alimentees par des chiffres economiques et de ce fait, il me semble mieux de rester sur la prudence en prenant un warrant a echeance 03.2021 (apres les elections americaines qui devraient alimenter la volatilite).
Thomas Leroy
Thomas Leroy 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il tourne en boucle le Bechade... Le marché est ce qu'il est ! Le buisness est répartie point ! Les dirigeants du monde et les banque centrale ont montré clairement leurs soutien au marché !
Stefano Wolff
Stefano Wolff 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
ben non justement, le marché monte mais l'économie réelle n'a absolument pas repris au niveau avant crise. la hausse est tirée artificiellement par le QE no limite de la FED (et à moindre mesure par celui de la BCE)
Arthur Gilbert
Arthur Gilbert 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Assez limité comme commentaire ...
Fa At
Fa At 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Mais biensuuuûr !
Fa At
Fa At 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Evidemment que le marchés est artifiel en ce moment, l’argent injecté n’est pas pour enrichir les sociétés mais pour les soutenir dans leurs DIFFICULTES actuelles et à venir. A priori la plupart d’entre nous pense que c’est une bonne chosé, mais après la surprise de la BCE de quelques milliards supplémentaires, il faut se poser les bonnes questions...
Fa At
Fa At 09/06/2020 7:42
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
La BCE injecte par qu’elle a pris la mesure de la crise à venir
Jumbo James
Jumbo James 09/06/2020 0:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Tout le monde c'est que c'est la FED qui est derrière la hausse, le marché a été orienté volontairement et artificiellement en forte hausse, les Américains auraient ils trouvé la formule magique pour permettre à tout le monde de s'enrichir sans efforts? Mais pourquoi ne l'ont ils pas fait plutôt? on serait tous devenus rentier depuis bien longtemps.
Gashirwa Aubin
Gashirwa Aubin 09/06/2020 0:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Le QE...mais ca leur pend au nez car iks deront peut etre face a une hyperinflation digne de celle qua connu l’allemagne d’apres guerre
Stefano Wolff
Stefano Wolff 09/06/2020 0:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
l'hyperinflation a déjà lieu ..' dans les marchés ! cet argent n'arrive jamais dans l'économie réelle. et tôt ou tard, la réalité rattrappe toujours le marché. remember la crise de 29 ;)
Jumbo James
Jumbo James 09/06/2020 0:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Pour l'instant pas de risques inflationnistes car l'économie est au ralenti mais par contre si l'économie redémarre là c'est une autre histoire, si la FED est contrainte d'augmenter les taux d'intérêt là ça risque de faire très mal
Didier Dangoumau
Didier Dangoumau 08/06/2020 23:46
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Marché irréel, économies mondiales catastrophiques et le pire reste à venir dans les 3 mois qui viennent, le trou noir boursier sera le pire jamais connu, accrochez vos ceintures...
Jackc Sparrow
Jackc Sparrow 08/06/2020 22:39
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Une analyse techno courbistique et chiffrique...Ca vaut rien.Le monde a changé.La bourse avec.Fini les études à n'en plus finir sur des scénarios pré-écrits, des MM 200, des sorcières, des gobelins, des gaps ou autres analyses "logiques", froides ou le gus t'explique l'économie sous-forme de screens analytiques. Mercredi, un autre coup de bazooka de la FED??Non quand même pas... Un V avec des faux plats..Jusqu'à...Mi-juillet..Aout...ou Septembre?
JeanPierre Lam
JeanPierre Lam 08/06/2020 21:56
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Me parlez pas de probas maintenant, alors que ça ne vous interessait que moyennement quand on parlait de seconde vague. On a préféré terroriser la terre entiere avec une epidemie benigne (desole de le dire mais en termes de chiffres, oui) et mettre la terre en recession.Maintenant venez pas pleurer quand le cours normal des choses reprend le dessus.Et ne justifiez pas le faible nb de morts par le confinement. Le confinement est venu cacher la gestion desastreuse de notre systeme de sante.Je prendrai bientot mes benefs, et si je dois ecouter quelqu’un me parler de probas, ça ne sera pas un redacteur de cette appli hahaha
Morad Zeggaf
Morad Zeggaf 08/06/2020 21:56
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
On a eut de la chance que l'épidémie arrive le dernier mois d'hiver. Allez regarder l'hémisphère sud (Afrique du Sud, Chili Brésil Colombie Équateur Madagascar Pérou) les chiffres sont dramatique et le pic est attendu en juillet chez eux. Et chez nous o' risque de voir ce que donne réellement ce virus sur un automne et un hiver complet à la fin de l'année.
Joseph Loud
Joseph Loud 08/06/2020 21:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Il semble que 2/3 des femmes simulent l’ orgasme avec leur partenaire . Donc les banquiers centraux , les politiques et les statisticiens en font autant . Pas de quoi s’ indigner !
Bruno Romano
Bruno Romano 08/06/2020 20:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Bonsoir Monsieur BECHADE, merci pour cette analyse toujours aussi lucide. Juste envie de vous demander QUAND doit on craindre de cette hausse aussi surnaturelle que supersonique ?
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email