Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Consultez NVDA les ProTips complets pour évaluer les risques Réclamer -40%

La production pétrolière américaine coulera-t-elle le marché en 2024 ?

Publié le 11/12/2023 13:03
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.
 
LCO
+0,14%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CL
+0,19%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CVX
+0,94%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
XOM
+2,04%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Investing.com - La production pétrolière américaine connaît une année record, et 2024 pourrait voir de nouveaux sommets, ce qui accentuerait la pression sur l'Arabie saoudite pour souhaite reprendre le contrôle des prix du brut.

Les analystes de Rapidan Energy estiment que la production américaine atteindra en moyenne 13,3 millions de barils par jour l'année prochaine, ce qui représente une hausse par rapport à la moyenne de 13 millions de barils en 2023 et dépasse le record historique actuel de 13,2 millions de barils atteint en septembre.

Ces prévisions interviennent alors que les géants pétroliers américains Exxon Mobil (NYSE:XOM) et Chevron (NYSE:CVX) ont récemment annoncé des augmentations de leurs budgets de dépenses en capital pour 2024, en injectant davantage d'argent dans le bassin permien, l'épicentre du boom du schiste.

L'offre record de pétrole américain a coïncidé avec les réductions de production des pays de l'OPEP+, comme l'Arabie saoudite et la Russie, qui ont eu du mal à faire remonter les prix du pétrole.

Certains experts craignent que les Saoudiens ne fassent volte-face et n'inondent le marché pétrolier d'une offre abondante, comme ils l'avaient fait en 2014, lorsque Riyad avait cherché à évincer les producteurs américains du marché en faisant chuter les prix et en rendant la production moins rentable.

Pour sa part, Rapidan Energy ne voit pas les choses de cette manière. "Actuellement, nous ne pensons pas que l'OPEP+ inondera le marché pour étouffer la croissance du schiste américain", a écrit Bob McNally, président de Rapidan Energy. "Les ministres restent optimistes et pensent que les fondamentaux de l'offre et de la demande seront plus favorables que ne le prévoient de nombreux négociants, ce qui contribuera à soutenir les prix."

Malgré cela, la croissance fulgurante du pétrole américain est indéniable. Outre l'augmentation de leurs dépenses, Exxon et Chevron ont annoncé cette année des mégafusions pour racheter les principaux producteurs de schiste.

"Le Permien sera le moteur de la croissance non seulement cette année, mais aussi dans les années à venir", a déclaré Hunter Kornfeind, analyste pétrolier chez Rapidan.

Si l'augmentation des budgets des géants de l'énergie met en évidence l'essor de la production pétrolière américaine, elle est également le signe d'une évolution du paysage de l'industrie énergétique américaine.

Selon M. Kornfeind, la croissance n'est pas aussi forte que lors des cycles précédents, lorsque les compagnies pétrolières réinvestissaient environ 100 % des liquidités qu'elles généraient dans des dépenses d'investissement afin de forer davantage de pétrole. Aujourd'hui, les dépenses représentent environ 40 à 50 % des recettes.

Cela reflète un changement dans les priorités des compagnies pétrolières américaines, qui se concentrent davantage sur le rendement des actionnaires par le biais de rachats d'actions et de dividendes.

Par ailleurs, la production américaine de schiste - que l'Arabie saoudite a ciblée en 2014 - n'est pas le principal risque auquel l'OPEP est confrontée à long terme, a déclaré M. McNally.

"L'OPEP est plus préoccupée par l'insuffisance des investissements dans l'offre que par l'excès de schiste", a-t-il déclaré. "Il est important de noter que l'OPEP ne partage pas le point de vue de l'AIE sur le pic de la demande et pense donc que la croissance du pétrole de schiste est moins menaçante."

La production pétrolière américaine coulera-t-elle le marché en 2024 ?
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Pierre picard
Pierre picard 11/12/2023 20:01
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
pétrole et gaz de schiste sont beaucoup plus cher à exploiter que des gisements classiques. c'est pourquoi surtout en ce qui concerne le pétrole, la production américaine augmente lorsque les prix sont élevés mais elle baise fortement jusqu'à ne plus t'ouvrir les besoins américains si les prix sont bas.
Su Zuc
Su Zuc 11/12/2023 17:56
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
c'est la demande qui fera le prix
Daniel Berranger
Daniel Berranger 11/12/2023 14:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
nous aussi en France nous avons du pétrole mais à cause des écolos nous n'avons pas le droit de foret ils préfèrent acheter au russe
Reemx 33
Reemx 33 11/12/2023 14:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
on a qu'une planète pas de plan b à part se mastur*** sur Musk
Pierre picard
Pierre picard 11/12/2023 14:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
et lorsqu'on voit les budget rétréci de l'éducation et de la santé, qui serait bien plus important si on produisait du pétrole et du gaz, c'est un crime contre l'humanité française
Pierre picard
Pierre picard 11/12/2023 14:07
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
même un idiot un temps soit peu honnête s'en rend bien compte
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email