Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Découvrez les meilleures actions de Warren Buffett qui ont battu le S&P 500 de +174.3% 40% de réduction

Le pétrole recule après la réunion de l'OPEP

Publié le 30/11/2023 18:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters
 
LCO
+0,32%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
CL
+0,26%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
GS
-1,12%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Investing.com - Les prix du pétrole chutent après la décision de l'OPEP+ de réduire sa production alors que les marché ne sont pas convaincus. Il subsiste des doutes sur la réalisation effective de ses réductions.

Cependant, Goldman Sachs (NYSE:GS) estime que les prix du pétrole pourraient encore grimper, le baril de brut pouvant atteindre 100 dollars l'année prochaine. La banque a récemment prédit que le pétrole pourrait se négocier dans une fourchette de 70 à 100 dollars en 2024, citant les risques de perturbation de l'offre qui se profilent à l'horizon de l'année prochaine.

"La politique de production et la discipline de l'OPEP sont susceptibles d'être des facteurs clés soutenant la trajectoire des prix en 2024", ont déclaré les stratèges dans une note mercredi.

Ces réductions de l'offre pourraient être aggravées si le conflit s'intensifie au Moyen-Orient, a indiqué Goldman Sachs. L'Iran, par exemple, pourrait s'impliquer davantage dans la guerre entre Israël et le Hamas. Et si le pays décide de bloquer un passage clé pour le transport du brut, cela pourrait finir par affecter environ 20 % de l'approvisionnement mondial en pétrole, ont estimé les stratèges.

Les États-Unis pourraient également imposer des sanctions plus sévères à l'Iran et à d'autres grands producteurs de pétrole, ce qui risquerait d'aggraver la surabondance de l'offre.

Il est possible que l'impact de ces perturbations de l'offre soit limité. Le Moyen-Orient représente une part moins importante de l'offre mondiale de pétrole que dans les années 1970 et 1980, lorsque les chocs pétroliers ont contribué à déclencher une crise stagflationniste aux États-Unis. À l'époque, l'OPEP représentait environ 55 % de l'offre mondiale de brut. Aujourd'hui, elle n'en représente plus que 35 %.

En outre, la guerre entre Israël et le Hamas n'a eu qu'un impact limité sur les prix du pétrole depuis le début de l'année. Le prix du Brent a en effet baissé d'environ 3 % au cours du mois dernier.

"Cela dit, les prix du pétrole sont volatils et peuvent augmenter temporairement par simple crainte de perturbations, comme cela a été le cas au début de la guerre entre la Russie et l'Ukraine en 2022", ont ajouté les stratèges.

Le pétrole recule après la réunion de l'OPEP
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
Nicolet Michel
Nicolet Michel 30/11/2023 22:16
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
alain alpes maritime
alain alpes maritime 30/11/2023 19:32
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Cela finira par augmenter si baisse de production.
kale zik
kale zik 30/11/2023 19:09
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
pourquoi quand la production baisse les prix baissent ? ils ne devraient pas augmenter ?
mouad charnane
mouad charnane 30/11/2023 19:09
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
les marchés ne sont pas convaincus de cette baisse de production et de sa réalisation effective
bruno fournier
bruno fournier 30/11/2023 19:09
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
bonsoir alor normalement si mes ces personnes dirige le monde finalement sa n'a aucun sens . l'argent domine le monde et se sa voie . les pays réduise leur production ya 2 ou3 exportations dans des.pays qu'on rien à voir le dedans lais sa baisse puff c de la manipulation de marcher voilà tout
Michel Nouveau
Michel Nouveau 30/11/2023 19:09
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Car les marchés ne croient pas a cette baisse de production des pays qui l’ont annoncé.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email