🚀 Notre IA superforme en mai. PRFT fait +55% en 16 jours ! Les choix de juin arrivent.Voir actions

KEYTRUDA de Merck reçoit l'aval de l'Europe pour le traitement du cancer du poumon

EditeurEmilio Ghigini
Publié le 28/03/2024 11:53
MRK
-

RAHWAY, N.J. - Merck, connu sous le nom de MSD en dehors des États-Unis et du Canada, a annoncé l'approbation par la Commission européenne de KEYTRUDA, son traitement anti-PD-1, pour un nouveau schéma thérapeutique contre le cancer du poumon. Il s'agit de la première autorisation en Europe pour un traitement anti-PD-1/L1 dans le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) résécable à haut risque de récidive chez l'adulte.

L'autorisation, qui fait suite à une recommandation positive du Comité des médicaments à usage humain en février 2024, est basée sur les résultats de l'essai de phase 3 KEYNOTE-671.

Cet essai a montré que KEYTRUDA, associé à une chimiothérapie contenant du platine en tant que traitement néoadjuvant, puis KEYTRUDA en monothérapie en tant que traitement adjuvant, améliorait de manière significative la survie globale et réduisait le risque de décès de 28 % chez les patients atteints d'un CBNPC résécable de stade II, IIIA ou IIIB, par rapport au schéma placebo plus chimiothérapie.

Les patients traités par le schéma KEYTRUDA ont connu une médiane de survie globale qui n'a pas été atteinte, contre 52,4 mois pour les patients traités par le schéma chimiothérapie-placebo. En outre, le traitement à base de KEYTRUDA a amélioré la survie sans événement, en réduisant de 41 % le risque de récidive, de progression ou de décès de la maladie, avec une survie médiane sans événement de 47,2 mois contre 18,3 mois pour le traitement par chimiothérapie et placebo.

Cette autorisation permet la commercialisation de KEYTRUDA pour cette indication dans les 27 États membres de l'UE, ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Irlande du Nord. KEYTRUDA dispose désormais de six autorisations pour le cancer du poumon non à petites cellules en Europe et de 27 indications au total dans l'UE. Aux États-Unis, KEYTRUDA a été approuvé en octobre 2023 pour une utilisation similaire chez les patients atteints d'un cancer du poumon non à petites cellules résécable.

Selon le Dr Solange Peters, présidente du service d'oncologie médicale et des tumeurs malignes thoraciques au Centre hospitalier universitaire vaudois de Lausanne, en Suisse, cette autorisation constitue une étape importante pour les patients atteints de CPNPC résécable et présentant un risque élevé de récidive, car elle offre une nouvelle option thérapeutique susceptible de prolonger la vie des patients.

L'étude KEYNOTE-671 a porté sur 797 patients répartis de manière aléatoire pour recevoir soit KEYTRUDA plus chimiothérapie, soit un placebo plus chimiothérapie, suivi d'une intervention chirurgicale et d'un traitement adjuvant continu avec KEYTRUDA ou un placebo.

Le cancer du poumon reste la principale cause de décès par cancer en Europe, ce qui souligne l'importance de traiter les patients à des stades plus précoces de la maladie. Merck est à la pointe de la recherche sur le cancer du poumon, avec des essais en cours évaluant KEYTRUDA à des stades plus précoces du cancer du poumon et explorant de nouvelles associations avec le traitement.

Cette nouvelle est basée sur un communiqué de presse et n'inclut aucune promotion du communiqué de presse ou de l'entreprise qui l'a publié.

Cet article a été généré et traduit avec l'aide de l'IA et revu par un rédacteur. Pour plus d'informations, consultez nos T&C.

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés