Obtenir 40% de réduction
⚠ Alerte résultats ! quelles actions sont destinées à s'envoler ?
Découvrez les actions des ProPicks. Ces stratégies ont gagné 19,7% cette année.
Débloquer la liste

BD: L'économie chinoise est le seul point lumineux en 2020 alors que les autres pays se débattent

Publié le 20/10/2020 10:52
Mis à jour le 20/10/2020 10:59
© Investing.com

Par Geoffrey Smith

Investing.com -- La Chine, qui a déclenché la pire contraction économique depuis la Grande Dépression en laissant le virus Covid-19 se propager, est sortie de la crise en meilleure forme que pratiquement toutes les autres économies du monde.

Le Fonds monétaire international a déclaré la semaine dernière qu'il s'attendait à ce que l'économie chinoise connaisse une croissance de 1,9% cette année, alors que toutes les autres économies du G20 sont appelées à se contracter.

Les nouveaux chiffres publiés cette semaine par Pékin suggèrent que cela pourrait même être trop pessimiste : Le produit intérieur brut chinois a augmenté de 4,9% par rapport à l'année précédente au troisième trimestre et de 2,7% par rapport au deuxième trimestre. Fait encourageant, la production industrielle et les ventes au détail ont terminé le trimestre sur une forte lancée, affichant leur meilleure croissance depuis le début de la pandémie.

Même en tenant compte de la capacité traditionnelle de la Chine à produire le type de statistiques de PIB qu'elle souhaite, le tableau est trop clair pour qu'on l'ignore : la répression draconienne de la vie publique en janvier et février a permis une reprise plus vigoureuse que partout ailleurs dans le monde.

Il n'y a pas que les marchés matures et vieillissants comme l'Europe et le Japon qui semblent pâles et faibles en comparaison. L'Inde - dont le taux de croissance potentiel à moyen terme est comparable à celui de la Chine - devrait connaître cette année, selon le FMI, la plus forte baisse de PIB de toutes les grandes économies, entièrement à cause de son incapacité à empêcher le virus de se propager dans ses villes étriquées et son arrière-pays tentaculaire et sans ressources. Ses 7,6 millions de cas viennent en deuxième position après les 8,2 millions de cas recensés aux États-Unis.

De même, le PIB du Brésil est en baisse de 5,2% cette année et ne récupérera que la moitié de ces pertes l'année prochaine. L'Inde et le Brésil occupent les deuxième et troisième rangs mondiaux pour le nombre de décès dus au virus, et les lacunes dans la collecte des données suggèrent que le nombre réel de victimes du virus dans ces pays est encore plus élevé que les chiffres officiels le suggèrent.

Les divers degrés de succès dans la lutte contre le virus se reflètent également dans la santé relative des marchés boursiers et des devises de ces pays.

Malgré une détérioration drastique des relations avec les États-Unis et l'Inde, un autre partenaire commercial important, le yuan de la Chine a atteint son plus haut niveau depuis deux ans par rapport au dollar au début du mois d'octobre, tandis que l'indice SZSE de Shanghai et Shenzhen est le seul indice important au monde qui ait surpassé le Nasdaq jusqu'à présent cette année. Tous les principaux indices boursiers chinois sont en hausse depuis le début de l'année, tandis que le Nifty de l'Inde et le Bovespa du Brésil sont en baisse de 2,2% et 15%, respectivement. Le RTSI de la Russie est, quant à lui, le moins performant de tous les grands indices des marchés émergents, avec une baisse de 27%.

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés