Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Consultez NVDA les ProTips complets pour évaluer les risques Réclamer -40%

La BCE va encore remonter ses taux après l'été, 3 hausses à prévoir d'ici septembre - HSBC

Publié le 23/05/2023 13:54
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters.
 
HSBA
+1,14%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

Investing.com -- Le taux de dépôt de la BCE pourrait atteindre 4 % d'ici la fin de l'été, ont écrit les analystes de HSBC dans un rapport, la BCE devant selon eux continuer à augmenter les taux même après la période estivale.

La banque britannique prévoit donc deux hausses de 25 points de base en juillet et en septembre, en plus de la hausse d'un quart de point prévue pour la prochaine réunion de juin, le dépôt pouvant atteindre 400 points de base, contre 325 actuellement.

Les taux des opérations principales de refinancement et des facilités de prêt marginal sont actuellement de 3,75 % et 4,00 %, respectivement, après une augmentation globale de 375 points de base au cours des derniers mois, la plus importante de la courte histoire de la BCE.

Cette hausse s'accompagne également d'une perspective peu positive sur les baisses de taux, qui, selon les analystes, n'interviendront pas "avant la fin de 2024". Selon HSBC (LON:HSBA), il y a cinq raisons pour lesquelles la banque dirigée par Christine Lagarde continuera à augmenter le coût de l'argent :

1) L'activité reste remarquablement soutenue dans le secteur des services. Le resserrement des revenus s'atténue et la confiance des consommateurs est bien loin de ses niveaux les plus bas ;
2) Le marché du travail reste assez tendu et la croissance des salaires augmente régulièrement ;
3) La productivité a été médiocre, ce qui, avec la hausse des salaires, implique que la croissance des coûts salariaux des entreprises est supérieure à ce qui est compatible avec un objectif d'inflation de 2 % ;
4) Les décideurs politiques pensent qu'il y a "encore du chemin à parcourir" et certains veulent augmenter les taux jusqu'à ce qu'ils voient des signes de baisse de l'inflation de base sur une "base durable", ce qui, selon nous, ne se produira pas avant l'été ;
5) La politique fiscale reste favorable, les fonds destinés aux mesures de soutien à l'énergie étant réaffectés à des dépenses plus générales et à des crédits d'impôt généralisés.

La banque met également en garde contre les conséquences de l'augmentation rapide du coût de l'argent, soulignant que le resserrement monétaire "commence à mordre" et que la transmission des politiques monétaires s'effectue avec des "décalages longs et variables".

Selon HSBC, la "forte dépendance" de la zone euro à l'égard des prêts bancaires implique un risque plus élevé de resserrement excessif, avec des conséquences négatives pour les coûts de financement des banques et les obligations souveraines."

En ce sens, "tout accès de volatilité aiguë du marché qui affecterait matériellement les perspectives d'inflation... pourrait arrêter la BCE dans son élan et même la forcer à réduire ses dépenses".

"La BCE est toujours confrontée à un dilemme", conclut la banque.

(Traduit de l'italien)

La BCE va encore remonter ses taux après l'été, 3 hausses à prévoir d'ici septembre - HSBC
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (1)
Laurent Streck
Laurent Streck 24/05/2023 10:29
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
si la BCE continue nous aurons la plus grande crise immobilière connue une faillite accrue de nos entreprises et des défauts de paiements généralisés ils ajustent avec un rétroviseurs nos PME souffrent déjà fortement et l'accès au logement pour les primo accédant est déjà devenu impossible tous les effets du resserrement ne sont même pas au milieux du chemin les dégâts du resserrement des taux n'en sont qu'au début il y a une guerre en Europe une énergie verte est inflationniste la BCE tout comme la Fed feraient bien d'intégrer une inflation de 3% je ne parle même pas de la souveraineté économique qui est aussi inflationniste si ces paramètres ne sont pas intégrés nous auront une crise économique durable et une grande perte de valeur
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email