📖 Votre guide pour les résultats T2 : Découvrez les actions choisies par l'IA ProPicks pour leur potentiel post-résultatsLire plus

Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé après Powell

Publié le 25/08/2023 18:12
© Reuters. A la bourse de Madrid. /Photo prise le 24 juin 2016/REUTERS/Andrea Comas
FCHI
-
DJI
-
DE40
-
STOXX50
-
DBKGn
-
JCDX
-
LCO
-
CL
-
SBF120
-
IXIC
-
STOXX
-
FTEU3
-

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé vendredi, après les commentaires du président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, sur l'état de l'économie américaine et avant que Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), ne s'exprime à son tour sur l'activité en zone euro.

À Paris, le CAC 40 a grignoté 0,21% à 7 .229,60 points, tandis que le Dax allemand et le Footsie britannique étaient stables.

L'indice EuroStoxx 50, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 ont fait du surplace.

Sur une semaine, le CAC 40 progresse de 0,91% et le Stoxx 600 0,71%.

L'ouverture du symposium annuel de Jackson Hole était très attendue par les marchés, le discours inaugural de Jerome Powell portant sur l'état de l'économie américaine résistante aux hausses de taux.

Si le gouverneur a réitéré le message des dernières réunions de politique monétaire - dépendance au données, inflation persistante et marchés du travail trop tendus - les marchés ont néanmoins retenu ses avertissements sur la possibilité que la Fed ne doive relever davantage ses taux.

"Nous sommes prêts à augmenter encore les taux si nécessaire, et nous avons l'intention de maintenir notre politique à un niveau restrictif jusqu'à ce que nous soyons convaincus que l'inflation se rapproche durablement de notre objectif", a ainsi déclaré Jerome Powell.

Ces propos viennent ajouter aux inquiétudes des marchés qui commencent à anticiper que les taux d'intérêt pourraient être plus élevés que prévu.

"Les banquiers centraux occupent manifestement l'attention des marchés, car l'idée de "taux élevés pendant longtemps" est remise en question par l'idée concurrente de "taux plus élevés pendant longtemps", constate Florian Ielpo, responsable de la recherche chez Lombard Odier AM.

"En conséquence, les taux réels aux États-Unis ont trouvé un nouveau point d'ancrage, passant de 1,4% à 1,8%, ce qui représente un changement important et une pression croissante sur l'économie."

VALEURS

Watches of Switzerland a terminé en repli de 20,91%, en queue du Stoxx 600, le rachat du détaillant Bucherer par Rolex ayant soulevé des questions sur les perspectives de Watches.

JCDecaux (EPA:JCDX) s'est octroyé 3,19%, terminant en tête du SBF120 après que Deutsche Bank (ETR:DBKGn) a relevé sa recommandation à "acheter", citant les opportunités de croissance offertes par les Jeux olympiques de Paris.

A WALL STREET

A l'instar des marchés européens, la prudence gagne Wall Street qui hésite après les commentaires de Jerome Powell.

A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York indiquaient une hausse de 0,42% pour le Dow Jones, contre 0,20% pour le Standard & Poor's 500 et un repli de 0,26% pour le Nasdaq Composite, composé de valeurs de croissances sensibles aux taux.

TAUX

Les rendements américains progressaient après l'ouverture du symposium, les investisseurs craignant que la politique monétaire ne devienne plus restrictive, entraînant les rendements européens avec eux.

Le rendement du Treasury à dix ans a gagné 1 point de base à 4,2453%, tandis que le deux ans a pris 5 points de base à 5,0670%.

Le rendement du dix ans allemand s'est octroyé 3,5 points de base à 2,5570%, contre une hausse de 6,2 points de base à 3,0310% pour le deux ans.

CHANGES

Les perspectives de taux plus élevés soutiennent le dollar, qui se raffermit après les commentaires de Jerome Powell à Jackson Hole.

Le dollar progresse de 0,38% face à un panier de devises de référence, l'euro recule de 0,24% à 1,0783 dollar. La livre sterling abandonne 0,25% à 1,2575 dollar.

PÉTROLE

© Reuters. A la bourse de Madrid. /Photo prise le 24 juin 2016/REUTERS/Andrea Comas

Le brut progresse malgré les avertissements de Powell sur le ralentissement sans doute nécessaire de la croissance aux Etats-Unis pour pouvoir ramener l'inflation sous contrôle.

Le Brent se hausse de 1,02% à 84,20 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) avance de 0,92% à 79,78 dollars.

(Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés