Dernière minute
Obtenir 40% de réduction 0
🔎 Consultez NVDA les ProTips complets pour évaluer les risques Réclamer -40%

Les marchés euphoriques après la Fed et la Banque d'Angleterre

Publié le 02/11/2023 18:26
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Un trader travaille chez CMC Markets, à Londres. /Photo prise le 11 avril 2019/REUTERS/Peter Nicholls
 
QCOM
+0,10%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
DASH
+0,29%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
JE
0,00%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
FTEU3
+0,41%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
STOXX
+0,43%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 
IXIC
-0,28%
Ajouter au/Supprimer du portefeuille
Ajouter à la Watchlist
Ajouter position

Position ajoutée avec succès à :

Veuillez attribuer un nom à votre portefeuille de titres
 

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse jeudi et Wall Street évoluait également dans le vert à mi-séance, à un pic de deux semaines, les marchés étant désormais convaincus que les grandes banques centrales en ont fini avec les hausses de taux d'intérêt, ce qui alimente une nette détente dans le compartiment obligataire.

À Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 1,85% à 7.060,69 points. Le Footsie britannique a avancé de 1,40% et le Dax allemand a pris 1,48%.

L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,90% et le FTSEurofirst 300 de 1,51%. Le Stoxx 600 s'est octroyé 1,58% avec un bond de 5,06% du compartiment immobilier.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones avançait de 1,25%, le Standard & Poor's 500 de 1,54% et le Nasdaq de 1,44%.

Les trois principaux indices de Wall Street ont touché en séance leur plus haut niveau depuis le 19 octobre, tandis que tous les principaux secteurs du S&P-500 sont dans le vert, l'immobilier (+3,39%) enregistrant l'un des plus importants gains.

Après la Banque centrale européenne (BCE) la semaine dernière, la Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque d'Angleterre (BoE) ont, à leur tour, opté respectivement mercredi et jeudi pour une pause dans le cycle de resserrement monétaire en cours.

Le président de la Fed, Jerome Powell, même s'il n'a pas exclu de nouvelles hausses du coût du crédit, a reconnu que la récente hausse des rendements obligataires avait un impact sur l'économie, un message qui a été perçu pas les marchés comme moins agressif.

"Notre scénario de base est que la Fed en a fini (avec les hausses de taux), mais qu'il lui faudra du temps pour les réduire", a déclaré Raphael Olszyna-Marzys, économiste chez J. Safra Sarasin.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans chute de plus de 12 points de base, à 4,6841%, après avoir touché en séance un creux de trois semaines, à 4,62%. Ce taux avait dépassé au début du mois d'octobre le seuil des 5%.

Outre les annonces de la Fed, le département du Trésor a souligné son intention de réduire ses émissions de dette à long terme alors que le marché anticipait des adjudications plus importantes.

La détente obligataire est un peu moins forte en zone euro où le rendement du Bund allemand à dix ans a fini en repli de près de quatre points, à 2,704%, après être tombé en séance à 2,70%, soit un plus bas depuis le 15 septembre.

Le rendement du Gilt britannique, pour la part, perdait plus de 12 points à 4,372%, après la décision de la BoE de laisser ses taux inchangés.

CHANGES

Le dollar pâtit de l'appétit pour le risque et du repli des rendements obligataires, cédant 0,59% face à un panier de devises de référence, après avoir déjà perdu 0,8% mercredi.

L'euro remonte à 1,0612 dollar, en hausse de 0,42%, tandis que la livre sterling s'affiche à 1,2177 dollar (+0,22%).

VALEURS

Dans l'actualité des entreprises, Atos (EPA:ATOS) a fini dans le vert après l'annonce d'une prise de participation de près de 10% de la société Onepoint au capital du groupe en pleine restructuration.

Le groupe pharmaceutique danois Novo Nordisk (CSE:NOVOb), qui a pris cette année la place de LVMH (EPA:LVMH) (+3,82%) comme première capitalisation boursière en Europe, a avancé de 3,17% après un résultat record au troisième trimestre.

Le groupe britannique Shell (AS:SHEL) a gagné 4,17% après des résultats trimestriels conformes aux attentes, tandis que le suisse Adecco (SIX:ADEN) Group a enregistré l'une des meilleures performances du Stoxx 600 avec un gain de 12,83% à la faveur d'un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

La société de livraison de repas Just Eat (LON:JE) Takeaway.com a grimpé de 5,91% dans le sillage des prévisions de DoorDash (NASDAQ:DASH) (+16,44%).

De nombreuses publications trimestrielles comme Qualcomm (NASDAQ:QCOM) (+6,10%), Electronic Arts (+4,40%), Paypal, Moderna (-7,83%), Eli Lilly (NYSE:LLY) (+4,22%) ou encore Regeneron Pharmaceuticals (+4,05%) animent également les échanges à Wall Street en attendant les résultats dans la soirée d'Apple (NASDAQ:AAPL) (+1,72%), première capitalisation mondiale.

LES INDICATEURS DU JOUR

L'activité du secteur privé manufacturier de la zone euro s'est de nouveau contractée en octobre alors que les nouvelles commandes ont reculé au rythme le plus rapide jamais enregistré depuis 1997 et le début de la collecte de ces données.

Les inscriptions au chômage ont augmenté aux Etats-Unis plus que prévu la semaine dernière à 217.000 contre 212.000 (révisé) la semaine précédente, selon le département du Travail.

PÉTROLE

Le statu quo sur les taux décidé par la Fed et la BoE soutient le marché pétrolier, tiré par l'appétit pour le risque, ce qui pourrait permettre aux deux références du brut de mettre fin à trois séances d'affilée dans le rouge: le baril de Brent gagne 2,19% à 86,48 dollars et celui du brut léger américain (WTI) prend 2,26% à 82,26 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Les marchés euphoriques après la Fed et la Banque d'Angleterre
 

Lire Aussi

Ajouter un commentaire

Charte de discussion

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (2)
Andrea Michels
Andrea Michels 02/11/2023 22:32
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
La decision de laisser le taux comme ca c etait prevu à presque 100 %,Donc c est plutot les resultats solides de certaines entreprises…
DAOUD BENHAMOUDI
DAOUD BENHAMOUDI 02/11/2023 20:59
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
OK la FED mais la banque d'Angleterre mdrr depuis quand elle influence l'île aux consanguins lol
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email