Dernière minute
Investing Pro 0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Les résultats de sociétés continuent de profiter aux actions

Actions 21/04/2022 13:15
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 
© Reuters. Wall Street est attendue en nette hausse et les Bourses européennes, Londres exceptée, amplifient leur progression à mi-séance jeudi. À Paris, le CAC 40 gagne 1,87% à 11h00 GMT, et à Francfort, le Dax avance de 1,62% alors qu'à Londres, le FTSE 10

par Marc Angrand

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en nette hausse et les Bourses européennes, Londres exceptée, amplifient leur progression à mi-séance jeudi, une révision en légère baisse de l'inflation dans la zone euro en mars étant venue s'ajouter à des résultats de sociétés globalement bien accueillis.

Les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de 0,64% pour le Dow Jones, de 0,8% pour le Standard & Poor's 500 et de 1,1% pour le Nasdaq.

Ce dernier a perdu 1,12% mercredi, plombé par la chute de 35,1% de Netflix (NASDAQ:NFLX) après la baisse du nombre de ses abonnés. Ce jeudi, c'est Tesla (NASDAQ:TSLA) qui pourrait favoriser le rebond des valeurs de croissance: le titre prend 7% en avant-Bourse, le marché applaudissant un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,87% à 6.748,99 points à 11h00 GMT, au plus haut depuis le 31 mars, et à Francfort, le Dax avance de 1,62% alors qu'à Londres, le FTSE 100 cède 0,08%, pénalisée par la baisse des grandes valeurs minières.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 1,46%, le FTSEurofirst 300 de 0,6% et le Stoxx 600 de 0,87%.

La hausse s'est légèrement amplifiée après la publication en milieu de matinée des chiffres définitifs de l'inflation dans la zone euro en mars, révisés en légère baisse par rapport à l'estimation initiale, à 7,4% sur un an.

La suite de la séance sera animée entre autres par les statistiques des inscriptions au chômage aux Etats-Unis; les investisseurs surveilleront ensuite, à partir de 15h00 GMT, les déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, à moins de deux semaines de la réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine.

VALEURS EN EUROPE

Parmi les grands groupes européens qui ont publié leurs résultats avant l'ouverture, Nestlé (SIX:NESN) gagne 1,67% après fait état d'une croissance organique de ses ventes de 7,6% au premier trimestre, nettement supérieure au consensus, et confirmé sa prévision de marge pour l'ensemble de l'année, signe qu'il parvient à répercuter la hausse de ses coûts sur ses prix de vente.

Autres bénéficiaires de ce "pricing power" très apprécié des investisseurs en période d'inflation élevée, le groupe néerlandais de peintures et de revêtements Akzo Nobel bondit de 6,81% et le spécialiste français des emballages en verre Verallia de 13,73%.

En baisse, Carrefour (EPA:CARR) cède 2,85%, certains analystes se disant déçus par la quasi-stagnation de ses ventes en France sur janvier-mars et Eurofins Scientific (EPA:EUFI) perd 3,84%, le relèvement prudent de ses prévisions laissant certains investisseurs sur leur faim.

Le secteur minier souffre de la révision à la baisse des prévisions de production d' Anglo American (LON:AAL): ce dernier abandonne 8,98% et Rio Tinto (LON:RIO) 2,7%.

TAUX

Le rebond des obligations américaines observé mercredi a fait long feu et le mouvement de vente a repris, avec à la clé une remontée des rendements: le deux ans a inscrit un nouveau plus haut de plus de trois ans à 2,632% et le dix ans reprend près de quatre points de base à 2,8747%.

Le marché européen suit le mouvement, le dix ans allemand remontant à 0,905%. Au-delà de l'élan donné par les Treasuries, il profite des déclarations de Luis de Guindos, le vice-président de la Banque centrale européenne (BCE), en faveur d'un arrêt des achats d'obligations dès juillet.

L'écart de rendements ("spread") à dix ans entre la France et l'Allemagne continue de se réduire au lendemain du débat entre les deux finalistes de l'élection présidentielle, Marine Le Pen et Emmanuel Macron: il revient à 45,3 points de base, au plus bas depuis le 4 avril.

CHANGES

Les anticipations de resserrement de la politique monétaire de la BCE et le débat présidentiel en France profitent aussi à l'euro, qui s'apprécie de 0,43% face au dollar à 1,0897, au plus haut depuis une semaine.

Le billet vert cède 0,38% face à un panier de devises de référence.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est toujours soutenu par la baisse de la production libyenne et les interrogations sur un possible embargo européen visant le brut russe.

Le Brent gagne 1,29% à 108,18 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,89% à 103,10 dollars.

(Reportage XXX, version française Marc Angrand)

Les résultats de sociétés continuent de profiter aux actions
 

Lire Aussi

L’Amérique sur le fil de la Fed
L’Amérique sur le fil de la Fed Par Fundswatch - 02/07/2022

Aux Etats-Unis, l’inflation reste menaçante, les risques de récession augmentent et la fracturation politique inquiète. Plus que jamais, la Fed...

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Inscription via Google
ou
Inscription via Email