🔮 Mieux que Buffett ? Notre Juste Valeur a repéré cette action qui a fait +42% avant l'OraclePlus de détails

L’évolution de la diversité dans les conseils d’administration américains

Publié le 03/06/2019 17:36
Mis à jour le 03/06/2019 18:06
© Reuters.
US500
-

Si la Maison Blanche est actuellement peu intéressée pour soutenir la progression des femmes dans les lieux de pouvoir, qu’en est-il des conseils d’administration des plus importantes entreprises américaines ? Une passionnante étude d’Institutional Shareholder Services (ISS) vient de faire un état des lieux du traitement de la diversité. Cette analyse a porté sur le Russell 3000, indice des 3 000 sociétés américaines cotées les plus importantes et conclut à cinq tendances majeures dans les nominations d’administrateurs en 2019.

Le taux de renouvellement des conseils est en progression. En 2019, 5,3% des administrateurs du Russell 3000 ont été élus pour une première fois dans leur conseil. Ce chiffre peut paraître faible mais il était inférieur à 4% au début de la décennie et près de 25% des administrateurs ont connu leur 1er mandat au cours des trois dernières années. De même, 35% des entreprises de l’échantillon ont élu au moins un nouvel administrateur en 2019, seuil au plus haut historique.

Le pourcentage de femmes rejoignant un conseil atteint aussi un record. 45% des nouveaux administrateurs du Russell 3000 sont des femmes en 2019. Cette proportion n’était que de 11% en 2008 ! Contrairement à la France où la Loi Zimmermann-Copé de 2011 impose une proportion de 40% d’un des deux sexes au sein des conseils d’administration pour les entreprises cotées et celles de plus de 500 salariés, rien de tel existe aux Etats-Unis. Cependant, pour la première fois en 2019, une Loi fédérale californienne oblige la présence d’au moins une femme au conseil et de trois femmes à compter de 2021 pour tous les conseils d’au moins six membres. D’autres Etats comme le New Jersey vont suivre en 2020. Aujourd’hui, les femmes représentent 27% des conseils des entreprises du S&P 500 contre 16% en 2008.

La diversité ethnique (sur laquelle les statistiques sont possibles aux Etats-Unis contrairement à la France) est elle aussi à un plus haut, même si elle progresse moins vite que la place des femmes. 20% des nouveaux administrateurs du S&P 500 ne sont pas des personnes blanches (« non-caucasian » comme disent les américains). Cette proportion était de 15% en 2008. En 2019, pour les conseils des entreprises du Russell 3000, les « afro américains » composaient 4,1% des conseils suivis par les asiatiques (2,9%) et les latino-américains (1,8%).

Lire la suite

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés