Obtenir 40% de réduction
🚀 Notre IA a sélectionné 6 actions qui ont bondi de +25% au T1. Quelles sont les actions qui s'envoleront au T2 ?Voir la liste compète

United discute avec Airbus face au risque d'impasse avec Boeing

Publié le 29/01/2024 08:31
Mis à jour le 29/01/2024 08:36
© Reuters. Le directeur général de United Airlines, Scott Kirby, lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association internationale du transport aérien (IATA) à Boston, Massachusetts, États-Unis. /Photo prise le 4 octobre 2021/REUTERS/Brian Snyder

par Tim Hepher et Rajesh Kumar Singh

DUBLIN/CHICAGO (Reuters) - United Airlines a contacté Airbus (EPA:AIR) pour acheter davantage d'avions de type A321neo afin de combler le vide potentiel laissé par le retard du Boeing (NYSE:BA) 737 MAX 10, selon des sources industrielles.

Le directeur général de United, Scott Kirby, s'est récemment rendu à Toulouse pour sonder le constructeur au sujet d'un éventuel accord après une urgence en plein vol sur un 737 MAX 9 d'Alaska Airlines qui a soulevé de nouveaux doutes sur la certification du MAX 10, ont indiqué les sources.

"United Airlines est en pourparlers avec Airbus au sujet d'éventuelles alternatives à la commande du MAX 10. À ma connaissance, aucun accord n'a été conclu", a déclaré une personne au fait des discussions.

Les discussions n'en sont qu'à leur début et il n'y a aucun garantie d'accord, ont précisé les sources.

Airbus et United Airlines n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Le voyage de Scott Kirby à Toulouse, qui n'avait pas été signalé auparavant, est le dernier rebondissement en date d'une crise impliquant Boeing, alors que le constructeur cherche à rassurer le public et les régulateurs sur la qualité et la sécurité de sa production, tout en évitant que des commandes clés ne lui échappent.

Scott Kirby a qualifié la semaine dernière l'immobilisation partielle du MAX 9 de "goutte d'eau qui a fait déborder le vase" après des retards de certification du MAX 10, le plus grand avion d'une catégorie d'appareils dont la réputation a été ternie par deux accidents mortels.

United n'a annulé aucun de ses 277 MAX 10 en commande mais les a retirés de ses plans internes, a déclaré Scott Kirby à la presse.

Bloomberg News a rapporté vendredi qu'Airbus cherchait à racheter des positions d'A321neo sur le marché afin d'être en mesure de formuler une proposition en cas d'ouverture. La publication spécialisée Air Insight a indiqué qu'Airbus et United étaient en pourparlers.

Les signes d'un accord potentiel avec Airbus ont suscité des "inquiétudes" chez Boeing, a déclaré une source industrielle de haut rang. Le constructeur n'est pas en mesure pour l'instant d'apporter la clarté que United et d'autres souhaitent sur le MAX 10 en raison de doutes sur son calendrier de certification.

Boeing, qui s'est engagé à s'attaquer aux problèmes de qualité ayant pu causer l'explosion d'un bouchon de porte sur un MAX 9 et conduit à l'immobilisation partielle de l'avion, a refusé de commenter les discussions commerciales.

Le directeur général de Boeing Commercial Airplanes, Stan Deal, a déclaré dans une lettre adressée au personnel vendredi qu'il était "profondément désolé des perturbations importantes et de la frustration de nos clients".

Ces discussions interviennent alors qu'Airbus contrôle la partie la plus active du marché des avions à réaction, où son A321neo de 240 sièges a une forte avance sur le MAX 10 à venir.

En revanche, Airbus n'a pas réussi à livrer un seul de ses plus gros jets A350 à United après avoir remporté une vente dès 2010, à la suite d'une fusion entre United et Continental (ETR:CONG) Airlines, client de longue date de Boeing, qui a déclenché un réexamen.

© Reuters. Le directeur général de United Airlines, Scott Kirby, lors de l'assemblée générale annuelle de l'Association internationale du transport aérien (IATA) à Boston, Massachusetts, États-Unis. /Photo prise le 4 octobre 2021/REUTERS/Brian Snyder

Les commandes ont été progressivement reportées aux alentours de 2030.

Selon des sources industrielles, les deux parties sont provisoirement d'accord pour que tout accord portant sur les avions A321neo revienne sur les 45 A350 commandés par United et comprenne au moins un calendrier de livraisons plus ferme après plusieurs reports de la part de la compagnie aérienne basée à Chicago.

(Reportage de Tim Hepher et Rajesh Kumar Singh, avec Valerie Insinna, rédigé par Jane Merriman, version française Benjamin Mallet)

Derniers commentaires

Installez nos applications
Divulgation des risques: Négocier des instruments financiers et/ou des crypto-monnaies implique des risques élevés, notamment le risque de perdre tout ou partie de votre investissement, et cela pourrait ne pas convenir à tous les investisseurs. Les prix des crypto-monnaies sont extrêmement volatils et peuvent être affectés par des facteurs externes tels que des événements financiers, réglementaires ou politiques. La négociation sur marge augmente les risques financiers.
Avant de décider de négocier des instruments financiers ou des crypto-monnaies, vous devez être pleinement informé des risques et des frais associés aux transactions sur les marchés financiers, examiner attentivement vos objectifs de placement, votre niveau d'expérience et votre tolérance pour le risque, et faire appel à des professionnels si nécessaire.
Fusion Media tient à vous rappeler que les données contenues sur ce site Web ne sont pas nécessairement en temps réel ni précises. Les données et les prix sur affichés sur le site Web ne sont pas nécessairement fournis par un marché ou une bourse, mais peuvent être fournis par des teneurs de marché. Par conséquent, les prix peuvent ne pas être exacts et peuvent différer des prix réels sur un marché donné, ce qui signifie que les prix sont indicatifs et non appropriés à des fins de trading. Fusion Media et les fournisseurs de données contenues sur ce site Web ne sauraient être tenus responsables des pertes ou des dommages résultant de vos transactions ou de votre confiance dans les informations contenues sur ce site.
Il est interdit d'utiliser, de stocker, de reproduire, d'afficher, de modifier, de transmettre ou de distribuer les données de ce site Web sans l'autorisation écrite préalable de Fusion Media et/ou du fournisseur de données. Tous les droits de propriété intellectuelle sont réservés par les fournisseurs et/ou la plateforme d’échange fournissant les données contenues sur ce site.
Fusion Media peut être rémunéré par les annonceurs qui apparaissent sur le site Web, en fonction de votre interaction avec les annonces ou les annonceurs.
La version anglaise de ce document est celle qui s'impose et qui prévaudra en cas de différence entre la version anglaise et la version française.
© 2007-2024 - Fusion Media Ltd Tous droits réservés