Dernière minute
0
Version Sans-Pub. Améliorez votre expérience sur Investing.com. Économisez jusqu'à 40%. Plus de détails

Gaz Naturel : Putin a-t-il apaisé le marché durablement ?

Par Investing.com (Barani Krishnan/Investing.com)Matières premières15/10/2021 01:50
fr.investing.com/analysis/gaz-naturel--putin-atil-apaise-le-marche-durablement--200439825
Gaz Naturel : Putin a-t-il apaisé le marché durablement ?
Par Investing.com (Barani Krishnan/Investing.com)   |  15/10/2021 01:50
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Cet article a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
 

La hausse était si intense qu'elle semblait sur le point de franchir le seuil des 7 dollars par mmBtu. Mais soudainement, au cours de la semaine dernière, le rythme de la hausse du gaz naturel a ralenti.

Natural Gas Daily
Natural Gas Daily

Au moment de la rédaction de cet article (jeudi à 1h00 du matin, heure de l'Est des États-Unis), le contrat sur le gaz à un mois sur le Henry Hub du New York Mercantile Exchange était encore en hausse de 1,8 % sur la semaine.

Mais l'élan qui l'a porté à des niveaux de 6 $ au début d'octobre semble avoir disparu. Par exemple, au cours de la semaine qui s'est terminée le 24 septembre, le contrat au comptant du Henry Hub a bondi de 9,3 %.

Les prix du gaz sont toujours en hausse de 124 % sur l'année. Mais ce que nous avons maintenant, c'est un marché plus agité, avec de plus petits mouvements intrajournaliers dans une fourchette de 5,40 $ à 5,70 $, car une météo clémente, des injections hebdomadaires plus importantes dans les stocks américains et la diplomatie gazière mondiale menée par le dirigeant russe Vladimir Poutine forment un antidote au rallye précédent.

Les analystes des sociétés de conseil sur les marchés de l'énergie affirment qu'au fond, le marché avait du mal à répondre aux attentes de plus en plus élevées des partisans du gaz, semaine après semaine.

"Les températures modérées pendant la semaine de stockage devraient entraîner une baisse de la demande liée aux conditions météorologiques dans tout le pays", a déclaré Dan Myers de Gelber & Associates, basé à Houston.

Natural Gas Storage Changes
Natural Gas Storage Changes


Source : Gelber & Associates

Le cabinet de M. Myers prévoit que l'Administration américaine d'information sur l'énergie (EIA) indiquera que les services publics du pays ont injecté un volume supérieur à la normale de 98 bcf (milliards de pieds cubes) dans les stocks la semaine dernière, dans le cadre de la mise à jour hebdomadaire de l'inventaire de l'EIA prévue à 11 h 00 ET aujourd'hui.

La prédiction de M. Gelber se situe dans la partie supérieure des sondages concernant les données de l'EIA pour la semaine se terminant le 8 octobre, l'estimation moyenne suivie par Investing.com étant de 94 bcf.

Même à ce niveau, la production représenterait près du double de la hausse de 50 milliards de pieds cubes observée au cours de la même semaine il y a un an et de l'augmentation moyenne sur cinq ans (2016-2020) de 79 milliards de pieds cubes.

Au cours de la semaine précédente, soit le 1er octobre, les services publics ont injecté 118 milliards de pieds cubes de gaz dans les installations de stockage, ce qui représente la quatrième semaine consécutive où les services publics ont stocké plus de gaz que d'habitude.

Si les analystes sont d'accord avec l'estimation de 94 milliards de pieds cubes, l'injection au cours de la semaine se terminant le 8 octobre porterait les stocks à 3,382 milliards de pieds cubes, soit 4,5 % de moins que la moyenne sur cinq ans et 12,6 % de moins que la même semaine l'an dernier.

M. Myers a déclaré que la baisse de la demande de chauffage devrait se poursuivre au cours des deux prochaines semaines et faire augmenter davantage les injections au cours du mois civil d'octobre. Cela pourrait - pour le moment du moins - maintenir les injections de stockage de 2021 bien au-dessus non seulement des niveaux de 2020, mais aussi de la moyenne sur cinq ans.

Il ajoute :

"La demande totale liée aux conditions météorologiques devrait en fait atteindre presque les mêmes valeurs que celles de la semaine dernière. Cependant, cette semaine devrait être inférieure de 20 milliards de pieds cubes à l'impressionnante injection de la semaine dernière, en raison de la baisse de la production éolienne, et donc de la hausse de la demande de gaz naturel au cours de la semaine du 8 octobre. La demande totale non liée à la météo - notamment les exportations mexicaines et de GNL - a légèrement baissé d'environ 2 bcf, ce qui n'est pas suffisant pour compenser la baisse de la production éolienne."

LNG Feedgas Flow
LNG Feedgas Flow


Source : Gelber & Associates

Mais au-delà des conditions du marché américain, tant pour le gaz sec que pour le GNL, les prix nationaux ont suivi les prix mondiaux, ou plutôt européens, qui sont sortis de leurs sommets d'octobre.

Les prix de référence du gaz en Europe ont augmenté de plus de 350 % cette année et s'échangeaient au-dessus de 31 dollars par mmBtu mercredi, bien qu'en baisse par rapport à la flambée de 52 dollars de la semaine dernière. Ce recul est intervenu après que M. Poutine a proposé cette semaine d'augmenter les exportations de gaz de la Russie afin d'atténuer la pénurie d'énergie de l'Europe, alors que l'UE a convoqué un sommet d'urgence pour lutter contre la flambée des prix.

La pénurie de gaz en Europe a braqué les projecteurs sur la Russie, qui représente un tiers de l'approvisionnement de la région, incitant les responsables politiques européens à reprocher à Moscou de ne pas pomper suffisamment. Lors d'une conférence sur l'énergie à Moscou, M. Poutine a déclaré que le marché du gaz n'était ni équilibré ni prévisible, en particulier en Europe, mais il a ajouté que la Russie respectait ses obligations contractuelles envers ses clients et qu'elle était prête à augmenter son offre si on le lui demandait.

La Russie et l'Europe sont empêtrées dans un conflit concernant un nouveau gazoduc, Nord Stream 2, destiné à fournir du gaz russe à l'Allemagne. Le gazoduc est construit mais attend l'autorisation de commencer le pompage, dans un contexte d'opposition des États-Unis et de certains pays européens qui craignent que le gazoduc ne rende l'Europe encore plus dépendante de la Russie.

Certains politiciens européens affirment que Moscou utilise la crise du carburant comme un moyen de pression, et M. Poutine a rejeté les accusations selon lesquelles le Kremlin utilisait les exportations de gaz de la Russie comme une arme. "Ce ne sont que des bavardages à motivation politique, qui n'ont aucun fondement", a-t-il déclaré.

L'Union européenne n'a pas demandé à la Russie d'augmenter ses livraisons de gaz à l'Union, a déclaré à Reuters un fonctionnaire de la Commission européenne. La Commission européenne a en revanche présenté mercredi les mesures que les 27 États membres de l'UE entendent prendre pour lutter contre la crise énergétique, notamment l'examen d'une option volontaire permettant aux pays d'acheter du gaz en commun. Les ministres des pays de l'UE tiendront une réunion extraordinaire le 26 octobre pour discuter de la flambée des prix.

Ces mesures ont permis de réduire les prix du gaz en Europe, ce qui a apparemment contribué à la volatilité du marché américain.

Avertissement : Barani Krishnan utilise un éventail de points de vue différents du sien pour apporter de la diversité à son analyse d'un marché. Par souci de neutralité, il présente parfois des opinions contraires et des variables de marché. Il ne détient pas de position dans les matières premières et les titres sur lesquels il écrit.

Gaz Naturel : Putin a-t-il apaisé le marché durablement ?
 

Lire Aussi

Gaz Naturel : Putin a-t-il apaisé le marché durablement ?

Ajouter un commentaire

Instructions relatives aux commentaires

Nous vous encourageons à utiliser les commentaires pour engager le dialogue avec les autres utilisateurs, partager votre point de vue et poser des questions aux auteurs et utilisateurs. Toutefois, afin de maintenir un niveau de dialogue de qualité, veuillez garder à l'esprit les éléments suivants:

  • Enrichissez les débats.
  • Restez concentré et évitez les hors-sujets. Ne postez que du contenu lié au sujet abordé.
  • Soyez respectueux. Même les opinions négatives peuvent être appréhendées positivement et avec diplomatie. 
  • Utilisez un style d’écriture standard. Soignez la ponctuation et utilisez les majuscules et minuscules.
  • REMARQUE: Le spam et/ou les messages promotionnels et les liens insérés dans un commentaire seront retirés.
  • Évitez les insultes, la calomnie ou les attaques personnelles dirigées contre un auteur ou un autre utilisateur.
  • Seuls les commentaires en français sont autorisés.

Les auteurs de spam ou d'abus seront supprimés du site et interdits d'inscription à la discrétion de Investing.com.

Exprimez-vous
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
Publier également sur :
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Merci pour votre commentaire. Nous vous informons que les commentaires soumis restent en attente jusqu’à ce qu’ils soient validés par nos modérateurs. C’est la raison pour laquelle leur publication sur notre site peut parfois prendre un certain temps.
Commentaires (3)
lazarro pa
lazarro pa 17/10/2021 0:14
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
avec un titre pareil l auteur merite bien qu’un russe vienne lui peter les deux genous
Sim On
Sim On 16/10/2021 19:41
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Putin ou Poutine ? ;-)
alexandre barat
alexandre barat 16/10/2021 11:21
Sauvegardé. Afficher les Eléments sauvegardés.
Ce commentaire a déjà été enregistré dans vos Eléments sauvegardés
Quel grossiereté dire putin comme ca dans un article
 
Êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce graphique ?
 
Publier
 
Remplacer le graphique actuel par un nouveau graphique?
1000
Vous n’êtes momentanément plus autorisé à commenter, en raison de rapports utilisateur négatifs. Votre statut sera examiné par nos modérateurs.
Veuillez attendre une minute avant de soumettre un nouveau commentaire.
Ajouter un graphique au commentaire
Confirmer le blocage

Voulez-vous vraiment bloquer %USER_NAME% ?

Si vous continuez, vous et %USER_NAME% ne verrez plus vos publications Investing.com mutuelles.

%USER_NAME% a bien été ajouté à votre Liste d’utilisateurs bloqués

Vous venez de débloquer cette personne et devrez attendre 48 heures avant de la bloquer de nouveau.

Signaler ce commentaire comme inapproprié

Je souhaite signaler ce commentaire comme:

Commentaire signalé

Merci

Le commentaire signalé sera révisé par nos modérateurs
Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.
Inscription via Google
ou
Inscription via Email